Rencontre mortelle: Le repaire des vampires, T1 de Kelly St. Clare



Rencontre mortelle: Le repaire des vampires, T1
de Kelly St. Clare

Éditions Collection Infinity

Sortie le 24 mars 2021
Format kindle / 561 pages / Prix 5,99 €



Présentation de l'éditeur :

Sortez les crocs et entrez dans le repaire des vampires. Direction le soixante-sixième étage !

À minuit, les dés seront jetés.
En tant qu’héritière d’une grande fortune, ma vie aurait dû se résumer à siroter des mojitos à la fraise et conduire des voiturettes de golf, n’est-ce pas ?

En tout cas, c’est à ça qu’elle se résumait avant que je décide de tracer ma propre route. Résolue à échapper aux jeux frivoles de mes semblables, j’ai fui le domaine familial à vingt et un ans.

Trouver un pseudonyme : check.
Un endroit où dormir : euh... presque check ?
Un boulot : ne parlons pas de sujets qui fâchent...

En quelques jours, j’ai supporté plus de choses que je ne m’en pensais capable... mais ce n’était que le début des ennuis !
Ma ville est un échiquier géant. Et les joueurs ? Des êtres surnaturels (des foutus vampires !), en particulier un prince autoritaire dont l’attention pourrait me mener à ma perte.

Je dois désormais participer à leur jeu mortel, si je veux pouvoir protéger ma grand-mère et ma meilleure amie.

 

L'avis d'Elaura :

Voici une nouvelle série d’urban fantasy qui présente un univers assez intéressant avec un petit côté roman d’anticipation dans sa construction. En effet, l’histoire se déroule dans une ville assez étrange où les quartiers sont catégorisés par couleur et chacun représente un statut social particulier. Notre héroïne, Basilia, est une riche héritière qui prend la décision d’apprendre à se débrouiller seule, loin de son quotidien très protégé.

Elle trouve du travail dans une agence immobilière, sous un faux nom, et tente de faire ses preuves. Très vite, elle se rend compte que le monde dans lequel elle a débarqué est loin d’être sans danger.

Un début de saga assez prometteur avec un background plutôt bien construit et une héroïne sympathique. Son côté naïf, qui découvre un peu le monde, confère une bonne dose d’humour au récit et j’ai pris du plaisir à suivre ses aventures.

Ce premier opus pose les bases de ce nouvel univers et, même si le schéma utilisé par l’autrice est un classique du genre, j’ai assez accroché pour avoir envie de lire la suite.

 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Webzine