Petites complications de Marine Gautier



Petites complications
de Marine Gautier

Éditions Alter Real

Sortie le 4 mars 2022
Format numérique / 321 pages / 5,99 €


Présentation de l'éditeur :

Après une dispute violente avec son petit ami, Léonore claque la portière de la voiture sur un coup de tête. Trop, c'est trop ! Elle aurait peut-être dû réfléchir, car elle se retrouve toute seule, dans un coin perdu... Très mauvaise idée ! Léonore n'est pas du genre aventureux. Tant pis, elle ne l'appellera pas ! Quand elle aperçoit une ferme au loin, elle est soulagée : enfin une solution ! Surtout que la pluie s'est mise à tomber, et qu'elle n'a pas envie de finir trempée... Et puis, ce sera l'idéal pour réfléchir, prendre du recul et peut-être mettre un terme à cette vie de couple qui ne la satisfait pas. C'est là qu'elle rencontre Xavier, le fils du propriétaire, un homme aussi bourru que sexy. Elle aime l'agitation de la ville, il préfère le calme de la campagne, son existence à elle est toute tracée, la sienne est en plein chamboulement, elle ne peut pas vivre seule, c'est un ours. Ils n'auraient pas dû se rencontrer, sauf que le dieu de l'orage en a décidé autrement.

L'avis de Tsuki : 


Le résumé m’a attirée, je me suis dit pourquoi pas ? Une romance qui paraît classique, mais qui peut être sympa, et me changer les idées. Les quiproquos et différences entre les personnages pourraient mener à des situations drôles et mignonnes. Mais… Si je n’ai pas passé un moment désagréable à la lecture du roman, on peut dire qu’il était loin de ce à quoi je m’attendais… Si la situation de départ est fidèle à la quatrième de couverture, tout ce qui se déroule ensuite m’a fait lever les yeux au ciel à m’en créer des rides, et souffler à gonfler une montgolfière… Le langage ne m’a pas vraiment plu, trop vulgaire à coup d’allusions alambiquées et peu drôles, de sous entendus lourds et de vannes qui n’a fait rire que les personnages. Je n’ai rien contre le naturel et les caractères bruts de décoffrage, néanmoins je n’adhère pas à ce type de vocabulaire. Ce n’est pas le cas dans tout le roman, heureusement, mais les quelques fois où ça arrive auront eu raison de moi, tout comme le fait de détourner un roman jeunesse mondialement connu avec des allusions sexuelles… Non, ce n’est pas possible pour moi. Clairement, je ne pense pas être prude, peut-être un peu vieux jeu, ou trop romantique (et encore), mais là, ça n’est pas passé.

Tout comme les “petites complications” induites par le titre. Si je me doutais de la forme qu’elles allaient prendre, le contexte m’a fait complètement halluciner ! Alors ok, [Attention spoilers] les héros dérapent dès leur première rencontre, alors que Eléonor est en couple (déjà, là, on m’a perdue), mais le moment où Xavier la prévient qu’il n’a pas de protection et qu’elle lui sort que ce n’est pas grave, qu’elle prend la pilule… Je me suis réellement demandé si j’allais continuer ! Depuis quand, la pilule est un moyen sûr pour se protéger d’autres choses que d’une grossesse ? Les MST, ça parle à quelqu’un ?! [fin du spoiler] J’ai essayé de me détacher de ces points et de continuer pour voir ce que l’auteure pouvait bien nous réserver pour la suite. Si les situations ne m’ont pas embarquée, j’ai été plus encline à profiter de l’évolution de la relation entre Léo et Xavier, mais malgré ma volonté, j’ai gardé une réserve et n’ai pas réussi à m’attacher à eux.

En bref, comme vous l’aurez compris, je n’ai pas accroché à cette romance, cela aurait pu être différent, mais les choix de l’auteure ne collent franchement pas à ma vision des choses. Entre les situations, le langage et le détournement d’un best-seller jeunesse, rien n’était présent pour que j’adhère. Pour finir sur une note positive, je retiens le personnage du père de Xavier qui est très touchant et attachant. Malheureusement, je ne vais pas vous dire de lire ce livre, néanmoins je ne doute pas que d’autres personnes y trouveront leur compte. Comme le dit l’adage, il en faut pour tous les goûts, mais cette fois ce n’était pas le mien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Webzine