Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 31 décembre 2012

Où est passée Lola Frizmuth ? d'Aurélie Gerlach

Où est passée Lola Frizmuth ?
d'Aurélie Gerlach

Éditions Gallimard Jeunesse
Collection Scripto

Sortie le 11 octobre 2012
Format broché / 336 pages / Prix 12,20 €



Présentation de l'éditeur :

Lola Frizmuth, 18 ans, un charisme hors normes et un physique à faire pâlir Gisèle Bundchen, décide de fuguer vers le Japon pour retrouver Tristan, son âme soeur, quelques semaines avant de passer le bac… Et la voilà embringuée, une fois de plus, dans une histoire trop « chelou ». Dans l'avion, un gangster japonais – un yakuza – échange la carte SIM de son portable avec celle de Lola. Il a des excuses : sa carte est truffée d’infos top secrètes et il est talonné de près par d'autres méchants yakuza qui veulent la lui piquer. Mais à Tokyo, les vrais ennuis commencent : Lola surprend Tristan dans les bras d’une autre fille, et elles est poursuivie par des types armés en costumes rayés qui veulent récupérer son téléphone… Heureusement, elle rencontre Lionel, un stagiaire de l'ambassade de France troooop sympa, bien qu'un peu coincé…

L'avis de Rory :

Où est passée Lola Frizmuth ? est le genre de roman qui vous fait glousser et pouffer dès les premières pages. En découle directement la crainte de voir le soufflé retomber au bout d’une centaine de pages... ce qui n’est absolument pas le cas. Certes, il y a des périodes d’accalmie, mais c’est un humour frais et changeant qui nous accompagne tout au long de la lecture.

Ce côté comique est en grande partie dû à cette chère Lola, une adolescente de dix-huit ans au physique de rêve et au caractère bien trempé. Autant le dire tout de suite, ce n’est vraiment pas la modestie qui l’étouffe, ce qui change des héroïnes timides et introverties mais qui pourrait agacer à la longue (et parfois ça n’est pas loin) si seulement le schéma narratif n’avait pas été habilement pensé. En effet, on alterne entre les points de vue des différents protagonistes tout au long du récit. Chaque personnage a de ce fait une personnalité propre et travaillée.

Le style est l’un des grands points forts du roman. La manière dont Lola s’exprime — parfait reflet de la réalité rehaussé du caractère particulier de la donzelle — y est pour beaucoup dans le côté comique du roman ; ses expressions et son franglais sont irrésistibles. De même, le baragouin de son paternel, une sorte de langage des cavernes franco-germanique, est vraiment drôle même en ayant de très faibles bases en allemand. Au final, la « famille » Frizmuth en tient une sacrée couche si on ajoute à ça Madeleine, la sœur ainée hystérique qui, disons-le franchement, pète des câbles toutes les deux secondes. Entre les chapitres narrés par tel ou tel personnage, s’insèrent des échanges de textos dont l’orthographe nous fait crisser des dents, mais qui restent une grande source de rigolade.

L’intrigue, quant à elle, est tout simplement invraisemblable. Son déroulement est plus ou moins prévisible mais c’est un point sur lequel l’auteur semble jouer, utilisant les clichés du roman d’aventures ou d’espionnage au second, voire au troisième degré. Le décor, le Japon, est agréablement travaillé. Ce n’est pas Lola qui nous en apprend le plus sur ce pays, mais les divers avis des protagonistes, positifs ou négatifs, ainsi que les descriptions de ceux qui s’y connaissent. On voit bien que l’auteur a une certaine maîtrise du sujet et, sans que cela soit non plus exhaustif, cela nous donne parfois même envie de (re)visiter ce pays.

En conclusion, on a là un roman d’aventures bourré d’humour et saupoudré d’une pointe de romance, un récit à plusieurs voix qui donnent une perspective intéressante aux évènements. C’est jeune, proche du lecteur et on en redemande. Aurélie Gerlach est une auteure à suivre.



11,59 EUR
Achat Fnac

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire