Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 3 décembre 2010

Le Langage des Pierres, Tome 1 : Le Dit du sang de Pamela Freeman

Le Langage des Pierres, 
Tome 1 : Le Dit du sang
de Pamela Freeman

Éditions J'ai Lu
Collection Fantasy

A paraître le 10 novembre 2010
Poche


Présentation de l'éditeur :

Voilà mille ans, le peuple d'Acton conquit les Onze Domaines, dont il tua ou chassa les habitants légitimes. Ceux qui ne périrent pas survécurent péniblement sur les routes, livrés à la faim, au froid et à la haine des occupants. On les appela les Voyageurs. Aujourd'hui, les Domaines sont gouvernés d'une main de fer par les seigneurs de guerre d'Acton. Certaines choses échappent cependant à leur contrôle et menacent leur autorité : les esprits, la magie des éléments, des forces qui dépassent l'entendement... et parfois des êtres humains, lointains descendants des Voyageurs. Comme Ronce, cette jeune fille qui doit fuir les siens pour un crime qu'elle n'a pas commis ; comme Frêne, un apprenti garde du corps contraint de tuer pour le compte d'un employeur tyrannique; comme Epervier, le noir enchanteur qui a juré vengeance pour son peuple. Jamais les pierres n'auraient pu prédire qu'un lien puissant unirait un jour leurs trois destins. Un lien de sang venu du fond des âges... Grand roman d'aventures teinté de merveilleux, Le Dit du sang ouvre la trilogie Le Langage des pierres, qualifiée par certains de rencontre entre les univers de Robin Hobb et de Hayao Miyazaki.

Avis de Domino

Mille ans plus tôt, le peuple d'Acton, un héros devenu légendaire, a déferlé sur le pays, l'a conquis tuant les habitants ou les réduisant à une vie d'errance, les transformant en Voyageurs, parias dans leur propre pays. Mille ans plus tard, si un certain brassage de population a eu lieu, la haine des conquérants pour les vaincus est toujours vivace et rend la vie de ces derniers misérable. Au sein de la communauté des vaincus, Epervier, Frêne et Ronce se mettent en marche sans savoir qu'ils sont destinés à se rencontrer. Au cours du récit on fait donc la connaissance d'Epervier, un enchanteur qui a juré de venger son peuple, de Frêne, un étranger même au sein de sa famille et de Ronce, une jeune femme rebelle obligée de fuir pour protéger les siens.

Le dit du sang, le tome 1 de la trilogie Le langage des pierres séduit d'emblée par son ton et sa construction narrative. Ici pas d'histoire linéaire mais une juxtaposition d'histoires éclatées mettant en scène alternativement les héros du cycle et des personnages secondaires qui ne feront que de brèves apparitions. A la manière d'un puzzle l'intrigue se révèle au fur et à mesure qu'on avance dans l'histoire. Au fil des scénettes ou des récits qui ponctuent la narration, la personnalité des héros se dessine aussi bien au travers de leurs aventures qu'à travers le regard des personnages qui les entourent ou les croisent.

Le récit ne souffre à aucun moment de cette structure éclatée qui fait voyager d'un personnage à un autre, d'un lieu à un autre voire d'une époque à une autre. On reste fasciné par ce monde où la magie et le divin accompagnent les protagonistes, où jeter les pierres pour connaître son destin est aussi commun que de manger du pain, où les morts se réaniment trois jours après leur mort avant de s'éloigner. Par ailleurs, le style simple de l'auteur, son écriture fluide participent également au plaisir que l'on prend à découvrir l'histoire.

Ce premier opus constitue une superbe mise en bouche et lorsqu'à la fin du roman, les héros sont réunis ,que les dés jetés, le lecteur définitivement conquis ne peut que s'écrier : Vivement la suite !

1 commentaire: