Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 2 janvier 2015

After, Saison 1 d'Anna Todd




After, 

Saison 1 
d'Anna Todd

Éditions Hugo 
Collection New Romance

Sortie le 2 janvier 2015
Grand format / 17 €


Présentation de l'éditeur :

Tessa est une fille gentille avec un adorable petit ami, Noah. elle est décidée, ambitieuse et sa mère veille à ce que cela continue. Mais elle vient à peine de s'installer dans son dortoir d'étudiante qu'elle se heurte à Hardin. avec ses cheveux châtains ébouriffés, son p... d'accent anglais, ses tatouages et son piercing sur la lèvre, Hardin est vraiment mignon et tellement différent des garçons qu'elle connaît. Mais il est aussi grossier, voire violent et Tessa devrait donc le détester... ce qu'elle fait jusqu'au jour où elle se retrouve seule avec lui. Quelque chose du caractère sombre d'Hardin l'attire et leur baiser fait naître en elle une passion jusqu'alors inconnue. Il lui dit qu'elle est belle, qu'il n'est pas un garçon pour elle et il disparaît, et ce à plusieurs reprises. Malgré la façon dont il la traite, Tessa va chercher au plus profond d'Hardin et derrière ses mensonges qui il est réellement. Plus il la repousse et plus Tessa sera entraînée plus près du gouffre. Tessa a déjà un petit ami parfait. Alors pourquoi fait-elle tant d'efforts pour surmonter sa fierté blessée et les ravages qu'Hardin fait à de belles filles comme elle ? À moins que... ce ne soit ça l'amour ?


Avis de Jm-les-livres :

L'histoire d'Anna Todd a d'abord été publiée sur un site communautaire (Wattpad.com) où auteurs (en herbe) et lecteurs peuvent échanger après chaque publication "d'épisode". L'auteur avoue elle-même que les réactions qu'elle a pu lire à chaque chapitre ont influencé son récit. Et ça se ressent dans ce premier tome. 
Le découpage imposé par la publication originale permet de créer beaucoup de rebondissements dans le développement de l'histoire, mais finit aussi par lasser après quelques chapitres (même si cette impression disparaît au fil des pages). Au début du chapitre, tout va bien entre les héros et, à la fin du suivant, c'est la guerre entre eux. Une fois qu'on met de côté la répétition de ce schéma, la lecture d'After devient addictive et plutôt agréable. Le lecteur continuera de lever les yeux au ciel à certains passages, mais ce livre a également quelques qualités assez sympathiques.

Notamment les personnages, qui malgré certains traits assez caricaturaux, restent attachants. Quelques points les concernant auraient pu être améliorés, mais Hardin et Tessa capturent l'attention du lecteur et la gardent jusqu'à la dernière page. Il faut quand même préciser (même si ça pourrait décourager certains lecteurs de lire ce livre) que le héros est inspiré du leader des One Direction, un boys band qui a le vent en poupe en ce moment. J'ignorais ce détail pendant ma lecture et, maintenant que je le sais, ça ne modifie en rien l'image que j'ai d'Hardin. Tessa a tout de la fille parfaite et sérieuse, obnubilée par la réussite scolaire, et complètement étouffée par sa mère. La relation qu'elles partagent n'est pas saine du tout. Le petit-ami de l’héroïne, Noah, renforce ce rôle que joue la jeune fille. Il est évident qu'à trop vouloir être parfaite, Tessa va vite se prendre la réalité de la vie en pleine face. Et c'est Hardin qui va venir secouer la jeune femme. 
Il est plus difficile de comprendre la relation qu'ils vont partager. À ce moment du récit, il est possible de retrouver dans After certains détails lus dans d'autres livres du même genre. La relation chaotique entre les deux héros rappelle celle vue entre Abby et Travis de Beautiful disaster de Jamie McGuire, la tension sexuelle qui existe entre Tessa et Hardin celle entre Kiera et Kellan dans Indécise de S.C. Stephens et le passé torturé du héros celui... de tous les héros torturés que l'on a pu croiser dans les romances de ce genre. 

After n'apporte donc rien de neuf sous le soleil, mais il reste malgré tout un livre impossible à reposer. Le style de l'auteur est efficace et simple : pas de baratin inutile et de vulgarité gratuite (ce qui est agréable quand on la compare avec d'autres histoires du genre New Adult que l'on a pu lire). La psychologie des personnages est plutôt bien construite et il est possible de noter leur évolution. Au début Hardin blesse Tessa et elle s'éloigne. À la fin, la jeune femme va chercher à pousser Hardin dans ses retranchements pour comprendre ses réactions. Elle devient plus forte et plus mature au fil des pages. Les personnages secondaires remplissent également bien leur rôle, et certains d'entre eux poussent le lecteur à s'interroger sur leurs réelles motivations. 

Le point vraiment négatif du livre est la fin. L'auteur amène un élément, qui explique les réactions d'Hardin mais qui, en même temps, ne paraît pas "valable" comme justification. Le lecteur a donc droit à un cliffhanger incroyable, qui va créer une énorme frustration, mais qui va surtout remettre en question toutes les pages qu'il vient de tourner. Le sentiment d'avoir lu une lecture écrite pour en mettre plein la vue effleure l'esprit. L'auteur a clairement atteint son but : surprendre ses lecteurs jusqu'à la dernière page.

Au final, on ressort de cette lecture perturbé : est-ce que l'histoire d'Hardin et Tessa a convaincu ? Est-ce qu'elle était plaisante ? En tous cas, une chose est sûre, ce roman ne laisse pas indifférent et il est indispensable d'avoir la suite très rapidement.




17 EUR
Achat Fnac

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire