Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

jeudi 20 décembre 2012

Bilbo Le Hobbit de J.R.R. Tolkien

Bilbo Le Hobbit
de J.R.R. Tolkien

Livre de Poche
Collection Jeunesse

Sortie le 7 novembre 2012
Poche / 448 pages / 6 €


Présentation de l'éditeur :

Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible qui n'aime pas être dérangé quand il est à table. L'aventure lui tombe dessus comme la foudre, quand le magicien Gandalf et treize nains barbus viennent lui parler de trésor, d'expédition périlleuse, et du dragon Smaug... qu'il va affronter. Car Bilbo doit partir avec eux ! Et le plus extraordinaire, c'est que le hobbit affrontera tous les dangers, sans jamais perdre son humour, même s'il tremblera plus d'une fois.

Avis d'Arden :

Je connaissais l'univers de Tolkien pour avoir vu et adoré la trilogie du SdA, mais je n'avais jamais pris le temps de lire les romans à l'origine de cette aventure cinématographique. À l'occasion de la sortie du film sur Bilbo, je me suis dit que j'allais commencer dans l'ordre en revenant sur la naissance de cette saga.

C'est avec un peu d'appréhension que j'ai commencé la lecture, car le style de ce grand monsieur est réputé pour être un peu lourd, voire indigeste. Cela étant, il est de notoriété publique que Bilbo Le Hobbit s'adresse à un lectorat plus large que celui du Seigneur des Anneaux, ce qui explique pourquoi l'histoire est moins sombre, moins complexe et ressemble finalement à un condensé d'aventures classiques de fantasy. Le tout étant fort divertissant et facile à lire, ce qui est principalement dû à l'humour frais et quelque peu retenu de l'auteur.

Si le roman est un peu gentillet, dans le sens où il est axé sur l'évolution de Bilbo, un Hobbit sans histoires, il est difficile de rester de marbre face à la plume élégante et riche de l'auteur. Il a le don de faire chanter les descriptions de paysages ou d'atmosphères, et de conférer une émotion sobre à certains passages plus introspectifs. Je garderai longtemps en mémoire la première scène où les nains chantent et l'effet qu'elle produit sur notre Hobbit, faisant émerger des envies d'épique, totalement incongrues chez un être si paisible.

C'est avec douceur que l'on entre dans la vie du personnage, pour finalement se retrouver embarqués dans de nombreuses aventures dans le monde de Tolkien. Cet auteur est un vrai conteur qui prend le temps de dévoiler cette terre qui lui est chère, en l'existence de laquelle on n’a aucun mal à croire grâce aux chants des nains qui rapportent des combats ancestraux.

Ce fut un plaisir de retrouver Gandalf, aussi majestueux et facétieux qu'on le connaît, mais surtout de découvrir la rencontre avec Gollum, qui fait encore plus trembler en livre qu'en film. Ce personnage a un rôle mineur dans cette histoire, mais il est de loin celui dont la psychologie nous marque le plus.

Quelques petites choses font néanmoins tiquer. Les nains sont nombreux et difficiles à identifier précisément (hormis Thorïn), leurs personnalités auraient mérité d’être un peu plus fouillées pour nous les rendre plus singuliers. Les pseudos anticipations du genre « mais ça, vous le verrez plus tard » sont assez agaçantes, car elles font plus éclater la bulle dans laquelle nous sommes qu’elles n’entretiennent un quelconque effet de suspense.

Bilbo est donc un sympathique récit d’aventures, gentil mais qui ne tombe pas dans le niais. Il nous fait comprendre qu’il n’y a pas que les grands (par l’âge et/ou par la taille) qui puissent se comporter en héros. Bref, une histoire qui donne envie d’enchaîner avec Le Seigneur des Anneaux à la trame plus sombre. 




5,70 EUR
Achat Fnac

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire