Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mardi 9 août 2011

Les étranges sœurs Wilcox, Tome 3 : Les masques de sang

Les étranges sœurs Wilcox
Tome 3 : Les masques de sang
de Fabrice Colin


Editions Gallimard Jeunesse

Sortie en février 2011
Grand Format / Prix 13,50€


Présentation éditeur

A la recherche du dernier fragment du Vénéfactor, l’arme terrible convoitée par Dracula, les sœurs Wilcox et leurs amis tombent dans un piège tendu par le traître Blackwood. Leur quête les conduit à Venise, où ils sollicitent l'aide de puissants magiciens, la guilde des Mystères. Ceux-ci, d'abord méfiants, provoquent la mort du dernier des Invisibles. Mais grâce à la guilde, le fragment manquant est enfin localisé… en Antarctique.


Avis de Kamana

Les masques de sang, troisième et avant-dernier tome de la série Les étranges sœurs Wilcox, emmène le lecteur au cœur de l’action dès l’ouverture du roman. Des côtes anglaises aux sombres canaux vénitiens, d’une vieille chaumière près de Douvres aux splendeurs des villas italiennes, les aventures d’Amber, de sa cadette Luna et de leurs amis ne leur laisseront pas de répit. Nombre d’événements dramatiques adviendront, heures tragiques, obscures… La quête qui les conduira sur les traces du quatrième fragment du Venefactor ne se fera pas sans mal.

Les deux sœurs, Sherlock Holmes, Sir Arthur Conan Doyle, Wilfred Garrison, Friedrich Von Erstein, la duchesse de Rasmussen, Robert Browning, Bram Stoker et Eluwak, ensemble ou séparément tenteront de contrer les plans de Dracula. Mais ce dernier est-il toujours leur pire ennemi ? Car Sekhmet, cette chose, ce vampire sans âge sorti tout droit des entrailles de la terre a soif de sang, de pouvoir aussi. Elle veut faire des humains son bétail, asservi et docile, et de la Terre un garde-manger géant. Jolie perspective !! Son emprise sur les Drakul n’est pas du tout du goût de Dracula qui devra déjouer les plans de ce nouveau maître s’il veut suivre les sœurs Wilcox, trouver les Mystères avant elles et ainsi mettre la main sur le dernier fragment.

Voici le moins sombre des trois volumes, enfin sorti des rues cotonneuses de Londres, c’est à Venise que le plus gros de l’aventure se déroulera. Au rythme des gondoles sur le Grand Canal, avec comme vue des palais byzantins, gothiques ou de la Renaissance, de nouveaux personnages arriveront alors que d’autres nous quitteront. L’atmosphère anglaise était certes étouffante, oppressante mais le déroulement y était moins fatal. Ne vous y trompez pas, l’ambiance que nous offre l’auteur par ses descriptions, la visite guidée sur fond de balade parfois romantique n’est qu’un leurre. Ce tome se démarque des précédents, les événements prenant de la vitesse, les personnages évoluant, notamment nos charmantes mais non moins énigmatiques sœurs Wilcox, mûrissant beaucoup. Sherlock Holmes – mon préféré - le meneur de groupe, y est encore plus cynique. Décalé, surdoué, génial, agaçant aussi, on ne peut que tomber sous le charme de cet être hors normes.

Des sentiments plus forts, plus présents feront la force de cet opus. Des amitiés nouvelles, mais surtout l’amour transformeront les rapports du groupe. Amber, l'aînée, la distante, la glaciale, abaissera ses défenses pour l’un des personnages, mais non sans difficulté. Quant à Luna, la rêveuse, la plus douce, son côté romantique comblera lui aussi un de ses comparses. Elle aura tout de même du mal à faire le deuil de son ami Watson et grâce à ses nouveaux pouvoirs tentera une expérience qui la troublera plus qui ne l’apaisera…

Les pouvoirs, parlons-en ! Ceux des jeunes sœurs ne feront que s’accroître, bluffant leurs amis mais aussi leurs ennemis. Même le traître, James Blackwood, est troublé par cette force qui les anime. Lui et les deux femelles vampires attachées à la surveillance du groupe dirigé par Holmes, devront gamberger pour gagner quelques batailles. En effet, pour Amber et Luna, l’apprentissage des Arts Sombres n’est pas nécessaire, elles les pratiquent de façon intuitive. Elles sont puissantes, différentes des autres vampires, indétectables. Le sang de fée qui coule dans leurs veines y serait pour quelque chose.

Ce tome marque une évolution aussi bien du côté des Drakul, que de celui de nos amis. Les âmes sont marquées, blessées. Le nombre de pertes vient assombrir l’ambiance et affaiblir le moral. Mais l’enjeu est de taille et vital et l’abandon impossible !

Il me semble inutile de s’étaler sur l’écriture de l’auteur, connu et reconnu. Elle est comme à l’accoutumée recherchée, fluide et riche en descriptions nous permettant une immersion totale dans le décor, la trame.

Un point sur lequel je ne me suis pas attardée les fois précédentes : les éditions Gallimard nous offrent avec cette série de très beaux ouvrages : agréables au toucher, en relief, avec des illustrations recto-verso superbes. Merci pour cet effort !

Un roman beau à voir et agréable à lire.


2 commentaires:

  1. Très bien la description de ce tome.j'ai vraiment envie de lire ce 3eme tome.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Imane, bonne lecture à toi.

    RépondreSupprimer