Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

jeudi 26 mai 2011

Le livre de Saskia, tome 1 : Le réveil


Le livre de Saskia
Tome 1 : Le réveil
de Marie Pavlenko

Editions Scrineo
Collection Jeunesse

Sortie le 5 mai 2011
Broché / 375 pages / 14,90 €


Présentation de l'éditeur :

Saskia fête ses 18 ans et s'apprête à entrer en terminale, comme beaucoup de filles de son âge. Seulement, le jour de son anniversaire, son quotidien vire au cauchemar, enchaînant phénomènes incongrus et rencontres étranges. Quel secret recèle la pierre qu'elle porte au poignet depuis qu'elle a été trouvée aux portes d'un orphelinat, bébé ? Que lui veut Tod, mystérieux garçon qui la suit comme son ombre et ne se sépare jamais de son coutelas ? Et Mara, jeune fille froide et distante, qui parle une langue inconnue ? Peu à peu, Saskia plonge au coeur d'un monde aussi fascinant que terrifiant, peuplé de créatures ailées, de magie, de combats mortels et de prophéties troublantes. La voici embarquée dans une guerre séculaire dont elle était loin de soupçonner l'existence... Premier tome d'une saga héroïque, Le Réveil initie Saskia à un univers enchanté et singulier. Sa destinée s'accomplira-t-elle ?

Avis de Scende

Saskia est une jeune femme de dix huit ans. Elle a été recueillie par sa mère adoptive toute petite et elles vivent à présent dans une maison au bord de la forêt, avec leur chien Buck. La vie de Saskia était simple et agréable jusqu’à sa rencontre avec Tod : la veille de la rentrée, le jour de son anniversaire, elle est partie pour Paris, en train. Objectif : journée shopping. Mais dans le train, elle a vu ce garçon au sweat vert. Et elle l’a recroisé dans Paris, encore et encore, il semblait la suivre. Elle a commencé à paniquer et a tenté de lui échapper en le semant dans la ville. Mais en prenant le train pour le retour, elle ne s’attendait pas à se faire agresser par quatre hommes ivres. De justesse, c’est le mystérieux jeune homme au sweat vert qui l’a sauvée.
Et depuis cette rencontre, des choses étranges n’ont cessé de se passer dans l’entourage de Saskia. En commençant par sa rencontre avec Mara. Et les deux jeunes gens se sont mis à la suivre. Et doucement, petit à petit, Saskia est rentrée dans leur monde.

Faucheurs et Gardiens appartiennent au peuple des Enkidars qui vivent parmi les hommes. Humains pourvus d’ailes et de dons, à la culture bien différente de nos sociétés, ils vivent en se fondant parmi les humains. Les Faucheurs sont des Enkidars qui prennent le dernier souffle des mourants et les Gardiens sont ceux qui tentent de les sauver. Et une haine mutuelle, farouche et ancestrale guide ces deux peuples. Les lois sont claires : les Faucheurs et les Gardiens n’ont pas le droit de se lier.

Toutefois, par le biais de Saskia, Tod, Faucheur, et Mara, Gardienne, vont devoir unir leurs forces pour sauver la jeune femme d’un danger immense.


Marie Pavlenko a su écrire avec Le livre de Saskia un énorme coup de cœur. Le talent de l’auteur nous transporte à travers l’histoire, alternant les émotions : angoisse, suspens, amour, tristesse… C’est un réel plaisir que de suivre les aventures de Saskia, ses relations avec Tod, ou avec Mara. Les débuts d’une histoire d’amour entre une humaine et un Enkidar et tous les déboires qui vont avec. Et les interrogations de la jeune femme sur elle-même, son passé, sur la pierre qu’elle porte depuis toujours au poignet et qui ne la quitte pas. Ces interrogations vont la mener à faire confiance aux deux Enkidars qui veillent sur elle, et peu à peu, à se découvrir.

L’auteur a créé ici un monde peuplé de créatures imaginaires avec leurs lois, leurs devoirs et leurs interdits, leurs guerres et leurs dons. C’est en se plongeant pleinement dans l’histoire que l’on constate le talent de l’auteur : elle sait nous transporter dans le monde des Enkidars et nous donne l’impression d’y être. A travers les sensations de Saskia, nous nous battons, nous volons… Toutefois, cette sensation ne prend pas toute la lecture : Saskia, dans un premier temps réfractaire à ces nouveautés reste passive. Mais lorsque sa mère est en danger, elle se découvre et son caractère semble s’éveiller. Elle se bat alors et vole, ressentant pleinement les sensations de ses pouvoirs.

Malgré cette lenteur dans les actions de Saskia, la lecture reste pour moi un vrai coup de cœur. Je n’ai pas ressenti de manière négative la passivité de l’héroïne : qu’en serait-il pour moi, si j’étais à sa place ? Je réagirai certainement de la même manière ! Et c’est en partie grâce à cela que l’on se sent proche de l’héroïne.

Marie Pavlenko a su entretenir un suspens tout au long de l’histoire : dévoilant parfois avec parcimonie, parfois avec générosité des pans de l’histoire. Elle nous maintient dans une apnée bienfaitrice qui nous pousse à nous questionner, et nous apportera les réponses en les distillant tout au long de l’histoire, notamment à travers le personnage de Tod, qui va instruire Saskia sur son nouveau peuple.

Humour, douceur, action et suspens se regroupent dans ce roman, dont la lecture si fluide nous laisse pantelants une fois la dernière page tournée. « Encore ! », j’ai envie de dire ! Ce livre est magnifique et il est certain que j’attends la suite avec une impatience grandissante ! 


2 commentaires:

  1. Arrêtez tous, de dire autant de bien de ce livre! On ne peut pas résister! :))

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre est à coupé le souffle, il se dévore avec une rapidité impressionnante !
    L'histoire est captivante du début à la fin, vivement la suite !

    RépondreSupprimer