Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 26 août 2011

Rage de dents

Rage de Dents (Maeve Regan, #1)Rage de dents
de Marika Gallman
Les Editions du Petit Caveau
Sortie en août 2011



RESUME:

Avant, ma vie était simple : l’université si j’en avais envie, les hommes quand j’en avais envie. Et je n’avais aucun problème qu’un barman ne puisse m’aider à résoudre. Ça, c’était avant qu’on essaie de me kidnapper.

Aujourd’hui, tout semble être fait pour me foutre en rogne.

Petit 1 : j’apprends que ma famille n’est pas ce qu’elle semble être.
Petit 2 : l’homme qui m’a élevée me ment sans vergogne.
Petit 3 : des types douteux me poursuivent.
Et petit 4 : il semblerait que je ne sois pas tout à fait humaine…

Ah, j’oubliais ! Mon seul allié dans ce merdier est un vampire charismatique dont le passe-temps favori est de me martyriser en me rappelant à quel point je ne suis pas si différente de lui.

Quand je vous dis qu’il y a de quoi s’énerver…

Dans ce récit moderne bourré d’action, Marika Gallman nous fait découvrir son héroïne décapante : Maeve Regan. Un roman qui vous surprendra par ses retournements de situation et son humour mordant !

Extrait


Avis de Kamana

Une grande claque ! Je me suis prise une énorme gifle. Ce livre est une bombe, son héroïne de la nitroglycérine à manier avec douceur et précaution à moins de ne vouloir qu’elle explose. Si vous la bousculez, ne vous étonnez pas des conséquences !

Un premier tome époustouflant où tous les ingrédients de la littérature dite « bit-lit » sont réunis : narration à la première personne, imaginaire, suspense, humour, sensualité et surtout, surtout une héroïne casse-couille, au tempérament de feu et à la langue bien pendue. Marika Gallman a réussi le pari haut la main pour ce premier roman. Simple, première page, vingt-neuf lignes et… j’étais déjà fan. Une écriture sans accro, dynamique, directe, crue parfois, grossière souvent mais qui colle si bien à son personnage que tout passe.

Maeve Regan apprend qu’elle n’est pas humaine. Mi-vampire, mi-mage, avec le poids d’une prophétie sombre sur le dos, le quotidien de la jeune femme va virer au cauchemar. Déjà dotée d’un tempérament endiablé d’habitude, l’annonce de ses origines ne va pas se faire sans mal. Entre la trahison, les mensonges, les non-dits de son grand-père et une horde de vampires à ses trousses qui veulent sa mort, il y de quoi être sur les nerfs. Ajoutez à cela des descendances magiques et vampiriques et du coup des pouvoirs non contrôlés, vous serez face à un cocktail détonnant. D’ailleurs ses amis récolteront les éclats, il ne fallait pas amorcer la bombe aussi !!

Maeve nous apparait comme une jeune femme hargneuse, colérique, et vulgaire aussi bien au niveau du vocabulaire que pour ses envies sexuelles. Femme facile, aux hormones en ébullition, mais en grattant la surface, sous cette carapace de mépris, nous trouvons un être ultra sensible, qui pour se protéger attaque la première, et qui recherche un peu d’attention masculine. La rencontre avec Lukas dans une boîte de nuit sera des plus intenses et des plus drôles aussi. Entre réparties cinglantes, corps à corps sous haute tension (et pour savoir si je parle de sexe, vous n’aurez qu’à lire le livre !!!) nous ne nous ennuierons pas une seule seconde.

Coté personnages, vous allez les adorer ou les détester. Et généralement c’est là qu’on reconnait les bons récits, quand on en vient à vouloir être en face de la personne pour lui mettre des claques, c’est que l’auteure sait y faire. Entre un grand-père laconique et mystérieux, un indien géant, sorte de télétubbies (comme aime à le surnommer Maeve), Lukas si délicieusement sexy, ses amis Elliot et Brianne et la supra agaçante mais parfaite Tara, voilà un panel de protagonistes à la fois si différents et si riches mais qui font aussi toute la force de l’histoire.

L’insertion des créatures fantastiques est bien amenée, avec une vision tout à fait accrocheuse et personnelle aussi bien pour la magie que pour le côté vampirique. Nous restons quand même sur notre faim, avides d’en savoir plus sur les ancêtres de Maeve mais aussi sur la nature exacte des suceurs de sang. Un beau tour de force que de distiller les informations avec parcimonie tout en tenant en haleine le lecteur !

Voilà vous l’avez compris, j’ai adoré ce premier tome qui appelle le second à grands cris. Un roman bit-lit français des plus réussis à lire d’urgence.

Je tiens à remercier les éditions du Petit Caveau ainsi que l’auteure pour ce roman. Marika Gallman, merci pour ce voyage.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire