Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

jeudi 30 juin 2011

Rebecca Kean, Tome 2 : Pacte de sang de Cassandra O'Donnell


Rebecca Kean
Tome 2 : Pacte de sang
de Cassandra O'Donnell

Editions J'ai Lu

Sortie  le 15 juin 2011


Présentation éditeur

« OK, j’ai craqué, mais c’est aussi pour me protéger : je suis devenue très officiellement l’Assayim du Directum. Son assassin si vous préférez.
Pour le petit déj’, un meurtre particlièrement sanglant à résoudre, un membre de la meute… S’il n’y avait que ça !
Le très cher Magister de la ville, Raphael, m’apprend que nous allons bientôt recevoir la visite du redouté Mortefilis (le plus haut conseil vampirique) mais aussi… de mon ex, Michael, qui me croyait morte jusqu’à récemment et qui ignore toujours que j’élève son enfant…
En bref, ça va être sport ! »


Avis de Kamana

Voilà, nous l’attendions impatiemment et c’est fébrilement que nous entamons Pacte de sang, espérant de tout cœur qu’il sera à la hauteur du premier. A peine quelques pages, et nous voilà rassurés, le style est là, l’écriture est parfaite et la trame commence fort ! Êtes-vous prêts ?

Rebecca Kean, Prima du clan des Vikaris, sorcière de guerre, devenue officiellement Assayim de l’État du Vermont, aura fort à faire dans cet opus. Un tueur en série s’en prend aux femmes loups-garous, abuse monstrueusement de leurs corps, ne laissant sur les scènes de crime que sang et horreur. C’est à elle que revient d’enquêter sur ces actes abominables et de faire justice. Mais voilà, les choses n’étant jamais simples, une femme, sorcière de surcroît, qui empiète sur les plates bandes de mâles loups-garous assoiffés de vengeance, n’est pas du goût de certains ! Dante, bien que Bêta, convoite la place d’Alpha alors qu’elle devrait revenir à William, petit-fils de l’actuel chef de meute, Gordon. La camaraderie de Rebecca avec l’Alpha jette donc des doutes sur sa crédibilité. Mais n’est pas Assayim n’importe qui et notre amie usera de ses pouvoirs pour bien remettre tout ce petit monde à sa place, non sans mal parfois… Pour avancer dans ses recherches, elle n’hésitera pas à accepter l’aide d’un autre Assayim.

Côté vie courante, Rebecca est liée à Raphaël, maître vampire, mais aussi à Mark, semi-démon. Le premier sera très présent dans ce tome, contrairement au second, mais il semble qu’au prochain volume nous le verrons plus car leur lien ne fait que croître et leur attirance sexuelle devient difficilement maîtrisable. Beth est toujours sa meilleure amie et sera, elle aussi, plus effacée ici. Par contre, le loup des steppes, Bruce, baby-sitter de Leo, la fille de Rebecca, aura un rôle plus important, pour notre plus grand bonheur.
A ce trio au taux hormonal supra étourdissant, vient s’ajouter l’arrivée imminente de Michael, père de Leo mais aussi Consilière du haut conseil de l’ancien continent accompagné de sa suite. Il vient pour récupérer Rebecca par tous les moyens, et connaissant les vampires, il faudra s’attendre à tout.

Entre tous ces mâles aux auras démentielles, notre héroïne devra jouer des coudes et de ses pouvoirs, succombera parfois, défiera, se battra aussi, mais gardera toujours la tête froide, enfin presque…

Quel programme, n’est-ce pas ? Comme pour le précédent tome, l’auteure assume, assure tout le cheminement. Elle a choisi une héroïne dotée de pouvoirs à faire blêmir même le plus vil des monstres, qui réussit à tout gérer que ce soit les ennemis, les amis, les combats, les jeux amoureux, la haine, le pardon. D’ailleurs dans ce tome, on remarque que Rebecca a changé, elle devient « plus humaine ». Non qu’elle ait des scrupules à tuer le premier qui se met en travers de son chemin, ou alors à le penser très fortement, non, elle acquiert une force tranquille, plus posée, plus zen, plus réfléchie. Elle s’en étonne elle-même et c’est sur ce point qu’on aime notre sorcière : elle accepte ces changements, les intègre à sa vie, se questionne mais pas longtemps - à quoi bon ?! Chaque chose en son temps ! - mais ne se braque pas face à ces évolutions.
Comme je l’avais signalé lors du premier roman, l’auteure ne reste pas sur une position, stagnant comme d’autres le font, faisant languir les lecteurs sur plusieurs ouvrages. Rebecca intègre toutes les données, fait la part des choses entre les urgences et ce qui peut attendre mais ne met rien de côté, va de l'avant, combat, rechigne aussi, mais assume. Voilà une sorcière forte et hilarante la plupart du temps. On se rend compte qu’on a souvent un sourire béat sur les lèvres voire carrément le fou rire.

Côté intrigue, rien n’est laissé au hasard, et même si on a l’impression que ça part dans tous les sens, les énigmes s’emboiteront superbement. Entre son enquête et son ex, les enjeux seront nombreux. Heureusement, elle pourra compter sur l’appui quasi inconditionnel de Raphaël. Ce dernier va lui aussi nous surprendre par son évolution. La présence de Rebecca le transforme littéralement et nous assistons ainsi à des joutes verbales « à croquer » - jeu de mots facile ! Pour le côté sentimental, on aura des surprises, mais chut…

L'écriture est un pur bonheur, dynamique, intimiste du fait de la narration à la première personne, certes c'est le genre littéraire qui veut ça, mais il y a un côté rebelle et tendre à la fois, puis aussi poilant. Le langage d'un femme moderne qui ne mâche pas ses mots !

Vous l’aurez compris, Rebecca Kean est une héroïne comme je les aime, je dirais même qu’elle a surpassé quelques unes dont je ne citerai pas le nom. Si vous n’avez pas ouvert cette série, franchement, vous ne pouvez pas dire que vous lisez de la Bit-Lit. Et savoir notre auteure française est d’autant moins excusable. Alors sortez, courrez, bougez mais procurez-vous ces livres !

Rebecca Kean, tome 3 : Potion macabre est prévu le 19 octobre 2011 Wink

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire