Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mardi 13 septembre 2011

Une enquête philosophique


Une enquête philosophique
de Philip Kerr

Éditions du Masque


Sortie le 1er Juin 2011
Broché / 390 pages / 22€

Présentation de l'éditeur

2013 à Londres, où il ne fait plus bon vivre du tout. Un meurtrier sadique s’attaque à des femmes et leur fait des choses tout à fait affreuses avant de badigeonner leur corps de graffitis obscènes. Parallèlement, on assassine l’un après l’autre les membres d’une liste ultra secrète figurant dans l’ordinateur du ministère de l’Intérieur : il s’agit de criminels sexuels potentiels, affublés de surnoms de philosophes. L’inspecteur « Jake » Jacowicz, une dure à cuire dont la particularité est de détester les hommes, s’engage dans un duel (d’une intelligence rarement vue dans un polar) avec le serial killer, surnommé Wittgenstein, qui proclame : « Je tue, donc je suis », et figure lui aussi sur la liste. La double enquête, policière et philosophique, est menée par Kerr avec un brio époustouflant.


L'avis d'Heclea

Édité pour la première fois au début des années 90, Une enquête philosophique nous transporte alors dans un monde futuriste, tel qu'il aurait pu être aujourd'hui et pourtant différent par certains détails. Il faut dire que ces légères adaptations ou évolutions de notre époque donnent une saveur particulière au texte, l'éloignant par moments de l'enquête policière classique.

Le roman porte bien son titre, alternant entre chapitres narratifs et pensées d'un des personnages, tous les ingrédients du polar sont présents mais agrémentés de réflexions philosophiques en rapport direct avec l'intrigue.
L'idée fonctionne bien au départ, donnant un renouveau au genre, permettant tout à la fois de réfléchir et de s'évader en lisant. Seulement, par moments, ces réflexions sont de trop ou perdent un peu le lecteur qui peut se sentir décalé et finir par décrocher.
Par contre, si le lecteur n'est pas rebuté, ces inserts sublimeront l'intrigue, lui donneront une saveur particulière et sauront le captiver.

Une fois cette particularité appréhendée, l'intrigue nous entraîne dans une aventure mêlant plusieurs enquêtes, aux personnages torturés, croqués de manière vive, souvent entiers dans leurs réactions et leurs choix. Quelques fois à la limite de la caricature et aux réactions parfois exagérées, ces héros n'en sont pas moins intéressants et le duo improbable formé par Jake et Wittgenstein apporte un certain piquant.
Les différences, légères mais significatives, entre notre société et celle décrite dans le roman, apportent tout l'intérêt de l'intrigue, permettant de mettre en place les crimes et d'expliquer certains dénouements.

Alors que l'on pourrait s'attendre à un style ampoulé et toujours recherché, l'auteur nous surprend plus d'une fois par la crudité de ses propos, de telle manière qu'il est facile de se demander s'il ne cherche pas uniquement à choquer et faire réagir son lecteur.

Ce roman est donc à plusieurs entrées et niveaux de lecture, les plus philosophes d'entre nous y trouveront matière à réflexion alors que tout un chacun pourra passer un bon moment à suivre l'enquête de Jake dans un Londres légèrement différent.
Attention tout de même, si la philosophie était votre bête noire au lycée, il vaut peut-être mieux passer votre chemin et vous intéresser à d'autres écrits de l'auteur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire