Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

samedi 23 avril 2011

Dôme



Dôme
de Stephen King
Editions Albin Michel

Sortie le 02 mars 2011
Format Broché en 2 tomes / Prix 44 € ( 2 X 22€)


Présentation éditeur

Lors d'une magnifique journée typique d'automne à Chester's Mill, dans le Maine, la ville est soudainement et d'une manière inexplicable coupée du reste du monde par un champs de force invisible. Personne ne comprend ce qu'est cette barrière, ni comment elle est apparue, ni quand (ou si) elle disparaitra.

Dale Barbara se trouve au sein de quelques citoyens intrépides (le propriétaire du journal local, l'assistant du docteur de l'hôpital, une personne de la mairie, et trois braves garçons. Contre eux se trouve Big Jim Rennie, un politicien que rien n'arrêtera pour obtenir les rennes du pouvoir, ainsi que son fils. Parce que le temps n'est pas qu'insuffisant... il s'écoule.

Source

Avis de MiniCed

21 octobre. Chester's Mill. Maine. Le soleil est haut dans le ciel, c'est une belle journée d'automne. Claudette Sanders, femme du premier conseiller de la ville, est plus que ravie d'être dans ce petit avion pour son cours de pilotage. En contrebas, la ville s'étend et les gens qu'ils croisent ressemblent à des fourmis. Tout est parfait... jusqu'à ce que l'appareil entre en contact avec quelque chose qui ne semble pas être là.
Dale Barbara, dit Barbie, assiste impuissant au spectacle de l'appareil s'écrasant sur le vide. Il est très vite rejoint sur les lieux des décombres par un homme venant en véhicule dans le sens opposé. Ce nouvel arrivant, voulant rejoindre Barbie, se heurte à quelque chose, qui encore une fois, ne semble pas être là. Ils découvrent alors qu'ils sont séparés par un mur invisible venu de nulle part.
Après un nouvel accident causé par cette barrière, et une fois qu'un attroupement s'est formé autour du sinistre lieu, Barbie et son nouveau compagnon décide de partir, chacun de leur côté de la barrière afin de trouver un point où elle cesserait. La vérité est dure à avaler, mais il semble qu'il n'y ait pas de fin. Barbie apprendra même que tout Chester's Mill se trouve enfermé sous un Dôme.

Commence alors l'organisation de la vie sous le dôme pour des habitants sous le choc et le début de la prise de pouvoir pour James Rennie, dit Big Jim, deuxième conseiller qui avait déjà plus ou moins le pouvoir avant l'évènement dont il va profiter. Pour être... leur « sauveur ».

Dôme.
Quand on voit le nombre de gens qui disent « King, c'était mieux avant. », on ne peut s'empêcher de se demander avant quoi ? La relativité des goûts fait que pour certains ce « avant » sera dès les années 2000 (soit après son accident), d'autres pour qui se sera arrivé avec Cellulaire. On ne peut pas savoir pourquoi pour eux « c'était mieux avant ». D'autant plus que des livres comme "Histoire de Lisey" ou "Duma Key" sont à mettre au panthéon des best-sellers de qualité supérieure et inégalable.

Depuis qu'est arrivé Dôme en France, on peut voir un peu partout des phrases comme « retrouvailles », « retour »... Il n'est jamais parti, il n'a jamais perdu de sa superbe. Il a peut-être une approche différente des histoires et de l'écrit... possible. Mais le temps passe et nous ne sommes plus dans les années 80 où des histoires comme "Ça" était légion.

Le premier point fort de ce livre aura donc été de prouver que Monsieur King est toujours là, dégénérescence rétinienne ou pas, carrière déjà longue ou pas, le Maître est toujours présent. Pourquoi ce livre aura eu cet effet même sur les personnes qui ne croyaient plus en lui comme la révérende Libby ne croyait plus en Dieu ? Voilà pourquoi :

Dôme c'est un roman fort, prenant et surtout actuel. Avec son écriture toujours aussi bonne, lisible mais pas simplette et ses personnages humains comme il a toujours su nous les faire, Stephen King nous plonge dans un monde où la politique devient un danger. Enfermé sous le Dôme, les gens sont sous l'emprise de la dictature de Jim Rennie. Même le Commandant Suprême ne peut atteindre ce vendeur de voiture d'occasion qui tient la place de second conseiller.
Monsieur King nous parle donc politique. Mais pas seulement. Beaucoup de thème sont présents au fil de ces 1200 pages de bonheur : la religion avec deux révérends très différents et des personnes très croyantes, le fanatisme avec des gens prêts à servir Dieu même s'il faut tuer, la communauté parce que c'est une petite ville et qu'entre bons citoyens on s'entraide (en partie en tout cas), la guerre parce que Barbie est un ancien soldat qui a fait l'Irak, la science, la dictature donc (peut-être même la tyrannie), la liberté de la presse avec Julia, journaliste républicaine qui tient pourtant un journal du nom de The Democrat, etc...

Vous l'aurez compris, des thèmes, il y en à revendre et c'est grâce à une grosse palette de personnages qu'il peut nous en parler. Tous humains comme dit plus haut, mais aussi très variés, ce qui fait qu'on aura nos préférences, nos petits chouchous. Barbie, Rusty, Joe, Linda, Julia, Rose, Twich, ou encore les chiens. Car oui, même les chiens de certains protagonistes sont des personnages à part entière.
Chacun d'eux évoluera, grandira, ressortant plus fort de chacune de leurs expériences sous le dôme.
Et là où Stephen King reste un Maître, c'est qu'il arrive même à nous faire considérer la ville de Chester's Mill comme un personnage. Avec son Dôme qui le surplombe et qui se salit au fur et à mesure des jours. Transformant ainsi le ciel ensoleillé d'automne en un jaune crade qui n'est en rien bon pour le moral des habitants.

Il arrive également à créer des scènes totalement visibles à nos yeux, dans notre tête, plus palpables qu'un film ne le serait. Ces scènes où un personnage pose la main d'un côté du Dôme alors que de l'autre côté un autre fait pareil, leurs mains se touchant sans se toucher. Des images fortes et inoubliables orneront ainsi votre voyage à Chester's Mill.

Dôme c'est un voyage dans l'horreur, l'horreur des hommes. Stephen King nous prend la main et nous offre un panorama sur la vanité et l'égocentrisme des politiciens, mais aussi sur le droit et le vœu de la liberté (métaphore plus que présente avec l'enfermement dans le Dôme).

Le dôme d'ailleurs, bien que départ de tout et bien qu'il soit un élément qui nous fera nous poser beaucoup de questions jusqu'à la fin de l'œuvre, nous permettra surtout de nous focaliser sur la vie des citoyens, qu'ils soient du bon ou du mauvais côté, qu'ils soient prêts à tout pour renverser le « gouvernement » de Rennie ou qu'ils soient plus lambda.

Dôme, c'est le voyage à faire une fois dans sa vie, c'est une expérience qui nous ouvre les yeux sur de nombreux points humains, culturels, politiques.
Stephen King n'est pas juste l'un des meilleurs auteurs de la fin du XXème et du début du XXIème siècle, Stephen King est l'Auteur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire