Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

jeudi 26 décembre 2019

L'année où je t'ai rencontré de Cecelia Ahern



L'année où je t'ai rencontré
de Cecelia Ahern

Éditions Milady

Sortie le 13 novembre 2019
Format broché / 360 pages / 7,90 €


Présentation de l'éditeur :

« La plupart des gens n'ont pas besoin de faire "quoi que ce soit" pour nous transformer, ils n'ont qu'à être "là". J'ai réagi à ta présence. Tu m'as aidée. J'ai toujours cru qu'être aidé revenait à perdre le contrôle mais il faut laisser quelqu'un nous secourir, et alors seulement la transformation peut avoir lieu. »

Jasmine a deux passions : sa soeur, Heather, et son travail. Lorsqu'elle est licenciée, elle est désorientée et s'aperçoit qu'elle ne sait pas qui elle est réellement.

Matt a deux passions : sa famille et l'alcool. Sans eux, il sombre.

Jasmine et Matt se rencontrent le soir du réveillon du nouvel an. Tous deux au chômage, avec du temps à ne savoir qu'en faire, ils se trouvent à la croisée des chemins et vont devoir faire des choix. À l'instar du jardin dont s'occupe Jasmine, leur amitié, aussi surprenante qu'inattendue, éclot au rythme des saisons et des fleurs. Parfois, il faut savoir s'arrêter pour mieux repartir...


Avis de Cassiopée :

Ce roman de Cecelia Ahern a de quoi dérouter ses plus fidèles lecteurs. L'auteur a choisi un style d'écriture très particulier. En effet, dans ce roman elle parle de son voisin à la deuxième personne du singulier. Ce tutoiement rend les choses plus intimes, plus personnelles. Au début même un peu malsain. Bien que l'auteur nous ait habitués à des styles différents, ce ton a de quoi perturber.

Jasmine est une femme d'affaire. Elle vit sa vie à deux cents à l'heure. Elle n'a de temps que pour son travail et sa sœur. C'est pourquoi le jour où elle se fait virer et doit rester un an en congé, elle ne sait plus quoi faire d'elle-même. C'est alors qu'elle commence à observer son voisin.
Ce qui au début est dérangeant, ce voyeurisme, cette façon de l'observer sans jamais admettre sa fascination pour ce qu'il se passe de l'autre côté de sa rue, fini par prendre une tournure plus raisonnable. Malgré une première moitié de roman assez étrange, l'auteur réussit encore une fois à écrire un livre qui parle avec succès de la vie. Sans stigmatiser, sans critiquer ou juger, elle nous montre qu'avec beaucoup d'effort et de la patience, on peut remettre de l'ordre dans son existence.

Lucide mais optimiste, elle nous montre que lorsque notre vie part de travers les choses ne s'arrangent pas toutes seules, que cela prend beaucoup de temps et d'énergie. Mais aussi et surtout qu'il ne faut pas hésiter à se faire accompagner. Néanmoins, en y mettant du sien et en s'accrochant, il est possible de remonter la pente et même d'aller encore mieux après.

L'auteur aborde aussi d'autres thèmes : le handicap, la famille, la liberté d'expression, l'alcoolisme, autant de sujets qui sont intéressants et bien traités. On en apprend beaucoup et l'auteur nous montre ainsi qu'il ne faut pas juger superficiellement les autres. Qu'au final, on ne connaît jamais vraiment bien les gens à moins de vraiment s'intéresser à eux.

C'est un beau roman, intimiste et touchant. Cecelia Ahern nous montre une fois de plus ses talents d'écrivain.

Ce roman a été réédité par Milady dans une édition collector. La couverture est en relief avec des parties dorées, sur du papier cartonné à la texture douce. Le tout pour un rendu simple mais superbe !




Aucun commentaire:

Publier un commentaire