One last stop de Casey McQuiston



One Last Stop
de Casey McQuiston

Éditions Lumen

Sortie le 5 mai 2022
Format broché / 553 pages / 17 €


Présentation de l'éditeur :

Le dernier arrêt ? Non, c'est là que tout commence...

Après My Dear F***ing Prince, découvrez la nouvelle comédie romantique de Casey McQuiston !

À vingt-trois ans, August s'installe à New York pour échapper à sa mère, avec qui elle entretient une relation compliquée. Cynique et intentionnellement solitaire, elle tombe malgré elle au beau milieu d'un véritable nid de fou : une colocation joyeuse et extravagante, où discussions et fêtes se succèdent. Mais, sceptique, elle ne se laisse pas vraiment toucher par la ville fascinante et insaisissable qu'elle découvre peu à peu.

Et si ce n'était pas déjà assez déroutant, voilà que par un matin de galère, sur le chemin de la fac, elle fait la rencontre d'une certaine Jane qui n'hésite pas à la sortir d'un mauvais pas. August en reste abasourdie : qui est cette fille belle à tomber qu'elle croise et recroise sans cesse sur sa ligne de métro new-yorkais ? En tout cas, la jeune inconnue au blouson de cuir, à la fois mystérieuse et solaire, n'est pas ce qu'elle prétend... Car, là, sur le mur du légendaire diner où August joue les serveuses pour se faire un peu d'argent, le visage de Jane illumine une photo prise... dans les années 1970 ! Comment expliquer ce prodige ?

Après le succès phénomène de My Dear F***ing Prince, découvrez le nouveau roman né de l'imagination de Casey McQuiston ! L'impossible devient possible dans cette histoire belle et émouvante, pleine de cœur et de dialogues étincelants, où se niche une énigme qui fait écho au mystère même de la ville de New York...

L'avis de Tsuki :


Une lecture parfaite en ce mois des fiertés ! J’avais beaucoup apprécié My Dear F***ing Prince sorti l’année dernière, j’étais donc curieuse de découvrir le titre de l’auteure et la façon dont elle allait aborder une nouvelle fois le thème de l’homosexualité. J’ai été très surprise par la tournure de ce roman, je ne m’attendais pas du tout à ce côté fantastique. Oui, bon j’avoue, je n’avais pas prêté attention à la quatrième de couverture. Je me suis laissée emporter par le fait que j’avais aimé le premier roman de l’auteure et n’ai pas cherché plus loin. Bref, j’ai aimé ce roman, de par son sujet, mais plus encore par la touche de fantastique et la douceur qui le traverse d’une page à l’autre, le voyage dans le temps, le mystère, l’amour, l’amitié, la possibilité de s’intégrer quelque part alors que l’on ne trouvait pas sa place par le passé, l’acceptation, tout cela fait que ce roman est très agréable à lire.

Chaque personnage est attachant, touchant, avec son histoire qui lui est propre, ses douleurs, ses joies, ses choix. Qu’il s’agisse d’August et Jane, les personnages principaux, mais aussi (et surtout) les colocataires de la première, Niko, Myla, Wes, et même leur voisin Isaiah, tous sont primordiaux au bon déroulement de l’histoire qui serait bien différente sans eux. J’ai apprécié en apprendre plus sur chacun d’entre eux, même si ce n’était jamais suffisant. Ils se battent tous pour être heureux, de façon différente, mais qui porte ses fruits à un moment ou un autre. Leur force de caractère est admirable, ils ne s’en laissent pas demander, foncent tête baissée vers leurs objectifs quels que soient les écueils qu’ils pourraient rencontrer.

En bref, il est compliqué de parler de ce roman sans trop en dire. Je me contenterai donc de vous le conseiller. Il est plein d’émotions, bonnes et mauvaises, de rebondissements, mais surtout il est empli d’espoir, d’humour et d’amour !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Webzine