Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 1 août 2011

Les MacLeods, Tome 2 : Le secret du Highlander

Les MacLeods
Tome 2 : Le secret du Highlander
de Monica McCarty

Editeur J'ai lu

Poche 315 pages
Sortie le 20 octobre 2010

Présentation de l'éditeur

1605. Face à l'arrogance anglaise, la fierté écossaise se rebelle. A la cour d'Édimbourg, Meg Mackinnon est venue chercher un époux qui saura tenir tête à l'envahisseur. Dans cette quête pragmatique, il n'est pas question de sentiments. Pourtant, un homme jette le trouble dans son cour : le farouche Alex MacLeod, un mercenaire qui prétend vendre son épée au plus offrant. Sauf que Meg a reconnu en lui le mystérieux guerrier qui l'a sauvée d'une attaque de brigands sur les routes d'Écosse. Pourquoi ment-il ? Qui sert-il vraiment ? Et surtout... doit-elle le redouter maintenant qu'elle l'a démasqué ?

L'avis de Kamana

Alex MacLeod est un highlander hors-la-loi. En retournant sur les terres de son frère Rory, chef de clan, dont nous avions fait la connaissance lors du premier tome, il est amené à sauver Margaret Mackinnon et sa mère des mains de bandits. Ne voulant pas être reconnu, il les aide et file sans se présenter. Son frère l'attend et a une importante mission à lui confier : espionner Jamie Campbell pour savoir les intentions du roi Jacques Ier d'Angleterre quant à l'avenir de l'île de Lewis et de ses habitants. De nombreuses vies sont en jeu, l'avenir des Highlands aussi !

La jeune femme, de son côté, se rend à la cour pour y trouver un mari, un homme qui devra seconder son frère, qui doit devenir le nouveau chef de son clan mais n'en est pas capable seul. Bien qu'elle soit d'un caractère réfléchi, la rencontre avec son sauveteur la marque plus qu'elle ne le souhaite, l'image de son preux chevalier accompagne ses pensées jour et nuit et met à mal son plan initial. Lorsque son ami Jamie Campbell lui présente un certain Alex MacLeod, Meg reconnaît en lui son champion. Hélas ce dernier feint l'ignorance et joue le rôle pour lequel il est venu à la cour, celui d'un mercenaire confiant son épée au plus offrant. S'il croit que son mensonge marchera, c'est sans connaître l'opiniâtreté de la jeune femme...

Une romance comme on en connait tant pour les amatrices du genre ! Alex, bel highlander viril, veut conjurer les démons du passé en réussissant sa mission, sauver son âme de la noirceur qui l'habite depuis qu'il a vu ses cousins mourir par sa faute. Meg, enfant chérie, douée, têtue, qui adore et protège son frère, cherche un mari qui l'aidera à sauver son clan. Ces deux-là ont un but précis où les sentiments n'ont pas leur place. La loyauté envers leurs familles, l'avenir de leurs clans doivent passer au-dessus de tout élan du cœur. Oui, mais voilà, c'est une romance, et forcément l'amour va entrer en jeu !

Tout le long du roman, nos tourtereaux tenteront de lutter contre l'attirance qui les pousse l'un vers l'autre. Ils ont leurs objectifs en tête mais l'être aimé dans le cœur, dans la peau. La balance penchera selon les circonstances entre ces deux choix et le destin viendra y mettre son grain de sel chaque fois qu'ils arriveront à maintenir leur but pour les pousser l'un vers l'autre.

Malgré la noblesse de leurs intentions et la beauté de leur amour, l'histoire est fade. Je n'ai a aucun moment été transportée avec le couple dans les méandres de la passion. Une histoire comme on en a déjà lu des tas : ils s'aiment mais l'avenir de leur famille est au-dessus du bien-être personnel. Et même s'ils seront malheureux toute leur vie, le devoir passe avant tout... au début !

Le roman est centré tout le long sur leur histoire de cœur, un jeu du chat et de la souris qui lasse. Un coup ils vont succomber pour mieux se repousser. C'est mignon une fois mais quand ça dure tout un livre...
Voici donc, plus que l'avenir d'un peuple, sous le joug d'un roi conquérant, l'histoire de deux âmes-sœurs qui avant de se trouver lutteront contre eux-mêmes mais aussi contre quelques ennemis. D'ailleurs ces derniers n'ont d'ennemis que le nom, aucun suspense !

Une écriture fluide mais qui manque de charme. L'absence de tension aussi bien pour le côté politique que pour le côté charnel déçoit. Les passages sulfureux – et oui, nous les filles ont aime ça ! - sont à l'image du livre : fades !

Bref, un second tome décevant où le poids historique ne sauve aucunement le manque d'attrait, alors que la trame est basée sur des faits réels. Une romance banale qui ne donne pas envie de lire le troisième volet !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire