Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 17 juillet 2020

Classé confidentiel, la trilogie d'Alexi Lawless



Classé confidentiel
Tome 1 : Une si sublime créature
Tome 1.5 : Une si brûlante mission
Tome 2 : Une si sombre rivalité
Tome 3 : Une si troublante décision

de Alexi Lawless

Éditions J'ai lu

Sortie le 6 septembre 2017
Format poche / 576 pages / 7,95 €


Sortie le 6 décembre 2017
Format poche / 534 pages / 7,95 €


Sortie le 28 février 2018
Format poche / 695 pages / 7,95 €


Présentation de l'éditeur :

«Chance» est le deuxième prénom de Jack Roman. Chicago, son empire. Admiré dans son travail, adulé par ses conquêtes, personne ne lui résiste. Sauf que, à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Et il y a longtemps que le cœur de Jack n'a pas battu pour une femme. Mais c'était avant qu'une certaine Samantha Wyatt emménage dans le loft voisin. Jonglant avec une facilité déconcertante entre les salles de réunion confinées et les opérations à haut risque, cette sublime créature le fascine. Or, pour approcher l'indomptable Samantha, Jack va devoir se mettre en danger. Car s'ils partagent la même piscine, c'est tout un monde qui les sépare...

Des forêts du Brésil aux déserts afghans, Samantha dirige des missions top-secret et ultrarisquées pour mettre la main sur Nazar avant que lui ne la retrouve. Mais une autre lutte se trame en parallèle : celle que Jack et Wes, les deux hommes de sa vie, se livrent pour emporter son coeur.

Mais en qui peut-elle avoir confiance ? Wes, le premier amour de sa vie, ou Jack, l'homme qui l'a séduite sans qu'elle s'y attende ?


L'avis de Jm-les-Livres :

Pour ceux qui aiment les héroïnes fortes, le suspense, l’action et la passion, la trilogie Classé confidentiel est faite pour vous.

Samantha Wyatt est une femme d’action. Ancienne agent des renseignements pour la Navy, elle dirige aujourd’hui sa propre société et risque sa vie dans des missions d’infiltration et d’extraction. Sam n’est pas l’héroïne lambda que l’on rencontre en romance. D’ailleurs, dans cette trilogie, la romance n’est pas toujours au premier plan, et ça fait du bien de lire des textes de ce genre. Alors, je vous rassure, il y a bien de la romance, qui se complexifie au fil des tomes avec l’ajout d’un troisième larron. Moi qui n’aime pas les triangles amoureux, j’ai été accrochée par cette histoire, parce que justement, tout ne tourne pas autour de la romance et des scènes de sexe acrobatiques.

L’auteure offre quand même de belles scènes passionnées. La tension entre Samantha et le héros, Jack Roman, businessman dans l’immobilier, est vraiment forte. Mais une fois que la passion est satisfaite, Jack se retrouve face à une femme déterminée, qui n’a pas peur de se mettre en danger, et ça, il a un peu de mal à l’appréhender. Lui, l’homme alpha doit accepter qu’il a en face de lui une femme alpha. C’est sympa quand on bouscule les codes, ça donne ce genre de pépite.
D’ailleurs, Jack aussi doit faire face à quelques difficultés et affronter ses démons. Alexi Lawless nous offre un personnage plus complexe qu’un simple playboy milliardaire et elle soigne tous les protagonistes de la même façon. Ils ont un passé, ils ont fait des choix qu’ils assument plus ou moins et ils tentent de vivre avec tant bien que mal.

Cette trilogie est un gros coup de cœur, une military romance avec une intrigue solide et des personnages complexes et attachants. Si vous êtes passé à côté lors de sa sortie, il est temps de vous arrêter sur Classé confidentiel et de vous laisser emporter par l’histoire d’Alexi Lawless.


« Jack ne prit pas la peine de lui expliquer qu'il avait perdu tout intérêt pour le style de femmes qu'il poursuivait de ses assiduités avant et après Samantha: des créatures belles, étincelantes, légères et aussi délicates que de la soie filée. Non, il voulait la puissance sombre, passionnée et exigeante de Samantha. Il voulait sa colère, la façon dont elle brûlait, l'intrépidité avec laquelle elle se battait et se sacrifiait pour protéger ses idéaux, sa famille, son équipe. Alors peut-être en effet qu'il était devenu masochiste comme l'affirmait son père, parce qu'il adorait la manière dont elle le faisait trimer pour le moindre instant d'intimité. Il adorait l'idée d'être le seul à qui elle ait laissé entrevoir sa vulnérabilité, le seul par qui elle se soit laissé étreindre et caresser le dos, à qui elle ait permis de toucher ses cicatrices. Il aimait être sa faiblesse, car elle était la sienne.  »





Aucun commentaire:

Publier un commentaire