Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

samedi 19 novembre 2011

Une aventure de Jill Kismet, tome 1 : Mission nocturne de Lilith Saintcrow


Une aventure de Jill Kismet, 
Tome 1 : Mission Nocturne
de Lilith Saintcrow

Editions Orbit
 Sortie le 7 septembre 2011


Présentation de l'éditeur :

Mon nom est Jill Kismet. Spécialiste en trucs surnaturels. Exterminatrice d’esprits malfaisants. Tueuse de démons. Tout le monde ne supporte pas la nuit et ses créatures. Mais je ne suis pas tout le monde. Mon passé m’a beaucoup appris sur les ténèbres, et je suis entraînée par le meilleur – quoique pas le moins dangereux. Les villes ont besoin de personnes comme nous, qui font des choses que même les flics refusent de faire, quand la nuit est tombée. Bienvenue dans mon univers.

Avis de Chani :

Après Danny Valentine qui m’avait complètement séduite, j’avais hâte de faire la connaissance de Jill Kismet, la nouvelle héroïne de Lilith Saintcrow. Soyons clairs dès le départ, les deux sont très différentes, tant dans leurs personnalités que dans la teneur de leurs aventures.

Mission nocturne nous plonge dans un univers très sombre et violent, peuplé de monstres et où le danger est omniprésent. Jill Kismet est une chasseuse de démons, un peu perdue depuis la mort de son mentor six mois auparavant, dotée de pouvoirs surnaturels depuis son alliance avec… un démon ! Elle va se trouver confrontée à des meurtres particulièrement sanglants et essayer de trouver le coupable.
L’histoire démarre très fort, de l’action, des bagarres, on est tout de suite au cœur de l’action, mais on est un peu perdu aussi. C’est tout le paradoxe de ce livre, car malgré cette débauche d’action, l’intrigue démarre lentement, trop lentement. Le lecteur est perdu, ne sait pas trop où tout cela va le mener, quelle est la finalité de tout ce remue-ménage. Ce n’est qu’après un bon tiers que tout se met en place et que le lecteur arrive à avoir une idée sur la place de chacun dans l’histoire, ainsi que des enjeux.
À côté de ça, les personnages sont survolés, si bien qu’il est difficile de s’attacher à eux. L’héroïne est la seule à être un peu exploitée, notamment par le biais de ses réflexions intérieures, mais là encore c’est parfois brouillon. Heureusement, une touche d’humour relève un peu l’ensemble, mais ne sauve pas tout.

C’est donc, pour moi, un bilan en demi-teinte pour ce premier tome de Jill Kismet, mais son univers sombre ravira les amateurs d’urban fantasy pure et dure.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire