Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mardi 15 juin 2021

Otome Game, Tome 1 de Satoru Yamaguchi & Nami Hidaka



Otome Game Tome 1
de Satoru Yamaguchi

Éditions Delcourt

Sortie le 21er avril 2021
Format relié / 224 pages / 7,99 €


Présentation de l'éditeur :

Après une mort peu glorieuse, me voilà réincarnée dans la peau de Catarina, la méchante aristocrate du jeu de séduction qui occupait tout mon temps ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est que mon avenir n’est pas radieux, car je n’ai que deux options : L’exil ou la mort !
Quelles sombres perspectives, pour une réincarnation !
Je vais devoir trouver le moyen d’éviter le destin funeste qui m’attend sans l’aide de personne !
Voici enfin le premier volet d’une comédie décapante dans laquelle une jeune femme tente par tous les moyens de fuir le terrible destin qui lui est réservé !

L'avis de Tsuki :

Moi qui ai l’habitude de lire un manga en une heure, mettre cinq jours pour arriver au bout de celui-ci m’a quelque peu perturbée. Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé, l’idée de base est bonne et aurait pu être amusante. Néanmoins, l’héroïne n’est pas vraiment attachante, elle part dans tous les sens et apparaît souvent comme une folle à son entourage. Côté discrétion, on repassera. C’est sûrement un choix des mangakas que de donner ce caractère à Catarina, j’en conviens, mais je n’ai pas adhéré. Ce n’est qu’à la fin que j’ai commencé à réellement m’intéresser à l’univers et aux personnages.

En bref, un tome introductif beaucoup trop farfelu pour moi mais, je lirai peut-être la suite par curiosité. L’héroïne n’a pas su me plaire et les personnages secondaires sont très nombreux, il est difficile de dire lequel pourrait prendre plus de place ou s’ils seront survolés de la même façon dans chaque tome. Une histoire qui aurait pu être vraiment étonnante, mais qui m’a perdue dès le premier chapitre.


lundi 14 juin 2021

I love you to the moon de Alfreda Enwy



I Love You to the Moon
de Alfreda Enwy

Editions Harlequin

Sortie le 7 avril 2021
Format broché / 396 pages / 16,90 €


Présentation de l'éditeur :

S’aimer leur est interdit. Mais il n'y a rien de plus excitant que d'enfreindre les règles…

Une nuit. Comment sa vie a-t-elle pu voler en éclats après une simple nuit ? Lorsque Billie a croisé le regard ténébreux de Moon dans ce club, elle a immédiatement compris qu’il lui serait difficile d’y résister. Et puis, c’était son premier jour à Séoul et le début de sa nouvelle vie ; pourquoi se serait-elle méfiée ? Mais ce matin la réalité la rattrape. Car Moon est bien plus qu’une simple célébrité : c’est le leader d’Alter, le groupe de K-pop le plus en vogue ; et désormais elle a autant d’ennemies qu’il a de fans. Alors, pour sa propre sécurité, elle va devoir rester à l’écart du chanteur. Même si elle ne peut s’empêcher de repenser à la nuit magique et enivrante qu’ils ont partagée. Même si Moon est bien décidé à la voir en secret…


L'avis de Tsuki :

Si vous aimez la K-pop ce livre a tout pour vous séduire. Si vous n’aimez pas ou ne connaissez pas l’univers de la K-pop (un peu comme moi qui n’a fait qu’en entendre parler), ce livre vous séduira tout de même par son histoire, l’univers ou les personnages mis en avant. C’est avant tout une romance qui se passe dans le monde musical en est le décor, mais cela aurait pu être avec une star du rock ou un acteur de cinéma, la trame aurait été la même.

On sent que l’auteure a fait beaucoup de recherches sur l’univers musical Coréen, et si ce dernier fait rêver les fans, c’est avant tout une industrie, une façon pour les labels de se faire une place et beaucoup d’argent très vite. Si ce n’est pas le sujet principal du roman, c’est tout de même un point à souligner, car il explique le côté sombre de Moon, le personnage masculin principal du roman.

J’ai plutôt accroché à l’histoire, les personnages sont attachants, les émotions sont présentes, il y a quelques rebondissements assez prenants. La plume de l’auteure est rythmée, on ressent sa passion et sa volonté de ne pas seulement vouloir écrire une romance mais d’aller un peu plus loin dans la réflexion sur l’univers qu’elle nous présente.

En bref, un livre qui se lit facilement avec des personnages plutôt fouillés qui sauront vous plaire et vous étonner. La romance est classique dans son évolution, c’est davantage le caractère des protagonistes et le milieu dans lequel ils évoluent qui vous surprendra. Il y a un beau côté poétique exprimé à travers certains symboles, paroles, tatouages, qui m’a plu, tout comme en apprendre un peu sur la culture de la Corée du Sud. C’est une lecture plaisante et prenante.


vendredi 11 juin 2021

Le Maître de la Grèce de Mathilde Tournier



Le Maître de la Grèce
de Mathilde Tournier

Éditions Gallimard Jeunesse

Sortie le 15 avril 2021
Format broché / 256 pages / 11,50 €


Présentation de l'éditeur :

Début du IVe siècle av. J.C. La cité d'Athènes s'est relevée de sa défaite contre Sparte. Le bel Héraclios, héros des combats, profite enfin de sa jeunesse avec son amie Phryné. Le couple se rend à Delphes pour encourager le ousin Thémis aux Jeux pythiques. Mais la compétition tant attendue tourne au cauchemar. Dans le sanctuaire, Héraclios tombe sur Lysandre, le général spartiate qui a tué son père et mis Athènes à genoux quelques années plus tôt...

 
L'avis d'Elaura :

Dans ce roman, Mathilde Tournier met en scène, de manière romancée, les événements qui suivent la guerre du Péloponnèse dans la Grèce antique. L’autrice a choisi de mettre en exergue la rivalité toujours présente entre Sparte et son chef de guerre Lysandre et les Athéniens vaincus et humiliés 10 ans plus tôt, lors de la bataille navale d’Aïgos Potamos.

Ce que je ne savais pas, en revanche, c’était que Le Maître de la Grèce était un tome 2. En effet, les principaux protagonistes ont tous été présentés dans le premier tome Les révoltés d’Athènes. Nulle part sur la quatrième de couverture, il est fait mention d’un premier opus et c’est bien dommage, car ma lecture a souffert du manque d’informations nécessaires à l’installation d’une forme de lien, d’empathie que nous pouvons développer quand nous suivons les aventures des personnages principaux. Certains passages sont peu compréhensibles ou arrivent un peu « comme un cheveu dans la soupe » sans que je ne comprenne vraiment pourquoi. Toute la lumière s’est faite en checkant la biographie de l’autrice.

Passez ce petit moment d’inconfort, l’ensemble se lit plutôt bien et le langage utilisé est très accessible à un public adolescent, même si l’on pourrait reprocher la non-utilisation de l’inversion sujet/verbe dans un dialogue (ce qui a tendance à être courant dans la littérature jeunesse et c’est assez agaçant ).

La force de ce roman, c’est surtout l’ambiance de la Grèce antique très bien écrite et mise en lumière par l’autrice et qui montre un bon travail de documentation sur le sujet. C’est agréable, nous avons vraiment une bonne impression d’immersion et j’ai passé un bon moment dans ce petit morceau d’histoire.

Un roman jeunesse pour un public adolescent qui saura ravir les férus d’histoire comme les plus novices et, qui sait, donnera peut-être l’envie à certains jeunes lecteurs d’en savoir un peu plus sur le sujet. Cependant, je conseille vivement de lire le tome précédent Les révoltés d’Athènes pour plus de confort de lecture.


Camille Claudel: Journal d'une apprentie sculptrice, 1877-1879 de Justine Duquesnoy



Camille Claudel: Journal d'une apprentie sculptrice, 1877-1879
de Justine Duquesnoy

Éditions Gallimard Jeunesse

Sortie le 15 avril 2021
Format relié / 128 pages / 12,50 €


Présentation de l'éditeur :

"En plus d'un corps disgracieux, j'ai un autre défaut qui met en rage notre mère : je suis fascinée par la sculpture, mais cet art est réservé aux hommes. Une jeune fille peut s'intéresser à la peinture ou au dessin de fleurs, de paysages, mais je ne suis pas habile avec un pinceau. Moi, ce que j'aime, c'est sentir la matière que je travaille dans mes mains, malaxer la glaise jusqu'à obtenir une silhouette. Un corps, un animal, des muscles dans l'effort..."
 
L'avis d'Elaura :
 
J’aime beaucoup cette collection « Mon histoire » de Gallimard Jeunesse, qui met toujours en avant, sous forme de journal intime, la vie des femmes qui ont marqué notre histoire.
Aujourd’hui, c’est au tour de Camille Claudel de nous parler de son enfance, de son adolescence, de sa passion pour l’art et la sculpture et de la société de son époque. La vie n’a pas été facile pour notre jeune sculptrice, faire accepter son art, avoir des modèles masculins sans passer pour une folle ou une dévergondée a été très compliqué. Sans parler du fait que sculpter était réservé aux hommes au 19ème siècle.

J’ai adoré passer ce petit moment en sa compagnie et je conseille, encore et toujours, cette collection aux jeunes lecteurs et lectrices qui veulent en savoir un peu plus sur les personnages et les moments clé de l’Histoire. 


jeudi 10 juin 2021

Promis, on reste amis ! de Juliette Bonte



Promis, on reste amis !
de Juliette Bonte

Editions Harlequin

Sortie le 7 avril 2021
Format broché / 378 pages / 16,90 €


Présentation de l'éditeur :

Janhvi aimerait vraiment que sa vie sentimentale soit aussi simple et naturelle que le cycle migratoire des baleines. Malheureusement, elle lui donne autant de fil à retordre que la préparation de sa future exposition, et pour cause : elle vient de se faire larguer. Encore.
Peter aimerait vraiment guérir son addiction à Janhvi comme il soigne les animaux éclopés qui échouent dans son cabinet. Car il doit se rendre à l’évidence : à trop attendre, il est en train de passer à côté de sa propre vie.
Graham aimerait vraiment que la procédure d’adoption initiée avec son mari, Leandro, aboutisse enfin. Pour pouvoir être un père attentionné et présent ; tout ce qu’il n’a pas eu la chance de connaître avec ses parents retranchés dans leur Écosse natale depuis son coming out.
Leandro, lui, aimerait vraiment que le destin ait un meilleur sens du timing. Car devoir gérer le débarquement de ses beaux-parents, qui ignorent son existence, en plus des problèmes de cœur de ses amis, ça risque de faire beaucoup.


L'avis de Tsuki :

Janhvi, Peter, Graham et Leandro vivent en colocation dans une maison de New York. Ils se connaissent depuis toujours et partagent tout, des joies aux peines, malgré leur caractère pas toujours facile à accorder. Si l'un a un souci, les trois autres seront sur le pied de guerre pour le résoudre et/ou lui remonter le moral.

C'est donc avant tout un roman sur l'amitié avant d'être une romance. J'ai beaucoup aimé cette narration à quatre voix qui permet au lecteur d'avoir le point de vue de chaque protagoniste, même si l'auteure se concentre un peu plus sur Janhvi et Peter. Juliette Bonte nous présente donc ces amis de toujours avec tendresse, justesse, humour et émotions. Il n'est pas difficile de s'attacher à chacun d'entre eux à différents degrés, j'ai une légère préférence pour Graham, dont le caractère et l'histoire m'ont beaucoup touchée. C'est le plus réservé du groupe, une force tranquille, un écossais au physique de bûcheron, toujours calme et posé, il sera celui qui raisonnera les trois autres. Léandro est plus excentrique, il est drôle mais toujours perspicace, ses erreurs de langage sont amusantes et touchantes. Peter est celui qui se pliera en quatre pour Janhvi, quoiqu'il lui en coûte, même si celle-ci le fait tourner en bourrique sans le savoir. Je l'ai trouvé intéressant, mais je ne sais pas, il y a un petit quelque chose qui m'a donné envie de le secouer. Janhvi est la seule présence féminine dans cette équipe, elle est le lien entre chacun, c'est un cœur d'artichaut et une passionnée, pour ceux qu'elle aime, ainsi que pour son métier. Elle est celle qui est le cœur de l'histoire, le début de tout.

En bref, j'ai apprécié la lecture de ce roman, c'est un bon feel good mené par une belle plume, il est rythmé, intéressant, touchant et juste. C'est avant tout un roman d'amitié et je crois que c'est ce qui m'a le plus plu à travers ces pages. Un bon moment détente qui saura vous faire sourire.


dimanche 6 juin 2021

Crescent City, Tome 1 : Maison de la TERRE et du SANG, de Sarah J. Maas



Crescent City, 
Tome 1 : 
Maison de la TERRE et du SANG
de Sarah J. maas

Éditions De Saxus

Sortie le 12 mai 2021
Format relié / 955 pages / 29,90 €

Présentation de l'éditeur :

Une jeune femme mi-fae, mi-humaine et un mystérieux ange déchu se lancent à la poursuite d'un terrible meurtrier dans une ville où la lumière et les ténèbres se côtoient.
La nouvelle référence fantasy adulte des temps modernes par la brillante Sarah J. Maas !

Liés par le sang. Tentés par le désir. Déchainés par le destin.
Bryce, une jeune femme mi-fae, mi-humaine, a une vie parfaite : elle travaille la journée chez un marchand d'antiquités qui vend des artefacts magiques et fait la fête toute la nuit avec ses amis en savourant chaque plaisir qu'offre Lunathion – plus connue sous le nom de Crescent City. Mais un jour, un terrible meurtre va venir ébranler les fondations de la ville, de même que le monde de Bryce.
Deux ans plus tard, son travail ressemble à une impasse et elle se plonge dans l'oubli en écumant les clubs les plus fameux. Mais lorsque le meurtrier frappe de nouveau, Bryce se retrouve entrainée dans l'enquête et doit faire équipe avec Hunt, un mystérieux ange déchu dont le passé noir hante chacun de ses pas. Ce dernier est l'assassin personnel des archanges et il doit protéger la jeune femme, même s'il lui porte peu d'intérêt.
À la recherche de la vérité, Bryce et Hunt vont apprendre à se connaître et vont explorer les bas-fonds de la ville jusqu'aux niveaux les plus sombres de l'Anfer où des choses qui dormaient depuis des millénaires se réveillent...


L'avis de Lila :

J’ai découvert Sarah J. Maas avec sa saga ACOTAR. Celle-ci m’avait plu malgré une lecture laborieuse. Une héroïne plus forte et sexy que tous les habitants de l’univers réunis, des longueurs à n’en plus finir, des facilités scénaristiques ici et là… Mais j’avais globalement aimé. J’attendais mieux avec Crescent City, étant donné que l’auteure n’est plus une débutante et qu’elle jurait que c’était un roman bien plus adulte (c'est le cas !). Pour aller directement à l’essentiel, on retrouve exactement les mêmes soucis qu’avec ACOTAR, quelques-uns supplémentaires en bonus, et j’en ressors avec un avis similaire. En positif comme en négatif, je pourrais, à peu de choses près, copier/coller mon avis d’ACOTAR en changeant juste les noms.

Pour les points forts, il faut concéder à l’auteure une imagination foisonnante et une plume maîtrisée. Elle sait clairement où elle va, l’histoire est aboutie et intéressante. Elle a des milliers d’idées et n’hésite pas à emprunter dans tous les genres et mythes pour construire un univers riche et original. Elle est toujours aussi efficace dans les scènes d’action. Quand Sarah J. Maas vous annonce des combats, vous pouvez être sûr que ce sera épique, violent et sanglant. Elle n’a, de plus, aucun scrupule à tuer des personnages dans la bataille. J’admire sincèrement sa maîtrise et son sens de la mise en scène pour ces passages où elle excelle. Autre point appréciable, on termine ce premier tome avec une vraie résolution des intrigues principales, on ne reste donc pas sur notre faim. Elle prend tout de même le soin de nous annoncer de nouveaux rebondissements à venir, histoire de nous donner envie de découvrir la suite. Cela fonctionne d’ailleurs très bien.

Malheureusement, les points négatifs ne manquent pas. Autant dire les choses franchement, j’ai totalement lâché la rampe sur l’univers dès le premier quart du roman. Pas le temps de retirer ses chaussures et de s’installer qu’on a déjà droit à un historique complet couvrant des millénaires d’Histoire et autant d’événements. À cela, il faut également ajouter ce qu’il se passe dans le présent. Trop d’éléments, de personnages, de créatures, de hiérarchie, de lieux, de mots à apprendre... Tout ça, jeté d’entrée de jeu et quasiment pêle-mêle via d’énormes pavés. L’auteure réduit cela dit un peu la dose d’informations vers la moitié de ce roman (qui compte plus de 950 pages…). J’ai vraiment voulu suivre et m’intéresser, mais la prise de tête était trop forte. Cela gâchait totalement ma lecture, je lisais au ralenti, je ne comprenais rien... J’avais à peine digéré un centième des informations données qu’elle en remettait une couche plus abondante encore, chapitre après chapitre, c’était sans fin. J’ai pleuré nerveusement, inspiré et soufflé un bon coup, puis décidé de sauter ces passages, et plus globalement tout ce qui était long, pénible ou inutile (de quoi réduire ce roman des deux tiers, honnêtement). Comme dans ACOTAR, on peut zapper la moitié de ce qui est écrit sans rien perdre à l’intrigue, ce qui n’est quand même pas un très bon signe… J’apprécie cela dit le choix de l’éditeur d’avoir soutenu le roman en l’état, quand on sait à quel point ils peuvent avoir la découpe facile.

Autre point négatif, on retrouve ici le même souci avec l’héroïne que dans ACOTAR. Bryce est la plus forte et la plus belle du monde et si vous ne le retenez pas, c’est que vous avez sauté encore plus de passages que moi, vu que l’auteure nous le répète approximativement douze fois par paragraphe. Sur le fond, c’est top de voir une vraie héroïne qui résout tout sans l’aide d’un homme et qui est plus forte qu’eux. C’était cependant parfois un peu poussif, comme dans ACOTAR toujours. Ajoutons à cela que Bryce ne peut pas croiser un homme sans qu’il soit aussitôt en rut (comme dans ACOTAR, je sais, je sais, je me répète…).

La vie de Bryce se résume à boire, se droguer et coucher avec des inconnus dans des toilettes. Pourquoi pas. Malheureusement, elle a un égo surdimensionné et un caractère peu appréciable : impulsive, immature, égocentrique, rarement respectueuse avec les autres… L’auteure appuie bien sur le traumatisme vécu pour nous montrer que la pauvre a juste une carapace. Malheureusement, elle était déjà comme ça avant ledit traumatisme, donc l’excuse fonctionne moyennement. Bryce devient un peu moins insupportable après la première moitié du roman, mais le mal était fait et je n’ai pas pu m’attacher à elle. Le monde tourne autour de son nombril, ce qui sera d’ailleurs littéralement le cas dans la suite de l’histoire (comme dans ACOTAR). Autre détail, l’auteure nous promettait une saga plus adulte (et c’est le cas), mais ça donne droit à un maximum de blagues de cul plus gênantes que drôles et à une insistance poussive sur le sexe. 

Sa relation avec Hunt ressemble là aussi largement à ce que j’ai lu dans sa précédente saga. On se déteste, on tombe amoureux, hop hop, c’est le destin donc allons-y gaiement. Ils ont tous les deux perdu un être cher et sont hyper sexy, ils sont donc forcément destinés l’un à l’autre (j'exagère un chouïa, je vous le concède). Hunt est cela dit un excellent personnage, sombre, torturé, intelligent et implacable. Le voir rembarrer Bryce était assez savoureux, mais il se transforme rapidement en gentil niais parce que, quand même, Bryce c’est la plus belle et la plus forte, son kiki est tout dur quand il la voit (des fois que vous n’ayez toujours pas compris). C’est dommage, le personnage reste intéressant et bien écrit, mais plus sa relation avec Bryce se développait, plus il perdait en saveur.

On a également droit à environ quatre cents personnages secondaires. J’ai oublié les trois quarts sitôt les avoir croisés. Les autres vont de « intéressants » à « mmmoui, pourquoi pas ». Je pense que l’auteure voulait intégrer de nombreux personnages pour en tuer une partie et présenter les autres pour la suite de la saga. Sûrement que ces derniers prendront de l’importance plus tard. Mais ça, ajouté à toutes les informations déjà trop abondantes, j’ai une fois de plus lâché la rampe et renoncé à retenir qui était qui.

Ces défauts ne sont pourtant pas rédhibitoires. Comme dans ACOTAR, j’ai laissé le pénible de côté pour me concentrer sur les points positifs, à la manière d’un gros blockbuster américain où plein de choses ne vont pas, mais on s’amuse quand même.

En résumé, on a ici un univers riche, une histoire originale et une plume maîtrisée. Les longueurs et l’abondance de détails m’ont presque découragée, mais en prenant des raccourcis, ce roman se lit très bien. Je reste peu fan de l’héroïne et de son développement, mais j’ai tout de même passé un bon moment de lecture et je lirai la suite dès qu’elle sera disponible. Ajoutons à cela que l'éditeur a fait un travail remarquable sur l'édition reliée. Un pur plaisir pour les yeux qui justifiait largement de dépenser quelques euros supplémentaires.



samedi 5 juin 2021

Princess Bride de William Goldman



Princess Bride
de William Goldman

Éditions Bragelonne

Sortie le 12 mai 2021
Format broché / 384 pages / 15,90 €



Présentation de l'éditeur :

Il était une fois... la plus belle des aventures, auréolée par le grand amour, le seul, le vrai.

Plébiscité par des millions de lecteurs, Princess Bride est un livre culte qui devint un film culte. Un récit de duels à l'épée, de vengeance, de passion et de miracles.

Ce conte intemporel écrit par S. Morgenstern - redécouvert et merveilleusement abrégé par William Goldman - est peuplé de personnages aussi inoubliables que Westley, le beau valet de ferme qui risque sa vie pour la femme qu'il aime ; Inigo Montoya, le bretteur espagnol qui ne vit que pour venger la mort de son père ; et bien sûr, Bouton d'or : la princesse, la femme idéale, la plus belle de toute l'histoire du monde.

Avis de Cassiopée : 

Voilà un classique plus que surprenant. Ce livre raconte à la fois l'histoire de Bouton d'Or, Wesley, Inigo et Fezzik mais aussi de comment William Goldman en est arrivé à écrire ce roman.

D'ailleurs, en lisant les premières pages de ce livre, on en vient à se demander s'il n'y a pas une erreur sur la marchandise. Tout commence avec l'auteur qui nous explique que l'ouvrage que nous tenons entre nos mains est la version abrégée (avec les bons morceaux, attention !) du livre de S. Morgenstern. Comment cela ? Une version abrégée ? Quelle horreur ! Où est donc la version d'origine ?

Elle n'existe tout simplement pas et c'est là l'ingéniosité incroyable de l'auteur qui pendant tout le livre nous parle de Morgenstern et de l’œuvre qu'il a écrit et qui a bercé son enfance. Il nous explique comment il en est venu à écrire ce "résumé" du roman qu'il a tant aimé petit garçon, ce livre qu'il voudrait aujourd'hui faire découvrir à son propre fils. L'auteur nous raconte donc son histoire à lui avant de nous proposer sa version de Princess Bride. Toutefois, il n'hésite pas à intervenir au cours du récit pour nous expliquer les différentes coupures qu'il a pu faire, ou même nous faire part de ses commentaires par rapport à des éléments de l'intrigue ou sur des notes de l'auteur S. Morgenstern. Cette mise en abîme est tout simplement brillante et on en vient à avoir des difficultés à déterminer où commence et où s'arrête la fiction. Comment ne pas douter de l’existence de S. Morgenstern après avoir lu le récit de William Goldman ? Comment ne pas être impressionnée par le talent qu'a l'auteur à jouer avec le lecteur et l'auteur présumé de Princess Bride ? Incroyable !
Je dois avouer que c'est ce jeu qui m'a le plus impressionnée et que j'ai le plus apprécié dans ma lecture. C'est juste brillant.

L'histoire de Bouton d'Or est un beau récit d'aventures, dans lequel on découvre de nombreux personnages. On y trouve des méchants et des gentils, des personnages pas tout à fait méchants qui se révèlent tout à fait gentils et bien d'autres choses encore. Les retournements de situation sont prenants et les passages pour expliquer le passé des protagonistes sont particulièrement palpitants. Les notes des deux auteurs, souvent décalées, ajoutent une belle touche d'humour au tout (d'ailleurs, moi j'ai bien envie d'écrire à l'adresse fournie pour demander le fameux passage de la scène de retrouvailles (combien de courriers ont-ils dû recevoir après la publication de cette œuvre ? Cette adresse existe-t-elle seulement ?).)


On est vite entraîné dans l'histoire qui nous fait penser à la fois à un conte, un récit d'aventures, un récit épique, un roman d'amour...

Quel bonheur d’avoir enfin ce grand classique à portée de porte-monnaie avec cette réédition. Aujourd’hui, vous n’avez plus d'excuses pour ne pas découvrir le grand chef d'œuvre de S. Morgenstern en version abrégée avec les meilleurs morceaux sélectionnés par William Goldman. 

C'est un livre brillant, prenant, décalé et sacrément bien écrit. La prouesse de l'auteur vaut largement la découverte de ce livre. Un classique à lire et à savourer !




lundi 31 mai 2021

La Vie invisible d'Addie Larue de V.E. Schwab


 La Vie invisible d'Addie Larue
de V.E. Schwab

Éditions Lumen

Sortie le 3 juin 2021
Format broché / 696 pages / 17 €

 
Présentation de l'éditeur :

Une vie dont personne ne se souviendra... Une histoire que vous ne pourrez plus jamais oublier... Une nuit de 1714, dans un moment de désespoir, une jeune femme avide de liberté scelle un pacte avec le diable. Mais si elle obtient le droit de vivre éternellement, en échange, personne ne pourra jamais plus se rappeler ni son nom ni son visage. La voilà condamnée à traverser les âges comme un fantôme, incapable de raconter son histoire, aussitôt effacée de la mémoire de tous ceux qui croisent sa route. Ainsi commence une vie extraordinaire, faite de découvertes et d'aventures stupéfiantes, qui la mènent pendant plusieurs siècles de rencontres en rencontres, toujours éphémères, dans plusieurs pays d'Europe d'abord, puis dans le monde entier. Jusqu'au jour où elle pénètre dans une petite librairie à New York : et là, pour la première fois en trois cents ans, l'homme derrière le comptoir la reconnaît. 

L'avis de Tan :

Ce qui est étonnant, à relire la présentation après avoir dévoré le livre, c'est qu'elle résume les 200 premières pages... sur les 700 que compte l'ouvrage, et, en même temps, elle ne résume rien. Car ce qui fait la richesse et l'étrangeté de ce roman, ce n'est pas le résumé que l'on peut en faire, mais la façon dont on le vit intimement. L'histoire en elle-même est simple et très inspirée du mythe faustien : une jeune femme désespérée vend son âme à un démon et passe le reste de sa vie à tout faire pour reculer le moment où elle devra la lui céder. 200 pages, ça peut paraître beaucoup pour atteindre cette fameuse rencontre qui met véritablement l'histoire en route, mais elles sont aussi absolument nécessaires et se lisent même presque d'une traite.

V.E. Schwab a choisi de scinder la narration en deux et d'alterner sans arrêt entre passé et présent. Ce qui permet de découvrir comment Addie a appris progressivement à composer avec son nouveau mode de fonctionnement, et avec le recul, comment elle a réussi à se construire un semblant de vie dans les limites qui lui ont été données. Ce qui éprouve le plus le lecteur, ce n'est pas tant la vie précaire d'Addie, en particulier dans les premières années, c'est surtout l'absence totale de traces qu'elle laisse dans les esprits des gens qu'elle côtoie parfois pendant des mois. Pourtant, malgré cette solitude profonde dans un monde sur lequel elle n'a presque pas prise, elle continue de trouver des raisons de vivre, là où beaucoup d'entre nous auraient laissé tomber depuis longtemps. Ainsi, elle compense avec une soif intense de connaissances, une curiosité permanente et des histoires d'amour à sens unique qu'elle recommence en boucle jusqu'à atteindre la lassitude. Ses uniques compagnons au long cours sont la solitude et le démon, seul être à se souvenir d'elle et qui aime à le lui rappeler dès que possible. Presque tous les ans, à la même date anniversaire, comme un compte à rebours sans fin, leur ballet recommence, chacun essayant de mener la danse entre séduction, coups de colère et joutes verbales savoureuses.

Plus l'histoire avance et plus elle prend aux tripes et étreint le cœur. C'est à ça qu'ont servi toutes ces pages et tous ces va-et-vient dans le temps. À établir un rythme et à donner une tonalité, à apprendre à vraiment connaître le personnage d'Addie, à apprécier cette intelligence et cette force qui nourrissent ses pulsions de vie, à comprendre les rouages de la malédiction contre laquelle elle ne cesse de se battre en en débusquant la moindre faille. Mais il faut aussi toutes ces pages pour que la malédiction impose son poids sur le lecteur et le pénètre au plus profond de lui-même. Alors, quand la rencontre avec cet homme qui la reconnaît se produit, héroïne et lecteurs ont la tête qui tourne et retiennent leur souffle.

Ce qui tient ensuite le lecteur captif, c'est à la fois l'espoir né de cette histoire d'amour à la réciprocité salvatrice, mais aussi l'incertitude du sort réservé à Addie. Car cela a bien été établi à de multiples reprises : le démon sait être cruel et il saura toujours imaginer les pires manigances pour obtenir son âme. Le lecteur ne cessera alors, durant 500 pages, d'osciller entre l'espoir et l'inéluctabilité. Bien sûr, en étant attentif, il est possible de deviner une partie de la fin, d'anticiper la profondeur de l’œuvre que l'on tient entre les mains, mais est-ce la fin qui compte vraiment ? Ou est-ce le chemin que l'on a parcouru pour y arriver ? N'est-il pas plus important d'être surpris au détour d'une page par la poésie du moment, d'être émerveillé et de vivre des instants suspendus dans le temps ? Et que dire des questions profondément philosophiques et existentielles soulevées au fil des pages qui invitent à s'interroger sur le sens de la vie, sur ce qui compte vraiment, sur la mort (la sienne et celle des autres), l'identité, l'existence, le temps qui passe et ce que l'on en fait ?

Le livre ne séduira pas tous les lecteurs, car il demande d'adhérer à son ton lancinant et mélancolique, à sa lenteur et à la répétition des anniversaires, année après année, avec toujours la même demande à la clé : Cède-moi. Il demande d'apprendre à aimer des personnages qui ne se livrent pas en quelques lignes, mais en plusieurs dizaines de pages. Mais encore une fois, tout cela est nécessaire pour que chaque moment d'émerveillement saisisse, que chaque battement du cœur amoureux emballe et que l'espoir palpite. Si le livre vous parle, s'il vient vibrer sur les bonnes cordes en vous, alors il pourrait bien vous arracher quelques larmes à la fin. Ce fut dur de le refermer et de laisser repartir Addie, mais, paradoxalement, ce n'est pas une histoire qui appelle à être relue. La Vie invisible d'Addie Larue est une expérience de lecture unique, qui ne pourra pas être vécue une seconde fois aussi fortement, aussi vivement. Comme beaucoup de choses dans une vie.

Un mot rapide sur l'objet-livre tout de même, car il faut souligner le soin particulier apporté à l'édition française. Hormis la première de couverture qui présente un portrait de l'héroïne en noir et blanc, le livre est entièrement blanc. Rien sur le dos, rien sur la quatrième. Pas un mot n'y apparaît. Ce qui donne tout son relief à l'ouvrage est la jaquette en papier calque entièrement sombre, sauf là où elle vient se superposer au portrait. Le blanc rend alors visible le visage d'Addie par transparence et lui donne une aura fantomatique très à propos.

Mais j'aime l'idée d'être une idée ! dit-elle. Tu ne trouves pas que c'est quelque chose d'incroyable ? (p. 417)


mardi 25 mai 2021

Falaise fatale de Robert Thorogood



Falaise fatale
de Robert Thorogood

Éditions J'ai lu

Sortie le 5 mai 2021
Format poche / 316 pages / 14,90 €


Présentation de l'éditeur :

Célèbre pour sa beauté et sa vie délurée, le top-modèle Polly Carter s’est donné la mort en sautant d’une falaise, près de sa villa sur l’île de Sainte-Marie. Ses proches disent qu’elle n’aurait jamais pu se suicider.

En charge de l’affaire, l’inspecteur-chef Richard Poole en vient lui aussi à mettre en doute l’hypothèse d’un suicide.

Outre son combat contre la chaleur caribéenne, il doit faire face à de nombreux obstacles : des alibis en pagaille, autant de mobiles que de suspects, et, par-dessus tout, un événement majeur qui pourrait nuire à son enquête : sa mère vient lui rendre visite.

Voilà qui permettrait au meurtrier de filer à l’anglaise. Mais le so british inspecteur ne saurait admettre un tel affront à la Couronne !


Avis de Lauryn :

Dans ce second roman de Robert Thorogood, nous retrouvons le personnage de l’inspecteur Richard Poole, Anglais pur beurre perdu aux Caraïbes. Il n’aime toujours pas la chaleur, le soleil (mais persiste à conserver son costume sombre), les plats épicés, les alcools forts, les bestioles de l’île (et même la plupart de ses habitants), faire la fête… bref, rien de ce qu’il peut rencontrer à Sainte-Marie.

Heureusement pour lui, il aime son métier et le fait bien. Trop bien, même, du point de vue des différents suspects qui défilent sous ses yeux. Ici, l’affaire paraît complexe : Polly Carter, mannequin éloignée des podiums à cause d’une addiction à la drogue, est assassinée. Jusque-là, rien d’extraordinaire. Sauf qu’elle se trouvait au bord d’une falaise avec sa soeur jumelle paraplégique, qu’elle a crié à cette dernière son intention de se suicider avant de, semble-t-il, sauter dans le vide, alors que personne ne lui connaissait d’intentions suicidaires. Et, finalement, l’inspecteur Poole découvre qu’elle a été poussée. Comme toujours avec Robert Thorogood, chaque personne présente a un mobile de meurtre et leur histoire personnelle, en lien étroit avec la victime, donne des sueurs froides à l’inspecteur. Trafic de drogue, détournement de fonds, passé familial douloureux, adultère… il y a franchement de quoi le faire tourner en bourrique ! Sans compter une surprise de poids : sa mère est en visite sur l’île et lui annonce son divorce prochain.

L’enquête est bien menée, les différents éléments sont révélés de façon logique, sans temps mort ni perte de temps inutiles en digressions. Les soupçons du lecteur vont de l’un à l’autre des personnages, chacun étant un candidat tout à fait correct, et le final apporte son lot de surprises.

Les policiers sont toujours aussi sympathiques et les autres personnages bien étudiés et intéressants à suivre. Ils donnent aussi une profondeur à l’histoire, surtout la sœur jumelle de la victime.

Un bon roman policier, facile à lire et qui file vite, croyez-moi ! Je me suis juste posée une question. Je savais dès le début qui était l’assassin, car j’étais persuadée d’avoir vu l’épisode de Meurtres au Paradis correspondant. Or, en fouillant dans la liste des épisodes de la série, je n’ai pas réussi à remettre la main dessus… Bizarre !

lundi 24 mai 2021

Les sorties du mois de Juin 2021

   


On change un peu les règles avec cette nouvelle année : il n'y aura plus d'articles pour chaque éditeurs mais un seul article global qui reprend toutes les sorties de nos partenaires et celles qui nous font de l'œil. Vous êtes prêts ? Parce que vous risquez d'avoir un choc, vu la quantité !

2 - Out of Control de Victoria Arabadzic
2 - I Hate You More de Elizabeth O'Roark

9 - Never Leave Me Again, Tome 2 de Estelle C. Miccoli
9 - Be My Lover, Not My Boss de Alana Scott
9 - Notre petit jeu dangereux de Emily Blaine


1 - Sur ordre du Highlander de Johanna Lindsey  
1 - Noces Vikings de Aurore Dumas 
1 - Des noces à l'écossaise de Laura Black
1 - Un baron à son brasTome 4, Ashurst Hall de Kasey Michaels (réédition)


1 - Son rival pour amant de Michelle Smart, Un patron insupportable de Christine Rimmer, Un accusé trop séduisant de Rita Herron
1 - Deux nuits avec lui de Maisey Yates, Un impitoyable homme d'affaires de Janette Kenny
1 - Le secret du prince de Natalie Anderson, Séduite par un cow-boy de Janice Maynard


1 - Un envoûtant rendez-vous de Nora Roberts (réédition)
1 - Amours Irlandaises de Nora Roberts (réédition)
1 - Destins rebelles de Nora Roberts (réédition)


1 - L'amoureuse des Caraïbes de Rosanna Battigelli
1 - Rêves de mariage de Rebecca Winters 
1 - Un bébé entre amis de Kathy Douglass




2 - Le Secret de Briar's Hall, Une enquête de Loveday et Ryder, Tome 4 de Faith Martin
2 - L'Ordre, Gabriel Allon, Tome 20 de Daniel Silva
2 - L'autre femme de Mary Kubica
2 - L'impossible alliance, Une mission de Gabriel Allon, Tome 19 de Daniel Silva
2 - La deuxième mort de Marilyn de Lisa Jackson (réédition)
2 - Noire était la nuit, Une enquête des inspecteurs Ruben Montoya et Rick Bentz, Tome 3 de Lisa Jackson (réédition)
2 - Dans l'ombre du bayou, Une nouvelle enquête des inspecteurs Ruben Montoya et Rick Bentz, Tome 4 de Lisa Jackson (réédition)


2 - Ennemis (et plus si affinités) de Mia Sosa (réédition)
2 - Break the Rules de Victoria Arabadzic (réédition)
2 - Amour Amour de Krista Ritchie, Becca Ritchie (réédition)
2 - Ça a commencé comme ça de Angéla Morelli (réédition)




2 - La fille du pirateTourmentes, Tome 4 de Darlene Marshall 
2 - Le dernier amour du duc, Les Wilde, Tome 5 de Eloisa James
2 - Le retour du guerrier, Les MacAllister, Tome 6 de Kinley MacGregor
2 - Le murmure du vent de Jo Goodman


2 - Puritaine et catin, Les trois princes, Tome 1 de Elizabeth Hoyt (réédition)


2 - Il était une fois une princesse de Johanna Lindsey


9 - Les illusionnistes de Nora Roberts


9 - Evvie Drake repart de zéro de Linda Holmes

À ne pas manquer

2 - Cantique pour les étoiles de Simon Jimenez
2 - La part des anges de Bruno Combes (réédition)
2 - J'irai danser (si je veux) de Marie-Renée Lavoie (réédition)
2 - Dublin Street, Tome 1 de Samantha Young (réédition)
2 - Tessa ne fait rien comme les autres de Jill Mansell (réédition)
2 - Un été de folieDestiny Tome 1 de Toni Blake (réédition)



4 - Indésirable, Outcast season, Tome 1 de Rachel Caine
4 - Les souhaits d'une Furie, Bureau Fédéral de la Magie, Tome 2 de Annabel Chase 
4 - Un pion dans l'ombreDark Chess, Tome 1 de Lili Wild
4 - SecretsSurf on Love, Tome 2 de Lucie Mimi
25 - Stay away from me, Opposite, Tome 3 de Vickie Combers
25 - La marque du poison, Forthill, Tome 2 de Vanessa Altmeyer


2 - Batignolles Rhapsody de Maxime Gillio
30 - Eaux ancestrales de Steve Alten


Collection Infinity
9 - Magie noire et DaiquiriTori Dawson, Tome 2 de Annette Marie (numérique)
9 - Cœurs ennemisAffaire de cœur, Tome 4 de L.H. Cosway (numérique)
9 - Ne jamais sortir avec un sportifLes règles du jeu, Tome 1 de Natasha Madison (numérique)
14 - Opération récupération de Whitney G (papier)
14 - Tous les chemins mènent à Rome, Les enquêtes de Lexi Carmichael, Tome 3 de Julie Moffett (papier)
14 - Mariage (dés)agréable, Le club des tricoteuses anonymes, Tome 7 de Penny Reid (papier)
14 - Éternité, Sombres destinées, Tome 3 de Susan Illene (papier)
23 - Toujours se méfier du vampire qui dort, Alicia Smith, Tome 1 de Julie Saurel (numérique)
23 - Princesse élue, Académie Arbon, Tome 1 de Jaymin Eve, Tate James (numérique)
23 - Famine, Les quatre cavaliers, Tome 3 de Laura Thalassa (numérique)
23 - Âme de sorcière, Loren Ascott, Tome 3 de Florence Cochet (numérique)
28 - La vengeance du renardKit Davenport, Tome 1 de Tate James (papier)


MxM Bookmark
9 - Petits travaux et colocationUn foyer à construire, Tome 2 de Anyta Sunday (numérique)
9 - Se fondre dans la nuitLes Dragori, Tome 2 de Ben Alderson (numérique)
9 - De rage et de passion, Les chroniques de l'ombre, Tome 2 de F.V. Estyer (numérique)
14 - ÉtincellesDes Liens Indestructibles, Tome 3 de Jocelynn Drake (papier)
14 - À pas de loup, Going Wild, Tome 4 de Candice Ulrik (papier)
23 - Une loi Implicite, Les frères Steele, Tome 1 de Eden Finley (numérique)
23 - Comment courir avec les loups, Mad Creek, Tome 5 de Eli Easton et Mylène Régnier (numérique)
23 - Un meurtre du passé, Les enquêtes extra-lucide de Rain Christiansen, Tome 2
de S.E. Harmon (numérique)
23 - Comment rester en vie malgré les erreurs de son passé, Jackson et Leland, Tome 2 de Alice Winters et Clea Lenoir (numérique)
28 - Le Seigneur caché de Lisa Henry (papier)
28 - Souviens-toi de moiInoubliable, Tome 2 de Brooke Blaine (papier)

Reines-Beaux
16 - Moineau, Peseur d'âmes de Alex Wyck (numérique)
16 - Des bruits de pas dans le noir, Anthologie Mystère, Partie 2 de collectif (numérique)
21 - LiamLes hommes de Cardiff, Tome 3 de Violette Banks (papier)
21 - Son meilleur ennemiLa saison des amours, Tome 2 de Piper Vaughn, Avon Gale (papier)

Teen spirit
7 - Troisième année, Fallen Academy, Tome 3 de Leia Stone  (papier)
7 - Un parfum de printemps4 saisons, Tome 4 de Jay Bell (papier)
2 - La Prophétie de Glendower, Le cycle du corbeau, Tome 1 de Maggie Stiefvater  (numérique)
2 - Dans les bois, Les enquêtes de Charlie Schiffer, Tome 1 de Laura Lascarso (numérique)

Pemberley
2 - La parabole de la graine de moutarde de Lisa Henry (numérique)



18 - De l'autre côté des mots de Collectif, Ursula K. LE GUIN

Helios
18 -  Les Voltigeurs de Gy de Ursula K. Le Guin


3 - Mes coups seront mes mots de Yusef Salaam, Ibi Zoboi
3 - Ces liens qui nous séparent de Ann Brashares (réédition)
24 - Je serai vivante de Nastasia Rugani
17 - L’Amour en trois questions de Jennifer E. Smith



16 - Finn, Griffes, Tome 2 de Carrie Ann Ryan
16 - L'Amant repentiLa Confrérie de la dague noire, Tome 18 de J.R. Ward
16 - Deuil, Hybrides, Tome 14 de Laurann Dohner


Fantasy
2 - Les Ténèbres hurlantes, Le Dévoreur de soleil, Tome 2 de Christopher Ruocchio
2 - Le Chant noir, Raven Blade, Tome 2 de Anthony Ryan
2 - Le Linceul de l'éternité, Les Chroniques de Nicci, Tome 2 de Terry Goodkind (réédition)
2 - L'Appel du loup, Raven Blade, Tome 1 de Anthony Ryan (réédition) 
2 - Le Serment des GardiensLes Rois déchus, Tome 1 de Gail Z. Martin (réédition)

Historique
2 - Le Sang des rois, Les Enfants du Graal, Tome 2 de Peter Berling 
2 - La Conquête de l'Aigle, Les Aigles de l'Empire, Tome 2 de Simon Scarrow (réédition)

Thriller
2 - Le Règne glaciaire, Le Long Hiver, Tome 1 de A.G. Riddle
2 - L'Anomalie de Michael Rutger (réédition)

20 ans, 10 romans, 10 € : Sélection 2021 100% française
2 - Le Paris des merveilles - L'intégrale de Pierre Pevel (réédition)
2 - Wonderful de Calvo (réédition)
2 - Les chroniques des Feals - L'intégrale de Mathieu Gaborit (réédition)
2 - Hordes - L'intégrale de Laurent Genefort (réédition)
2 - Wul - romans et nouvelles de Stefan Wul (réédition)
2 - À vos souhaits de Fabrice Colin (réédition)
2 - Le roi squelette - L'intégrale de Serge Brussolo (réédition)
2 - Leïlan - L'intégrale de Magali Ségura (réédition)
2 - Orages mécaniques de Pierre Pelot (réédition)
2 - Ayesha - L'intégrale de Ange (réédition)


2 - L'Empire libéré, Les Faucons de Raverra, Tome 3 de Melissa Caruso (réédition)


2 - Saving Cara de Eireann Corrigan


Historique
2 - La Fille du Reich de Louise Fein

Suspense
2 - La Femme à l'étage de Rachel Hawkins
2 - Les Soeurs du mal de Alice Clark-Platts

Romans
2 - Nous sommes les étoiles de Rowan Coleman

Collector
2 - Comme une comédie romantique de Rachel Winters (réédition)
2 - Les Fabuleuses tribulations d'Arthur Pepper de Phaedra Patrick (réédition)
2 - Le Putain d'énorme livre du bonheur qui va tout déchirer de Anneliese Mackintosh (réédition)
2 - Ce qui reste à Vegas de Laura Ziepe (réédition)


9 - Even de Zidrou, Alexeï


3 - La Vie invisible d'Addie Larue de Victoria Schwab
3 - A Silent Voice de Yoshitoki Oima & Yoko Kurahashi 


2 - Les Filles de la chance de Charlotte Davis
2 - Meurtre et séduction, Les Enquêtes de Lady Rose, Tome 1 de M. C. Beaton
2 - Soupçons et préjugés, Les Enquêtes de Lady Rose, Tome 2 de M. C. Beaton
2 - Meurtres au paradis de Anne Glenconner
30 - Petits crimes entre voisins, Hamish Macbeth, Tome 9 de M. C. Beaton 
30 - Bourreau des coeursHamish Macbeth, Tome 10 de M. C. Beaton
30 - Dernière soirée entre filles de Catherine O'Connell



3 - Un signe d'elle de Stéphane Galas 
3 - Blind date de Joy Fielding (réédition)
3 - Pense à ceux que tu aimes de Heather Chavez (réédition)
10 - Ready player two de Ernest Cline
10 - La créature, Darkdeep, Tome 2 de Ally Condie, Brendan Reichs (réédition)
10 - La toute première fois de Cameron Lund (réédition)
10 - Les coups de coeur de Keiko Carter, Tome 1 de Florence Debbi Michiko (réédition)
10 - Les coups de coeur de Jenna Sakai, Tome 2 de Florence Debbi Michiko 


3 - Les JusticièresTome 1 de Gretchen McNeil
3 - La disparueFear street Tome 1 de R.L. Stine
3 - La forêt des ténèbresFear street Tome 2 de R.L. Stine
3 - Les deux châteauxN.E.O. - Tome 2 de Michel Bussi
10 - Et pourtant le bonheur est là de Enrico Galiano
10 - #Find the girl, Tome 1 de Lucy Connell
10 - Instant Karma de Marissa Meyer
10 - Apollon et Artémis, L'enfance des dieux, Tome 3 de Évelyne Brisou-Pellen
10 - Hermès, L'enfance des dieux, Tome 4 de Évelyne Brisou-Pellen
10 - Dent de SabreL'œil du dragon, Tome 3 de Mark Robson (réédition)
17 - Somebody Like You, Tome 1 de Estelle Maskame
17 - NILTome 1 de Lynne Matson (réédition)
17 - Les secrets de NilNILTome 2 de Lynne Matson (réédition)
17 - La colère de Nil, NIL, Tome 3 de Lynne Matson (réédition)


10 - Sauver Mina de Catherine Cuenca
17 - Tu ne me briseras pas de Camille Versi