Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 30 septembre 2015

Iris Empoisonnée, Tome 1 : Iris Empoisonnée

Iris Empoisonnée
Tome 1 : Iris Empoisonnée

de Cindy Mezni

Éditions J'ai lu
Collection Semi-poche

Sortie le 1 juillet 2015
Format semi-poche / 12 €


Présentation de l'éditeur : 

Des décennies après l'attaque bioterroriste qui a tout changé pour la race humaine, une chose importe dorénavant : survivre à n'importe quel prix.
Dans ce nouveau monde ravagé par le désespoir et la pauvreté, Irisya, une Non-Atteinte de seize ans, doit compter sur son frère, Memphis, pour tout car elle doit éviter tout contact humain si elle veut rester en vie. Si quelqu'un découvre leur nature de Non-Infectés, ils seront traqués et envoyés à un endroit inconnu d'où personne n'est jamais revenu. Ou pire, ils seront capturés et vendus comme esclaves, si ce n'est même tués...
Alors quand, un jour, Memphis disparaît, Irisya décide d'affronter le monde extérieur pour le retrouver et le sauver d'un terrible sort. Si ce n'est pas déjà trop tard... pour eux deux.

L'avis de Chani

Le Fléau Pourpre a décimé l’humanité. Les survivants sont maintenant divisés en deux groupes : ceux qui sont porteurs de la maladie, mais n’en meurent plus, et ceux qui ne sont pas atteints du tout. Les premiers vivent à Tartaros dans des conditions très rudes et vouent une haine farouche aux non-atteints qui viennent régulièrement faire des rafles dans leurs quartiers. Irisya est une non-atteinte qui vit à Tartaros, protégée par son frère. Quand ce dernier disparaît, la jeune fille va tout faire pour le retrouver, faisant fi des dangers.

Il y a du bon et du moins bon dans ce roman. Tout d’abord l’univers de l’auteur est très riche, son background est fouillé et l’auteur ne manque pas d’imagination. Beaucoup de péripéties attendent Irisya dans sa quête. Peut-être trop, car, au final, le roman ressemble à un assemblage de scènes d’action successives entrecoupées de moments beaucoup plus lents dans lesquels l’ennui pointe le bout de son nez. Les personnages sont plus ou moins attachants, parfois agaçants tant ils sont longs à la détente. J’ai globalement aimé l’intrigue, mais pas toujours la façon dont elle est menée. Il m’a aussi manqué pas mal d’explications sur Tartaros et Elysion, les motivations des non-atteints d’Elysion ou la technologie qui arrive comme par enchantement à Tartaros. Au final, beaucoup de pages pour une intrigue trop allongée du fait des multiples péripéties qui n’apportent pas forcément grand-chose, au détriment d’autres informations. Cela dit, Iris empoisonné(e) reste un roman agréable qui se laisse lire malgré ses défauts. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire