Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 14 février 2021

Anergique de Célia Flaux



Anergique
de Célia Flaux

Éditions Naos

Sortie le 22 janvier 2021
Format broché / 296 pages / 17,90 €


Présentation de l'éditeur :

Angleterre XIXe siècle. Lady Liliana Mayfair est une garde royale, mais aussi une Lyne capable de manipuler la magie. Elle et son compagnon Clément partent en Inde sur les traces d'une violeuse d'énergie. Leur unique piste : Amiya, la seule victime à avoir survécu à la tueuse. De Surat à Londres, la traque commence. Mais qui sont véritablement les proies ?

Avis de Lauryn :

Pour son roman, Célia Flaux a choisi de revisiter notre monde en le saupoudrant d’une pincée de steampunk et de magie. Elle nous offre un voyage agréable entre l’Angleterre et l’Inde, où s’associent deux castes complémentaires, les lynes et les denas, les uns puisant l’énergie magique produite par les autres. Des duos inséparables se forment ainsi, avec leurs règles et leurs codes. L’auteure ne s’encombre pas de détails inutiles, elle fournit juste le nécessaire pour une bonne compréhension de son univers et c’est très agréable. Cela profite au rythme soutenu qu’elle a souhaité donner à son roman.

Côté histoire, rien de très complexe. Diane Whitechapel, une lyne assoiffée d’énergie, viole ses victimes jusqu’à provoquer leur mort. Une seule d’entre elles s’en sort par miracle : Amiya, un jeune Indien de dix ans. Le lecteur le découvre, devenu adulte, traumatisé et victime de graves séquelles suite à son agression. Il ne peut plus offrir son énergie et se contente de la partager avec les plantes et son chat, ce qui lui permet de survivre. Malgré tout, la mort le guette et sa rencontre avec Liliana Mayfair, garde royale et lyne issue de la noblesse, va tout changer. Ensemble, ils se lancent à la poursuite de la tueuse. Dès les premières pages du roman, l’auteure impose un rythme soutenu et va directement à l’essentiel. C’est efficace, percutant et le lecteur tourne les pages sans temps morts, emporté par la vague des tourments subis par les personnages. J’ai beaucoup apprécié, surtout que je sortais d’une lecture assez pénible de ce côté-là. Un bon bol d’air frais !

Les personnages, notamment les deux héros, sont des âmes torturées. Chacun a un passé douloureux qui l’a marqué et continue à bouleverser son quotidien. Cela permet au lecteur de s’attacher plus facilement à eux, et avec un roman assez court, c’est indispensable. On les comprend, on approuve leurs décisions et on les encourage à poursuivre sur leur lancée, comme s’il s’agissait de vieux potes. La tueuse est, bien entendu, détestable à souhait et le lecteur tourne les pages fébrilement dans l’attente de son inévitable confrontation avec l’héroïne. Même si j’ai trouvé cette dernière un peu brève, elle est aussi logique, vu la manière dont elle s’y prend (je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler).

Le style de l’auteure s’adapte bien à ce choix d’une histoire sans fioritures, rythmée et menée tambour battant. Droit à l’essentiel, pas de place pour des descriptions à rallonge qui ralentiraient l’ensemble, pas d’intrigue secondaire… tout est fait pour conserver la vitesse de lecture. Les dialogues sont bien menés, aucun ne semble superflu ou incongru. Parfait !

Si vous aimez les univers où le steampunk et la magie se mêlent, sans pour autant être très présents, ce livre est fait pour vous. Pour ma part, c’est une belle découverte et je le relirai avec plaisir. Dans ses pages, j’ai trouvé l’évasion sans prise de tête.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire