Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

samedi 13 octobre 2012

Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas

Insaisissable
Tome 1 : Ne me touche pas
de Tahereh Mafi

Éditions Michel Lafon
Collection Jeunesse

Sortie le 4 octobre 2012
Format broché / 380 pages / 16,95 €


Présentation de l'éditeur :

JE SUIS MAUDITE
J’AI UN DON

JE SUIS UN MONSTRE

JE SUIS PLUS FORTE QU’UN HOMME

MON TOUCHER EST MORTEL

MON TOUCHER EST POUVOIR

JE VEUX QU’IL ME TOUCHE

IL NE DOIT PAS M’APPROCHER

JE SUIS LEUR ARME
JE ME VENGERAI

L'avis de Lila :

L'histoire est racontée par Juliette, enfermée dans ce qui s'apparente à un asile depuis trois ans et qui n'a pas eu de contact avec un autre humain depuis 264 jours. Totalement repliée sur elle-même, traumatisée par les événements de son passé et légèrement névrosée, elle est assurément une héroïne atypique. Son histoire l'est tout autant.
Le roman pourrait être découpé en plusieurs parties, et si Juliette est toujours celle qui raconte les événements, la façon dont elle s'exprime évolue en même temps que l'histoire. Dans les premiers chapitres, elle est seule, isolée, elle se parle à elle-même, repense à son passé, à sa famille. Quand Adam entre en scène, c'est alors son trouble et ses peurs qui prennent le pas. Elle oscille en permanence entre l'envie d'être aimée, touchée, et la terreur de ce qui en découlerait. Lorsque d'autres personnages prennent part à l'histoire et que les événements s'enchaînent, la façon dont s'exprime Juliette perd en hésitation et en introspection pour s'affirmer et être dans l'action. On suit donc une réelle évolution dans la psychologie de Juliette et les premiers chapitres sont racontés d'une façon totalement différente des derniers.

Juliette est une héroïne attachante, qui bouleverse par son passé et son avidité à vivre, à être aimée, tout en désespérant de ne jamais connaître cette sensation. Le texte est émaillé de passages rayés, de ces mots que Juliette n'ose pas penser, elle s'auto-censure en permanence, comme pour se protéger. On note d'ailleurs qu'à mesure qu'elle s'ouvre au monde et aux autres, les rayures se raréfient. Elle possède cette poésie et ce lyrisme propre à ceux qui rêvent les sentiments plus qu'ils n'ont l'occasion de les vivre. Certains passages sont d'une beauté saisissante et émouvante, et on peut saluer le travail du traducteur à ce sujet.

L'histoire est prenante. Les premières pages sont centrées sur Juliette, son isolement, sa malédiction, et on se demande réellement où l'auteur veut nous emmener. Difficile d'anticiper la suite. Ce n'est véritablement que lorsque Juliette est sortie de sa cellule que l'histoire débute. Les pages se tournent vite, on a envie de savoir, de comprendre comment une jeune fille de 17 ans en apparence si douce peut se retrouver enfermée dans un asile, rejetée par ses parents et totalement privée d'amour ou d'affection depuis toujours.

Certains événements semblent un peu trop simples, certains parleront de facilités de la part de l'auteur, mais il faudra attendre le tome 2 pour savoir si tout n'est qu'un heureux hasard ou si l'histoire a été construite volontairement comme ça pour ménager le suspense. La fin nous laisse un peu déstabilisé, certaines questions restent en attente et de nouveaux personnages font leur apparition. Tout semble à ce moment-là trop beau, trop simple, comparé au chemin parcouru. L'évolution de Juliette transparaît dans sa façon de s'exprimer et dans ses décisions, la fin est donc diamétralement opposée au début du roman. Juliette perd ainsi en lyrisme et gagne en assurance, certains apprécieront, d'autres s'en plaindront.

Insaisissable est un roman différent, parfois dur, parfois touchant, et qui prend aux tripes dès lors qu'on rentre dans l'histoire. Un joli coup de cœur.


2 commentaires:

  1. (Un coucou du traducteur ;-)

    Analyse fine, argumentée, fouillée et équilibrée. Bravo !

    J'ai déjà rendu la trad. de la moitié du tome 2, et je rends normalement le reste fin octobre.

    Moins de métaphores abracadabrantes que dans le 1er tome, davantage d'action, de dialogues. On en apprend davantage aussi sur les personnages... et le "triangle amoureux" prend une tournure particulière, on va dire.
    Parfois, de jolies trouvailles poétiques aussi.

    Bonnes lectures & bonnes chroniques !

    J-N

    --> Pour sourire , les irrésistibles gifs animés du site http://deledition.tumblr.com
    (voir ci-dessous)

    http://deledition.tumblr.com/post/31860041682/quand-le-traducteur-se-rend-compte-de-son

    http://deledition.tumblr.com/post/31853269252/quand-le-traducteur-voit-son-nom-cite-dans-un

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce retour ! J'ai adoré les métaphores du tome 1, j'espère donc en retrouver au moins un peu dans le tome 2, que je lirai sans la moindre hésitation de toute façon. Merci pour ces précisions.

    RépondreSupprimer