Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

samedi 16 janvier 2016

Frankenstein de Mary Shelley

Frankenstein 
ou Le Prométhée moderne
de Mary Shelley


Éditions Le Livre de Poche
Collection Classique

Sortie le 21 octobre 2009
Format poche / 352 pages / 4.10€

Présentation de l'éditeur :

Frankenstein est un roman original à plus d’un titre. Sa première version, publiée sans nom d’auteur, a été écrite par une jeune femme de 19 ans. Le livre est considéré, en outre, comme le dernier roman gothique et comme l’un des tout premiers romans de science-fiction. Il raconte l’histoire d’un « savant fou », Victor Frankenstein, qui, par ambition démesurée, en vient à créer un être humain à partir de cadavres et d’une « étincelle de vie ». Ce sera, hélas, le point de départ de nombreux malheurs…

Avis de Cassiopée :
 
C'est un classique que je voulais découvrir depuis un moment et je suis contente d'avoir enfin franchi le pas.

Ce roman raconte la vie de Victor Frankenstein, de son enfance à sa mort. Jeune homme, il s'est passionné de sciences, il découvrit un procédé pour redonner vie à des êtres inanimés. Il aura alors l'idée de créer un être composé de toutes pièces, c'est ainsi que naîtra la fameuse créature de Frankenstein.

Ce livre est très intéressant bien qu'il fasse souvent lever les yeux au ciel. Il est intéressant, car on découvre la vie de l'époque, comment les personnes pensaient et agissaient. Mary Shelley nous offre un bel aperçu de tout cela, et ce avec une belle prose. L'intrigue est intéressante et il est plaisant de suivre les péripéties que subit Victor, conséquences de ses actes.

Néanmoins, ce roman est aussi agaçant. En effet, dans le roman, on constate que pour eux, la beauté permet tout et la laideur relègue le protagoniste dans les plus bas étages de la société. Une personne est belle, elle peut monter au-delà de sa condition, faire de grandes choses. On la croit parce qu'elle est belle, on peut lui faire confiance. Le caractère d'une personne est associé au physique. Ainsi, si la personne est laide, elle aura les plus basses et mauvaises pensées. Elle sera à rejeter et à laisser pour compte. Cet état de fait se retrouve du début à la fin de l’œuvre. J'ai trouvé cela assez révoltant. Est-ce voulu de la part de l'auteur, comme provocation ? Ou bien est-ce tout simplement de cette façon que fonctionnait le monde à son époque ? Si c'est le dernier point, je trouve cela assez décevant pour des personnes instruites.

De plus, Victor est placé la plupart du temps comme une victime, bien que parfois le doute s'installe un peu. Cependant, au final, le méchant c'est la créature, et Victor n'est qu'une victime. Est-ce si réducteur ? Je ne crois pas. Il y aurait beaucoup à dire et on pourrait passer beaucoup de temps à discuter de ce sujet. C'est aussi pour ça que cette œuvre est intéressante. Il y a beaucoup de sujets abordés et beaucoup de questions d'éthique et de morale. C'est passionnant !

C'est donc une œuvre à découvrir, car c'est un grand classique, mais qui est aussi passionnante pour échanger dessus au sujet des différentes questions morales et éthiques.



4,10 EUR
Achat Fnac

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire