Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

jeudi 11 juillet 2013

Le jeune Lovecraft, tome 1

       Le jeune Lovecraft, tome 1
de José Oliver, Bartolo Torres

Diabolo Editions

Paru le 02 mai 2013 
104 pages couleur / 14,90€



Résumé de l'éditeur


Le jeune Lovecraft de Torres et Oliver est un hommage humoristique au plus grand écrivain de terreur dans l’histoire de la littérature. Ces bandes dessinées recréent l’enfance de l’écrivain, à la fois protagoniste et en même temps victime de ses propres inventions littéraires.

A partir de données réelles de sa biographie, les histoires nous conduisent vers un monde où la réalité se mélange avec le fantastique, provoquant le rire et la tendresse envers les merveilleux personnages que les auteurs ont créé. Le volume se termine par une galerie d’illustrations d’auteurs invités.

Avis d'Asmodée

Le jeune Lovecraft est un album dont l'un des points fort réside incontestablement dans son humour aussi noir que rafraîchissant. Son contenu tient en une succession de strips, des minis histoires qui adoptent la forme de vignettes. Les dessins de celles-ci se révèlent aussi accrocheurs dans leur esthétique moderne que bon enfant. Ce visuel sans fioriture et très actuel s'explique par le fait que son dessinateur, Bartolo Torres, appartient à la génération des auteurs/blogueurs, une vague d'artistes plein d'un talent novateur et sans complexe qui accèdent à la notoriété grâce au web. Comme l'indique le titre de l'ouvrage paru chez Diabolo Éditions, le sommaire met en scène un Howard Phillips Lovecraft écolier et un brin garnement, un concept qui n'est pas sans rappeler sur le fond celui du Petit Spirou qui baignerait ici dans une ambiance digne d'un Tim Burton. 

Cela va de soi, on retrouve dans Le jeune Lovecraft une foule de clins d'œil à l'œuvre de l'auteur et de sa mythologie des Grands Anciens. Cependant, il n'est pas nécessaire d'être familier avec les récits du maître de l'horreur indicible, même si une certaine connaissance de ses écrits accroît le plaisir de lecture. Par exemple, le duo d'auteurs parsème ses histoires de guest stars (tel que Poe, Verlaine...). Il revisite aussi les grands classiques de la littérature tel que L'île au trésor et Dracula, en les parodiant aux couleurs de l'univers propre à un HP Lovecraft en culotte courte, galopin aussi facétieux que parfois inquiétant.  

Il s'agit d'un coup de cœur inattendu pour cet album BD qui ne paie pas de mine en apparence, mais qui derrière son aspect enfantin se révèle un petit bijou de fun ! On retrouve à travers les péripéties jouissives du jeune Lovecraft une foule de références pop cultures et littéraires. De plus, le format italien de ce premier tome en fait un bel objet qui saura honorer les bibliothèques de goût. Un premier tome à découvrir et à lire sans modération !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire