Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 13 décembre 2015

Les amants de Louisiane de Nora Roberts

Les amants de Louisiane
de Nora Roberts

Editions Harlequin

Sortie le 1er novembre 2015
Format broché / 224 pages / Prix 7,80 €


Présentation de l'éditeur :

De retour en Louisiane, Gwen a le cœur lourd. Si elle est revenue dans sa ville natale, ce n’est pas pour passer de simples vacances, mais pour chasser de la maison familiale un certain Luke Powers, écrivain célèbre et séducteur invétéré dont sa mère, veuve depuis des années, semble s’être entichée malgré une scandaleuse différence d’âge. Oui, elle a franchi des milliers de kilomètres depuis New York pour lui faire plier bagage. Et, quoi qu'il lui en coûte, elle va y parvenir ! Mais, une fois devant Luke, Gwen sent toutes ses résolutions s’envoler. Se pourrait-il que ses soupçons au sujet de sa relation avec sa mère soient injustifiés ? Et ne serait-elle pas en train de tomber elle-même amoureuse de cet homme si séduisant ?



7,80 EUR
Achat Fnac

L'avis de Sophia :

Gwen quitte temporairement New York, où elle vit et travaille depuis quelques années, et revient en Louisiane, dans la maison de son enfance. La jeune femme n'a qu'un seul objectif en tête : se débarrasser de Luke Powers, un écrivain avec qui sa mère, Anabelle, aurait une aventure. Malheureusement, à peine descendue du taxi, Gwen rencontre le jeune homme et se sent attirée par lui.

Le roman est court et se lit vite. L'écriture est bonne et les (nombreuses) descriptions de la Louisiane, sa flore, sa faune, sa douceur de vivre, sont réussies et plutôt inspirées. Voilà pour les points positifs. Passons au reste. Durant 200 pages, Gwen et Luke jouent au jeu du "Je te veux, tu me fuis / Je te fuis, tu me veux". Ce court roman est donc hyper répétitif, et autant dire que quand, pour la 25e fois, Gwen s'enfuit en pleurant après un baiser passionné, on est plus que lassé. Et quand elle semble prise d'un sursaut de maturité amoureuse et presse Luke d'aller plus loin, c'est alors lui qui décide de faire marche arrière. À se taper la tête contre les murs...

Ce qui est très dérangeant aussi dans cette histoire, c'est de voir Gwen et Luke se sauter dessus dès le premier jour, puis nous offrir une succession de scènes passionnées (même si on ne dépasse jamais les caresses et embrassades langoureuses), alors que, quand même, Gwen est persuadée que c'est l'amant de sa mère et que celle-ci en est folle amoureuse. Comme les deux femmes ont une relation saine et pleine d'amour, d'une part c'est plutôt choquant de voir Gwen embrasser gaiment l'amant de sa maman sans le moindre remord, et d'autre part, on s'agace assez vite que Gwen ne demande jamais clairement à sa mère si oui ou non ils sont ensemble (elle en est persuadée, mais n'a aucune confirmation sur le sujet, elle se fait donc ses films du début à la fin sur la question, ce qui ne l'empêche pas de fricoter quand même avec Luke).

Cette romance est bien écrite, mais l'imbroglio général empêche de s'attacher à Gwen. Si on comprend très vite que Luke n'est pas l'amant d'Anabelle, Gwen le croit, elle, et batifole quand même avec lui. Dur de la trouver sympathique, ou même d'éprouver de l'empathie pour Luke qui est présenté une bonne partie du roman comme un homme n'ayant aucun scrupule à vouloir coucher avec la mère et la fille (et sous le même toit). 

Une romance qui offre de belles descriptions de la Louisiane et de sa douceur de vivre, mais qui a trop de défauts pour qu'on la recommande.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire