Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 2 octobre 2011

La Forêt des Damnés


La Forêt des Damnés
de Carrie Ryan
 
Éditions Gallimard jeunesse

Sorti le 11 février 2010
Format broché / 381 pages / 15,50 €


Présentation de l'éditeur :

Mary vit dans un village entouré de grillage. Derrière, les “damnés”, revenus de la mort, rôdent dans la forêt, avides de chair humaine. Pas question de s’aventurer dehors, pourtant Mary rêve d’ailleurs, s’interroge sur le reste du monde (d’autres groupes ont-ils survécu au “Retour”, cette infection qui fait revenir les morts sous forme de zombies ?), voudrait tant découvrir ce mythique océan dont lui a parlé sa mère et dont l’existence incertaine la fascine. Recluse chez les Soeurs qui dirigent la petite communauté d’une main de fer, Mary vit une passion interdite avec Travis, le fiancé de sa meilleure amie. Un jour, les “damnés” traversent le grillage et attaquent. C’est l’hécatombe. Jed, le frère de Marie, doit abattre sa femme, Beth, mordue par un “infecté”, pour lui épargner le sort de zombie. Idem pour Travis que Mary doit tuer aussi. Mary se retrouve finalement seule. Effondrée, elle garde espoir : elle sait qu’il y a eu d’autres survivants au “Retour” et, qu’au bout du chemin, il y a l’océan...

L'avis de Lila :

Choisi principalement à cause de son synopsis énigmatique, La forêt des damnés fut mon tout premier Young Adult et également une surprise plus qu'agréable. J'ai lu depuis des critiques élogieuses sur cette œuvre, et je ne peux qu'être d'accord avec tous ces compliments reçus. Ce roman vous prend aux tripes dès la première page et ne vous lâche plus. Il appartient à cette catégorie de livres qui continuent de vous habiter une fois la lecture achevée.
L'histoire qui se déroule devant nous est passionnante et les personnages sont profondément humains et attachants. Le personnage de Mary surtout, héroïne malgré elle, dont les aspirations si simples sont balayées par la vie et qui doit se battre pour les gens qu'elle aime, mais surtout pour sa propre survie. 
Bien sûr, il est question de zombies, d'amour, de lutte pour rester en vie et de bien d'autres choses, mais le tout atteint une profondeur incroyable et nous touche par sa sincérité. Qu'il s'agisse de survie ou d'amour, les histoires qui se jouent devant nous nous interpellent forcément et ne peuvent nous laisser indifférent. L'ambiance est sombre, oppressante, ne laissant poindre qu'ici et là quelques lueurs d'espoir pour nos personnages.
Une œuvre bouleversante et poétique, un coup de cœur que je recommande sans hésitation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire