Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

samedi 18 janvier 2014

La trilogie Fire after Dark, Tome 3 : l'Étreinte des Promesses de Sadie Matthews

La trilogie Fire after Dark
Tome 3 : l'Étreinte des Promesses
de Sadie Matthews

Édition Milady Romance
Collection Romantica

Sortie le 24 janvier 2014
Broché / 416 pages / 15,90 €


Présentation de l'éditeur :

Dans le précédent tome de la trilogie Fire After Dark, Beth et Dominic ont enfin trouvé le bonheur.
Mais Beth commet une méprise au cours d'un bal masqué, et Dominic, fou de jalousie, disparaît de nouveau. Folle de douleur, Beth décide de tenter l'impossible pour le retrouver et tout lui expliquer. Mais si leurs retrouvailles sont plus torrides que jamais, il leur faudra parcourir un chemin semé d'embûches pour renouer avec leur confiance passée et rétablir les bases d une relation durable.

L'avis de Lila : 

Le second tome s’achevait, tout comme le premier, sur une séparation entre Beth et Dominic. Si l’on ne doutait pas que ce dernier opus les verrait se réconcilier pour de bon, le suspense amené par la présence du mystérieux et dangereux Andreï ne manquait pourtant pas de promettre des étincelles et des complications entre les deux amoureux. L’auteur a su mettre en place de nombreux éléments au cours des deux premiers volets de la saga, et l’on pouvait logiquement espérer une conclusion explosive. Mais finalement, malgré tous les ingrédients savamment distillés jusqu’à présent, ce final se révèle un peu décevant.

Beth se perd dans une caricature d’elle-même. Elle pleure, elle obéit, elle se rebelle un peu, puis pleure à nouveau. Son moral joue aux montagnes russes tout au long du roman et l’on finit par ne plus vraiment prêter attention à ses ressentis, tant ils sont éphémères ou inappropriés. En effet, en moins d’une page elle passe du désespoir le plus profond pour la maladie d’un proche à l’extase en pensant à ses galipettes, passées ou futures, avec Dominic. À l’image des pensées de Beth, tout va vite, très vite, ne serait-ce que dans les relations qui se nouent et se dénouent en un claquement de doigts. Le rythme très rapide de l’intrigue n’aide pas, puisque les trois tomes se déroulent sur seulement quelques mois. Certaines scènes perdent de leur charme, dès lors que l’on se souvient que les personnages se connaissent à peine. On a alors parfois l’impression que l’auteur ne s’embarrasse pas beaucoup de la cohérence dans les rapports entre les personnages, tant elle est pressée de faire s’aimer tout le monde.

Jusqu’à présent, Dominic assurait le juste minimum dans le rôle du mâle alpha de service. Sans briller spécialement au milieu de la concurrence, il n’en était pas moins attachant et séduisant, et son histoire avec Beth ne manquait pas d’intérêt et de piquant. De plus, l’auteur avait fait de lourds sous-entendus le concernant, on s’attendait donc à ce que dans ce dernier opus, la face sombre, dangereuse peut-être même, de ce personnage soit enfin révélée. Ce n’est absolument pas le cas ici, puisqu’il se transforme encore un peu plus en prince charmant bien lisse. La présence d’Andreï, qui lui, pour le coup, est un vrai mâle dominant ténébreux et complexe, finit d’éclipser le peu de charisme que Dominic avait réussi à glaner au fil des tomes.

Grosse déception aussi concernant ces deux hommes. La bataille entre eux s’annonçait rude et violente. Ils promettent tout le long de l’intrigue de se battre jusqu’au bout pour Beth, quitte à employer les pires moyens. On commence à craindre le pire, on imagine un dénouement dramatique. Que de suspense, donc ! Finalement, le problème sera réglé en quelques lignes, d’une façon qui confine presque au grotesque et oblige à se demander, en levant les yeux au ciel : « Tout ça pour ça ? ».

Ce dernier opus n’est pas mauvais pour autant. La plume de Sadie Matthews fait toujours merveille et ses descriptions tant pour les lieux que pour les scènes sensuelles sont d’une efficacité indéniable. Les pages se tournent rapidement et l’on est content de connaître le dénouement de cette saga riche en émotions. Mais les promesses faites au cours de cette trilogie ne sont pas tenues, tout se résout trop vite et trop facilement et certaines pistes, comme la part ténébreuse de Dominic, sont balayées d’un revers de main. Cette conclusion laisse donc sur sa faim, ce qui est dommage, car les qualités dans l’écriture et l’intrigue sont là.

Un bon roman, mais qui conclut de façon décevante une saga prometteuse.

L'avis de notre partenaire Evenusia sur  Les Chroniques d'Evenusia.



15,11 EUR
Achat Fnac

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire