Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 16 septembre 2013

Séduite par un play-boy de Lucy Ellis


Séduite par un play-boy
de Lucy Ellis

Éditions Harlequin
Collection Azur

Parution le 01 avril 2013
Format poche / 160 pages / prix 3,85 €



Présentation de l'éditeur

Sexy, charismatique, arrogant. Rose a bien conscience que le richissime Pavel Kouraguine n’est pas un homme pour elle. Elle l’a su dès l’instant où elle a croisé son regard, alors qu’il donnait une conférence de presse à Toronto. Pourtant, persuadée de ne pouvoir sauver son entreprise au bord de la faillite sans l’aide de ce play-boy impénitent, elle s’est résolu à l’aborder – s’exposant malgré elle à son charme dévastateur… Et voilà qu’elle se retrouve à Moscou, dans le lit de Pavel, quelques heures à peine après leur rencontre ! Une situation aussi excitante qu’angoissante pour Rose, qui ne peut s’empêcher, à présent, de redouter le moment inéluctable où, lassé d’elle, il décidera de la congédier…

L'avis de Liloulala

Attention, attention, avant d’ouvrir ce roman, vous devez impérativement vous munir d’une tasse de Russian Earl Grey et d’une playlist des Cœurs de l’Armée Rouge. Il vous sera alors impossible de résister au charme ténébreux du magnifique Pavel Kouraguine.
Du moins, c’est ce qui arrive à la jolie et pulpeuse Rose. Elle qui pensait, avec son humour et son insolence, tenir tête à toute une bande de hockeyeurs russes, se retrouve en proie aux vertiges d’une passion toute naissante pour le « grand patron », aussi riche que beau !

Véritable petite gourmandise, ce court roman se déguste avec avidité et beaucoup de plaisir. L’auteur, grâce à un style agréable et fluide vous permet d’apprécier une histoire sympathique, bien que peu originale.

Cependant, difficile de rester de marbre face au caractère bien trempé de l’héroïne, sorte de Bridget Jones miniature. Son tempérament explosif cacherait-il une blessure mal cicatrisée ?

Ne parlons même pas de Pavel Kouraguine, qui ferait fondre n’importe quel iceberg sibérien. Son accent, sa carrure de sportif et sa virilité toute russe, le rendent si sexy et sensuel qu’une fois ce roman terminé, nous n’avons plus qu’une seule envie : acheter un billet d’avion illico presto.

L’humour disséminé au fil des pages agrémente à merveille une histoire qui aurait pu être des plus banales mais que l’auteur a su, avec succès, rendre aussi distrayante que particulièrement émoustillante. Oui, émoustillante, car la belle Rose se voit très vite embarquée dans des situations qu’elle n’aurait jamais osée imaginer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire