Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mardi 2 août 2011

Baiser Fatal

Baiser fatalBaiser Fatal 
de Susan Sizemore

Éditions J'ai Lu
Collection Amour & Mystère

Sortie le 8 mars 2005

Présentation de l'éditeur

" Dans un nuage parfumé, une femme longue et brune s'était glissée dans son lit. Le contact de sa chair satinée l'avait rendu fou de désir et le goût du sang sur ses lèvres avait attisé sa faim... "
Drôle de rêve... Mais, au matin, la vision d'Alec devient réalité : elle est là, dans la rue, aussi sensuelle que dans son souvenir. Au premier regard, il sait que c'est elle.
Elle s'appelle Domini. Elle est belle à hurler. Et il n'a pas le droit de l'approcher. Car Alec provient d'un univers obscur insoupçonné des Hommes. Qui se douterait que son existence est gouvernée par un instinct sanguinaire sans cesse réprimé ? Créature de la nuit, il ne sera jamais libre d'aimer cette femme, sous peine de lui révéler son monstrueux secret et de la détruire... À moins qu'elle seule soit capable d'infléchir le cours de son tragique destin...

Avis de Kamana

Alexander Reynard, Prime du Clan Renard, a choisi pour compagne Domini Lancer, une humaine. Bien que celle-ci ne le sache pas, elle fait d'étranges rêves depuis peu, des songes érotiques mais aussi cauchemardesques, où il est question de vampires mais surtout d'un homme...
 La jeune femme a des dons de précognition depuis sa plus tendre enfance. Elle a ainsi été capable de voir certains drames avant leur arrivée. Cela faisait longtemps qu'elle ne subissait plus ces visions, jusqu'à récemment, où ses songes sont devenus si forts, si réels, qu'ils la poussent à faire des actes insensés en pleins jours.

Alec est dans une phase trouble, son corps réclamant du sexe et du sang. Il veut vivre de jour et subi donc un traitement médicamenteux lourd pour supporter la lumière du soleil. Du fait de son état de faiblesse continuel, il se refuse à approcher sa promise de peur de la blesser et lorsque son nouveau job le contraint à la côtoyer, il fait tout pour ne pas succomber. Mais l'attirance est trop forte, l'envie prenante, vitale..

Il vient de commencer à travailler pour Lancer Services, une société de protection rapprochée fondée par le grand-père de Domini. La jeune femme est sommée par son aïeul de prendre en charge le nouveau, à son grand dam ! Tous deux vont devenir les gardes du corps de la célèbre chanteuse et meilleure amie de Dom, Holly Ashe, qui reçoit des menaces glauques. Mais la star est-elle réellement la cible ? Alec soupçonne de plus en plus Domini d'être le véritable objectif du détraqué sans pour autant en connaître les raisons.

Sur fond d'enquête, la romance prend sa place petit à petit. Bien qu'elle se méfie totalement de son nouveau collègue, Domini ne peut se mentir : cet homme l'attire indéniablement. Tout le long de l'histoire, elle sera prise entre deux sentiments antinomiques, sa peur de Mr Testostérone et l'envie de le toucher. C'est effet est charmant certes mais le jeu entre répulsion et fascination va durer si longtemps qu'il ne laissera qu'un goût fade voire d'aversion, oui ! C'est saoulant plutôt qu’enivrant !

Le personnage d'Alec ne viendra pas sauver le manque de fraîcheur de la trame. Un sujet forcément viril, surnommé Mr Testostérone, Prime de son clan. Prime ? Qu'est-ce donc ? Bien, comme moi vous devrez attendre les trois-quart du livre pour le savoir !! Et non je ne vous le dirai pas !

L'écriture est chaotique et hachée, n'aidant pas non plus à nous rendre sympathique aussi bien les protagonistes que l'histoire. Le déroulement est sans suspense aucun. La fin nous semble logique dès le départ et je ne parle pas du couple qui forcément finira ensemble, mais de certains aspects des personnages.

Le livre plaira sûrement à certains mais je dois avouer qu'à force de lire ce genre, je deviens difficile et que la mièvrerie du côté romantique devient très lassante et du coup n'aide pas à trouver des aspects positifs au reste du livre.

Le deuxième tome, Morsure Fatale restera sûrement encore longtemps sur son étagère !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire