Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 15 mars 2013

Au plaisir des sens, Tome 1 : Toqué de toi de Louisa Edwards

Au plaisir des sens
Tome 1 : Toqué de toi
de Louisa Edwards

Éditions J'ai lu
Collection Promesses

Sortie le 11 juillet 2012
Format poche / Prix 7,40 €


Présentation de l'éditeur :


Juliet Cavanaugh est devenue chef cuisinier grâce à la famille Lunden qui l'ont accueillie chez eux lorsqu'elle était sans domicile. Depuis quelque temps, le restaurant dont ils sont les propriétaires a des difficultés financières. Juliet et Max, le fils aîné des Lunden dont elle est secrètement amoureuse, participent à un coucours culinaire pour relancer l'affaire familiale.

L'avis de Lila :

L'histoire prend place dans les coulisses d'un restaurant familial new-yorkais dont l'équipe souhaite participer au plus grand concours culinaire des États-Unis : La Toque d'Or. L'enjeu est important, puisqu'il s'agit avant tout d'offrir un gros coup de pub au restaurant qui n'est pas loin de la faillite.
Pour l'occasion, Max, le fils aîné de la famille, revient lui prêter main forte. Il était parti six ans plus tôt après une énième dispute avec son père, Gus. Depuis, il n'a cessé de parcourir le monde à la recherche de nouvelles techniques culinaires à découvrir.

Son retour est loin de susciter l’enthousiasme. Son jeune frère, Danny, ne lui a jamais pardonné son départ soudain et ne manque pas une opportunité de le pousser à bout. Son père ne cesse de remettre en doute ses intentions et idées, provoquant des tensions au sein de l'équipe, qui préfère d'ailleurs se tenir loin de ces histoires familiales. Ce qui n'est pas simple puisque tout le monde a promis de cacher à Max l'état financier catastrophique du restaurant et les graves problèmes de santé de Gus, ajoutant encore au malaise ambiant. Il y a également Jo, la meilleure amie de Danny depuis toujours, qui après un drame familial s'est installée dans la chambre de Max le jour même où celui-ci est parti. Elle travaille également dans le restaurant, qu'elle aide à gérer. Elle est donc particulièrement inquiète de le voir revenir, puisque son retour pourrait remettre en cause sa place tant au sein de la famille que dans le restaurant.

L'attraction est immédiate entre Jo et Max, mais la jeune femme tente de garder ses distances, car elle sait qu'il partira sitôt sa mission accomplie. Lui a bien du mal à se contenter d'un non, et il essaiera par tous les moyens de la séduire. Sans grande surprise, il y parviendra évidemment. C'est très plaisant de suivre les échanges entre eux, de voir le désir céder progressivement la place à des sentiments plus profonds. Leur relation est agréable à découvrir, les dialogues peuvent même être savoureux à certains moments, et côté sensualité, on se demande parfois si l'on est pas en train de lire un Passion Intense, tant les scènes d'amour font monter la température de plusieurs degrés.
Les personnages secondaires ont tous une personnalité attachante, quoi qu'un peu caricaturale.

On découvre dans ce roman les coulisses d'un restaurant mais également celles d'un concours culinaire prestigieux. Que l'on soit passionné ou non de cuisine, on apprécie vraiment cette incursion dans ce monde particulier. Les saveurs et les plats décrits mettent l'eau à la bouche. Un petit bémol cependant : l'auteur prend soin à plusieurs reprises de consacrer des chapitres aux jurés du concours. Qu'il s'agisse de l'organisation ou de leur vie sentimentale, on en apprend plus sur eux à ces moments-là. On peut cependant se demander l’intérêt de ce choix, car on n'en sait pas assez sur eux pour vraiment s'intéresser à ces passages, et ça n'apporte vraiment rien de concret à l'histoire, qui est assez dense comme ça. Même s'ils ne sont pas gênants, ces chapitres pourraient aussi bien être enlevés sans que ça ne retire rien à l'histoire.

Écrite dans un style moderne et frais, cette romance offre une histoire des plus agréables et contient de nombreuses touches d'humour. Elle permet de passer un très bon moment de lecture. On en redemande.




7,03 EUR
Achat Fnac

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire