Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mardi 22 septembre 2020

Histoires criminelles de Christophe Hondelatte



Histoires criminelles 
de Christophe Hondelatte

Éditions J'ai lu

Sortie le 10 juin 2020
Format poche / 317 pages / 7,60 €


Présentation de l'éditeur :

Le Monstre de Montmartre et autres faits divers sanglants
Maison d’arrêt de Rouen, 2007. Nicolas Cocaign tue son compagnon de cellule au prétexte qu’il ne s’est pas lavé les mains après être allé aux toilettes. Le lendemain matin, un gardien de prison, alerté par d’étranges effluves, découvre un spectacle monstrueux…
Paris, 1984. En six semaines, huit femmes âgées sont retrouvées assassinées. Toutes ont été ligotées, bâillonnées et torturées. Les policiers n’ont aucune piste, si ce n’est des empreintes digitales, inconnues…
Loire-Atlantique, 1913. Un garçon de ferme de quinze ans, Marcel Redureau, avoue le meurtre de la famille de viticulteurs chez qui il travaillait. Avec une incroyable sauvagerie, il a tué à coup de serpe le père, la mère, la grand-mère, la bonne et les trois enfants. Les médecins sont formels : Marcel n’est pas fou. Reste donc à découvrir son mobile…


Du triple assassinat du château d’Escoire à l’affaire du tailleur de pierre violeur multirécidiviste, du XIXe siècle à nos jours, ce livre rassemble vingt-cinq histoires criminelles qui ont défrayé la chronique. Et nous invite à un singulier voyage, aux confins de la folie, au cœur du mal.


Avis de Idrilhirith

Christophe Hondelatte, journaliste et présentateur de Faites entrer l’accusé, nous présente ici 24 histoires criminelles réelles. 

Les histoires s’enchaînent en dehors de toute logique chronologique, et c’est justement cette absence de suite temporelle que j’ai apprécié. Cela permet de garder un rythme, passer des années 1880 aux années 1940 ou 1990 donne une dynamique intéressante au livre. 

On peut constater également que les histoires ont bien été documentées bien que certaines me paraissent très (trop ?) résumées. C’est ainsi le cas de l’affaire Charles Manson. Comment serait-il possible de résumer en quelques pages cette affaire ? Pour moi, il aurait mieux valu faire l’impasse dessus tant elle a été commentée et fait l’objet d’un grand nombre de livres, articles ou émissions. J’ai eu la même impression, quoi qu’avec une moindre mesure, pour l’affaire Suzanne Viguier. 

Ce livre demeure intéressant pour les amateurs de “true crime” pour ces autres affaires, qui bien que médiatisées en leur temps, demeurent pour la plupart inconnues du grand public.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire