Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 5 février 2020

Snobs de Julian Fellowes



Snobs
de Julian Fellowes

Éditions 10 X 18

Sortie le 3 mai 2018
Format broché / 408 pages / 8,40 €


Présentation de l'éditeur :

Quand Edith Lavery, jeune roturière pleine d'ambition, conquiert le cœur du comte Charles Broughton, l'un des célibataires les plus convoités de l'aristocratie anglaise, elle et sa mère ne se tiennent plus de joie. Une fois devenue comtesse, Edith ne tarde pas à se lasser des interminables parties de chasse et des thés de bienfaisance chapeautés par sa terrible belle-mère, Googie. C'est alors qu'elle tombe dans les bras de Simon Russel, un acteur de seconde zone, s'attirant ainsi les foudres du monde qu'elle a eu tant de mal à intégrer...


L'avis de Vi :

C’est le troisième livre que je lis de Julian Fellowes, auteur mais surtout créateur de la série Downton Abbey. C’est principalement pour cette raison que j’achète ses livres, sinon je pense que je n’aurais jamais sauté le pas, puisque ce n’est pas le genre de livres vers lesquels je me tournerais en temps ordinaire. J’avais adoré Passé imparfait, un peu moins Belgravia. Celui-ci s’inscrit dans le même ton que les autres.

Il faut au moins lui reconnaître ça, Julian Fellowes écrit sur les sujets qu’il maîtrise, autrement dit l’aristocratie et tout ce qui s’y rapporte. Chaque livre est construit sur la base d’une intrigue solide qui oriente le lecteur dans le monde de l’aristocratie anglaise, à diverses périodes historiques. Si le scénario de fond n’est pas d’une grande originalité – c’est souvent basique, même – la force des livres de Julian Fellowes, c’est d’une, son humour très british, ou plutôt l’humour aristocratique british (encore mieux), et de deux, les explications finement incorporées dans le récit de tout ce qui concerne le milieu de la haute noblesse. C’est grâce à ces dernières que j’ai compris pas mal de choses qui m’avaient échappées dans la série.

En réalité, c’est presque un documentaire ; un mode d’emploi de "Comment se comporter avec les nobles tout en sachant que vous n’en ferez jamais partie". C’est ce point qui est abordé dans ce livre ; Edith, une jeune femme de la moyenne bourgeoisie, donc un cran en dessous de l’aristocratie, tente par tous les moyens d’intégrer le milieu par le mariage. Pari gagné, mais elle ne sait absolument pas où elle met les pieds.

Nous suivons l’histoire à travers de nombreux regards. Celui de l’héroïne, ce qui est nécessaire, je pense, pour qu’on puisse venir à l’apprécier à un moment donné (même si ça n’a pas été mon cas), et surtout du narrateur, acteur peu reconnu, mais faisant partie de la noblesse. C’est grâce à lui que nous connaîtrons les us et coutumes de ce beau monde et que nous assisterons à tous les faux pas qu’Edith et d’autres personnages commettront au fil du récit.

J’ai donc passé un bon moment, car outre le fait que ce roman ait un côté instructif, il a aussi quelques parties assez cocasses et des dialogues très subtils. Pour les fans de Downton Abbey et de ce genre d’univers, je le recommande. Pour les autres, il se peut que certains passages leur paraissent un peu longs.


J'ai encore menti ! de Gilles Legardinier


J'ai encore menti !
de Gilles Legardinier

Éditions J'ai lu

Sortie le 2 octobre 2019
Format broché / 443 pages / 8,20 €


Présentation de l'éditeur :

Laura se pose beaucoup de questions. Comment réussir sa vie ? Est-il possible de manger tout ce que l'on aime sans prendre dix kilos ? Comment trouver l'amour ? Trop de doutes pour être heureuse, trop d'envies pour se contenter du banal... Jusqu'au jour où un accident va complètement effacer sa mémoire. La voilà à nouveau débutante face à la vie, obligée de tout redécouvrir : les bonbons, les soutiens-gorges, les garçons, l'électricité et les lois qui gouvernent l'Univers... Libérée des a priori, portée par un coeur affamé et un cerveau qui se cherche, Laura entame une aventure unique et hilarante. En ne sachant plus rien, elle a peut-être enfin une chance de devenir elle-même...


L'avis de Tsuki :

Laura est une jeune femme qui a perdu la mémoire à la suite d'un accident équestre. Mais elle est bien entourée et retrouve une vie à peu près normale au fil des mois grâce à ses collègues, ses amis et sa famille. Si elle ne comprend pas ce qui lui arrive au début, elle prend finalement la situation comme une chance de recommencer sa vie. Elle fera des erreurs déjà commises, elle découvrira que le monde adulte possède ses avantages et pas mal d'inconvénients, mais qu'au final il propose de belles choses.

J'aime beaucoup les romans de cet auteur, car on se sent toujours bien à la fin. J'étais donc plutôt contente d'en découvrir un nouveau et je me suis lancée confiante dans cette lecture m'attendant à rire et à être touchée. Quelle ne fut pas ma surprise au fil des pages, lorsque je me suis rendu compte que je passais pas mal de temps à lever les yeux au ciel, à me demander pourquoi les situations et les personnages étaient si rocambolesques faisant perdre du naturel et de la justesse à l'histoire.

C'est assez compliqué de vous expliquer ce que j'ai pu ressentir lors de cette lecture. Il y a eu de jolis moments, mais ces derniers se retrouvent noyés au milieu de situations et de personnages complètement hallucinants. Ils sont perchés dans ce livre ! Tout est too much dans ces pages : les personnages, les événements, les émotions... On n'y croit pas une seconde et je trouve cela particulièrement dommage car c'est ce que j'avais aimé dans les précédents romans de l'auteur. Il est vrai que j'ai une préférence pour ses personnages masculins car je trouve que lorsque le protagoniste principal est une femme, elle est nunuche. Alors, je n'ai lu que Demain j'arrête avec une héroïne et non un héros, mais je confirme mon impression, j'ai largement préféré Complètement cramé et Quelqu'un pour qui trembler que je me souviens avoir adoré.

En bref, des personnages allumés, des situations décalées, mais beaucoup trop ! Ça aurait pu être un chouette moment de lecture, mais c'est tellement tiré par les cheveux que je n'ai pas retrouvé la justesse, la tendresse et l'émotion que j'avais pu rencontrer dans les précédents textes de l'auteur. Je vous l'avoue, même si vous l'avez déjà compris, je suis déçue par ce roman et j'espère sincèrement retrouver cette patte que j'avais tant aimé dans un prochain roman. Je reste sur la réserve mais je laisse une chance à un prochain livre.