Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 31 août 2012

Le prince des vampires de Linda Thomas-Sundstrom

Le prince des vampires
de Linda Thomas-Sundstrom

Éditions Harlequin 

Collection Nocturne

Sortie le 1er juin 2012
Format Poche / 280 pages / Prix 6,60€


Présentation de l'éditeur :

Une ruelle déserte, des créatures qui fuient dans les ténèbres. Et du sang, le sang de ses parents assassinés par une horde de vampires tandis qu'un inconnu l'emporte au loin pour lui sauver la vie... Chaque nuit, ce cauchemar plonge Jesse dans l'effroi. Chaque jour, ce souvenir la pousse à traquer les créatures des ténèbres qui ont fait d'elle une orpheline. Pourtant, lorsqu'elle arrive au château de Lance Von Baaren, en Lituanie, Jesse sent un trouble étrange l'envahir. Car l'homme qui se dresse en face d'elle n'a rien d'un vulgaire buveur de sang. Majestueux, beau à pleurer, il la domine de toute sa haute taille et l'enveloppe d'un regard énigmatique. Un regard fait de tendresse et de désir mêlés qui la bouleverse, et lui rappelle un autre regard, une autre nuit...

L'avis de Lila :
Jesse est envoyée en Slovénie pour retrouver la fille d'un sénateur américain portée disparue. Elle est accompagnée de Stan, son fidèle employé. Alors qu'ils survolent des étendues désertes en hélicoptère, Jesse aperçoit un vampire, Lance Van Baaren, et est totalement désemparée. Pas seulement parce qu'il est incroyablement beau, charismatique, séduisant, etc., etc., mais surtout parce qu'elle a l'impression étrange de le connaître, sans savoir d'où lui vient ce sentiment. Le vampire la remarque également et reconnaît aussitôt Jesse, la petite fille qu'il avait sauvée à Los Angeles des années auparavant, alors que sa famille était attaquée par des vampires. La jeune femme est aujourd'hui encore traumatisée par ces événements passés, puisque ses parents sont morts lors de cette attaque, et elle n'a jamais su qui était la personne qui l'avait tirée de là. Elle en garde cependant une haine farouche des vampires et s'est donnée pour mission de tous les exterminer.

Ce roman possédait de nombreux atouts pour offrir un très bon divertissement : l'histoire se situe dans un lieu inhabituel, la Slovénie, de son côté Jesse a tout, sur le papier, d'une héroïne bit-lit pêchue et assoiffée de vengeance et quant à Lance, il n'est pas un vampire traditionnel. L'intrigue aussi semblait prometteuse, avec cette course contre la montre pour sauver la femme disparue et le mystère autour de la relation entre Jesse et Lance. Mais rien n'est exploité. Ce roman est complètement dénué d'action, c'est une longue succession de conversations où les personnages ne font que tourner en rond et survoler les sujets véritablement intéressants, quand ils ne réfléchissent pas chacun de leur côté sur des chapitres entiers à ce qu'ils ressentent au fond de leur cœur.

Aucune action donc, l'enquête sur laquelle travaille Jesse est totalement occultée, pour finalement être résolue en quelques pages vers la fin du roman. L'histoire se focalise uniquement sur Jesse et Lance. Lui voit en la jeune femme son âme sœur, quant à elle, elle tombe aussitôt sous le charme du vampire, mais elle le considère comme un monstre, ce qui complique un peu les choses. On a droit à de nombreux clichés : les âmes sœurs, le vampire beau comme un Dieu qui n'a pas touché une femme depuis des millénaires et l’héroïne vierge qui va tomber folle amoureuse de son pire ennemi au premier regard. Les scènes sensuelles sont également absentes, le vampire embrasse Jesse une ou deux fois, et elle n'est franchement pas réceptive. On aurait encore pu pardonner ce manque d'action, de sensualité et de profondeur si l'histoire était solide, mais on nage en plein brouillard tout le long. On ne sait pas vraiment où veut en venir l'auteur, on tourne les pages en se demandant si les choses vont enfin démarrer, mais non et on avance sans trop comprendre si les vampires sont connus des humains ou s'ils vivent cachés et si Stan est au courant ou pas (Jesse lui annonce dès le début qu'ils ont affaire à des vampires, mais finalement on apprend plus tard que Stan n'est pas au courant qu'ils existent : plutôt perturbant).

Des personnages qui manquent de peps, une intrigue cousue de fil blanc et une étonnante absence d'action et de sensualité font de ce roman une déception. Il avait tout pour sortir du lot positivement, mais l'auteur n'a exploité aucune des très bonnes idées avancées. Dommage.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire