Dark Olympus, Tome 1 : Neon Gods de Katee Robert



Dark Olympus, 
Tome 1 : Neon Gods
de Katee Robert

Éditions BMR

Sortie le 23 février 2022
Format numérique / 7,99 €


Présentation de l'éditeur :

Il était censé n’être qu’un mythe…
*Le récit moderne et brûlant d’Hadès et Perséphone, aussi sexy qu’addictif. *

La coqueluche des médias Perséphone Dimitriou a prévu de fuir la ville ultra-moderne de l’Olympe. Elle veut refaire sa vie loin de la politique et des coups bas des Treize Maisons. Mais ses plans s’effondrent lorsque sa mère la fiance de force au dangereux Zeus.
Perséphone n’a d’autre choix que de s’enfuir dans les bas-fonds de la ville. Mais en franchissant le Styx, elle rencontre un homme, un homme sombre et mystérieux qu’elle croyait n’être qu’un mythe…
Hadès a passé sa vie dans l’ombre, et il n’a pas l’intention d’entrer dans la lumière. Mais quand il comprend que Perséphone peut l’aider à accomplir sa vengeance contre Zeus, il ne lui en faut pas plus pour lui tendre la main… moyennant un prix. Alors ils concluent un pacte : pendant trois mois, aux yeux de tous, elle sera à lui. Mais pour que tout l'Olympe soit au courant, il ne suffit pas de faire semblant...

L'avis de Jm-Les-Livres :

La réécriture de l’univers mythologique est à la mode en ce moment et Katee Robert nous offre une version romance érotique pas tout à fait aboutie, mais quand même plaisante à lire.

Nous nous retrouvons dans une version moderne de l’Olympe, où les descendants des Dieux grecs gouvernent la ville. À première vue, ils semblent n’être que de simples humains, ce que j’ai trouvé un peu étrange (et dommage), mais pourquoi pas. La partie haute de l’Olympe ressemble à un Upper East Side (coucou Gossip girl) où il n’est question que de glamour, de paparazzi et surtout de pouvoir. Chacun tente d’en acquérir, d’une manière ou d’une autre et pour Déméter, cela passe par la conclusion d’une alliance au plus au niveau de la hiérarchie : elle impose à sa fille Perséphone un mariage avec Zeus, faisant d’elle la nouvelle Héra, alors que le monsieur a déjà perdu deux femmes, et de façon plutôt louche. Effrayée (et pas du tout d’accord), la gentille et toujours obéissante Perséphone s’enfuit et passe le Styx pour se retrouver dans les bras d’un homme dangereux, un mythe même : Hadès. 

Globalement, l’intrigue tient à peu près la route, même si elle flirte dangereusement avec le vide à plusieurs reprises. Je trouve que beaucoup de points ne sont pas assez creusés, ou alors seulement ajoutés pour donner un petit côté épicé à l’ensemble. Par exemple, Hadès organise des soirées libertines chez lui et il décide que Perséphone et lui vont participer à une de ces soirées en tant qu’acteurs principaux. Hadès semble être une pâle copie de Christian Grey, surtout qu’en vrai il n’apprécie pas du tout ces soirées ou ce genre de pratique, elles ne servent qu’à étoffer son image d’homme dangereux. Après quelques paragraphes, on comprend vite que le monsieur dangereux est quand même à 50% Bisounours, mais ok.
Autre exemple, pour quitter la ville, il faut, semble-t-il, passer une barrière magique pour rejoindre notre monde. Qui ? Quoi ? Comment ? On n’effleure qu’à peine le sujet, même si c’est la solution qu’avait prévue Perséphone pour échapper à ce monde corrompu, mais on n’en sait pas plus.
Plusieurs détails comme ceux-là ne sont pas assez travaillés et finissent par être bancals. La relation entre Hadès et Perséphone est mignonne et l’univers est suffisamment intrigant pour donner envie de lire la suite, mais j’espère vraiment que les prochains titres vont améliorer les défauts vus dans ce premier tome.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Webzine