Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 9 novembre 2011

Eternels, tome 4 : La Flamme des ténèbres de Alyson Noël

Eternels, 
Tome 4 : La Flamme des ténèbres
de Alyson Noël

Editions Michel Lafon 

Sortie le 10 mars 2011
Broché / 329 pages


Présentation de l'éditeur : 

Dès qu’Ever révèle à son amie Haven les pouvoirs de sa nouvelle condition d’immortelle, celle-ci devient incontrôlable… Obsédée par ses capacités extraordinaires, elle expose leurs secrets aux yeux de tous, mettant en péril leur monde, l’Été perpétuel.
Au même moment, Ever se plonge dans la magie pour libérer son âme-sœur Damen du sort dont il est prisonnier. Mais une erreur de formule la lie à son ennemi de toujours : Roman. Elle éprouve alors une irrésistible attirance envers lui. Ce dernier en profite pour mettre en œuvre ses stratégies les plus cruelles pour la détruire.
À deux doigts de baisser la garde, Ever puise dans ses dernières ressources pour se libérer de la malédiction qui la sépare de Damen.

L'avis de Dementia:

Nous voici de retour avec Ever, notre jeune immortelle. Nous l’avions laissée en fâcheuse posture avec Roman, elle a dû faire le choix entre délivrer Damen du sort qui les empêche d’être complètement ensemble et la vie de sa meilleure amie Heaven. C’est cette dernière qu’elle choisit de sauver, en lui administrant de l’élixir de longue vie ou plutôt d’immortalité. Une fois son amie sauvée de la Belladone, Ever sait que son âme ne trouvera jamais le repos et qu’il en sera de même pour celle d’Heaven. Elle ne peut s’empêcher de s’en vouloir, en même temps, aurait-elle pu vivre tout en sachant qu’elle a laissé mourir son amie alors qu’elle pouvait la sauver... ? Mais Heaven n’est pas le seul problème d’Ever ! Roman continue de la « malmener » et Jude fait bel et bien partie intégrante de sa vie, sans compter les deux pestes de jumelles ^^.

Alyson Noël frappe encore et elle n’a pas fini de nous faire souffrir. Si j’ai dévoré le tome 1 en deux jours, les tomes suivants sont plus durs à lire. Ce n’est qu’une suite de frustrations qui nous poussent à acheter le prochain livre. Que va-t-elle encore trouver ? Plus on avance dans les livres, plus on se dit que les personnages ne peuvent pas tomber plus bas et qu’ils ne s’en relèveront pas ! Et pourtant… elle trouve toujours le rebondissement qui vous fera dire : à quand la suite ?

Alyson Noël aime les triangles amoureux, elle instille dans son roman un polyamours digne de L.J. Smith et on se demande si un jour elle arrêtera de nous faire douter sur l’identité du bon partenaire pour Ever. Mais en y réfléchissant d’un peu plus près, on finit par se rendre compte qu’à un moment donné de notre vie, Ever c’était nous… Alors seulement on commence à comprendre ses doutes, ses peurs et ses pétages de câbles (vous me passerez l’expression). Oui, Ever a un caractère qui nous horripile et souvent on aurait envie de lui donner une bonne claque, mais il faut bien avouer que sa situation est particulière. Ever doute et cela lui fait faire de grosses bourdes, à peine la 50ème page passée, elle se retrouve dans un bourbier incommensurable et s’en sort in extremis encore une fois… Merci Jude.

Un autre personnage prend de l’ampleur dans ce tome, Heaven. Nous découvrons une vraie peste névrosée, sourde et aveugle. Elle aussi mériterait un bon coup de pied au derrière, histoire de lui remettre les idées en place. Mais ce faisant, nous n’aurions pas de tome 5…

Bizarrement, j’aime ces livres… allez comprendre. J’ai toujours envie de connaître la suite. La plume d’Alyson Noël, bien que simpliste, est toujours aussi agréable et fluide et je dois l’avouer, les couvertures me font toujours craquer. À tous ceux qui ont aimé les premiers tomes, jetez vous dessus ! La fin vous laissera frustrée comme d’habitude et bien sur, vous irez acheter les prochains les yeux fermés, car sincèrement… Ah vous croyez peut-être que je vais vous dévoiler la fin ? Certainement pas !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire