Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

jeudi 8 octobre 2020

Le Dernier dragon sur terre de Eoin Colfer



Le Dernier dragon sur terre
de Eoin Colfer

Éditions PYGMALION

Sortie le 26 août 2020
Format broché / 400 pages / Prix 21,90 €



Présentation de l'éditeur :

Autrefois, il était connu sous le nom de Wyvern, Seigneur du Haut Feu, et son ombre terrifiait les masses. Aujourd'hui, il n'est que Vern, vautré dans le bayou où il se cache, matant Netflix non-stop en tee-shirt Flashdance et sifflant de la vodka à longueur de journée. Mais, contrairement aux autres membres de son espèce, il a survécu. Malheureusement, aucune quantité d'alcool ne peut combler son immense solitude. C'est alors que le hasard lui propose une alliance inattendue... Aboutira-t-elle à l'extinction de sa race ou au retour de ses jours de gloire? 
 
L'avis d'Elaura :
 
Ce roman pour adulte d’Eoin Colfer est une grande surprise par son originalité. L'auteur n'est pas à son premier coup d'essai dans les romans d'action et d'aventure puisqu'il est le papa d’Artemis Fowl, une série jeunesse publiée chez Gallimard Jeunesse.

Alors entendons-nous bien, nous ne sommes pas ici face à une œuvre de fantasy ou d’héroïc-fantasy dans le sens classique du genre. Notre héros est un dragon, certes, mais qui vit caché parmi les humains. Point de quête ni de royaume obscur à conquérir, juste une cabane isolée dans le Bayou, avec un dragon fan de Netflix et Flashdance, qui préfère boire des bières que d'affronter le monde extérieur. Par un coup du sort, il va rencontrer Squib, notre second héros, un jeune garçon qui a la fâcheuse tendance à se trouver au mauvais endroit, au mauvais moment.

Voici donc un duo improbable pour lequel l'on se prend d'une certaine affection, qui va affronter la pègre notoire et le milieu du trafic de drogue, non sans une certaine éloquence. On flirte aisément avec le polar ou le thriller dans ce roman, alors il est fort probable que les puristes de la fantasy n'y trouvent pas vraiment leur compte. C'est ce qui en fait son originalité, ainsi qu'une bonne dose de sarcasme, car oui, les dialogues sont assez jouissifs.

Un bon moment de lecture donc, avec, en prime, un magnifique visuel de couverture. 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire