Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 10 septembre 2012

Sous le signe du Scorpion


Sous le signe du Scorpion
de Maggie Stiefvater

Éditions Hachette Jeunesse
Collection Black Moon

Sortie en France le 13 juin 2012
Format broché / 480 pages / 18 €


Présentation de l'éditeur


« Certains concourent pour gagner, d’autres pour survivre. » Chaque année au mois de novembre se déroulent les courses du Scorpion. Les cavaliers doivent tenir le plus longtemps possible sur leurs dangereuses montures, des chevaux de mer cannibales. Assez longtemps pour avoir une chance d’atteindre la ligne d’arrivée… et survivre. Sean Kendrick, 19 ans, tente de nouveau sa chance cette année, bien décidé à arriver le premier. Puck Connolly, quant à elle, n’aurait jamais imaginé participer un jour à la course. Mais le sort en a décidé autrement, et elle se retrouve malgré elle propulsée dans la course, à laquelle aucune autre femme n’avait encore participé. L’enjeu est grand pour ces deux adversaires que tout oppose sauf leur désir commun de remporter le plus grand des prix : la vie. 



Avis de Biscotte


Sous le signe du scorpion raconte l'histoire de Puck, Sean et une course de chevaux. Puck est une jeune cavalière, elle a deux frères et vit avec eux dans la maison de ses parents. L'un de ses frères souhaite partir sur le continent, elle décide donc de participer à la coursedu scorpion pour qu'il reste plus longtemps. De son côté, Sean est déjà 4 fois champion de cette fameuse course. Le gros problème pour Puck sera de se faire intégrer parmi les participants qui ne veulent pas de femmes. Sean va, quand à lui, aider Puck sans trop savoir pourquoi. Lors de la course du scorpion, chaque participant court avec un cheval de mer (non non pas les hippocampes), ce sont des créatures marines qui, une fois sur terre, ont une apparence de cheval. Le souci c'est que ces chevaux de mer sont carnivores et agressifs. Ils ont tendance à s'attaquer aux humains et aux animaux.

Si l'histoire est intéressante et assez prenante c'est malheureusement difficile de vraiment rentrer dedans. La narration au présent rend certains dialogues un peu compliqués à comprendre. Des expressions qui auraient eu une meilleure place dans un roman historique, des mots trop compliqués pour de la jeunesse... Du coup en comparant avec la version originale (VO) on s'aperçoit que la traductrice a modifié le texte. Même sans avoir de traducteur sous la main on sent que certaines tournures de phrases sonnent bizarrement, des mots sont carrément ajoutés car capall, capaill et capall uisce n'apparaissent pas dans le texte VO. Le style trop ampoulé de la traductrice gâche la fluidité de lecture. Certaines expressions utilisées sont trop vieilles pour apparaître dans un roman jeunesse. De plus la ponctuation des dialogues n'est pas toujours très bien utilisée. 

Quel dommage de passer à côté d'une belle histoire tout ça à cause d'un traducteur trop zélé. L'histoire est prenante car on veut vraiment connaître l'issue de la course. Les personnages sont attachants et ont du caractère. Par contre, si vous en avez la possibilité, préférez la version originale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire