Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mardi 8 octobre 2019

Coyotes Tome 1 de Sean Lewis et Caitlin Yarsky



Coyotes, 
Tome 1 : Coyotes
de Sean Lewis et Caitlin Yarsky

Éditions HiComics

Sortie le 21 août 2019
Format album / 128 pages / 17,90 €


Présentation de l'éditeur :

Dans une ville-frontière du désert, les femmes disparaissent, chassées et massacrées par une meute de loups garous... qui ne sont autres que les hommes de la ville. Les survivantes sont bien décidées à se battre. Organisées, fortes et soudées, elles refusent de n'être que des victimes. Parmi elles, Red a 13 ans, un katana et une mission : tuer ces coyotes jusqu'au dernier pour protéger ses soeurs et venger les disparues. Et lorsque l'officier Frank Coffey croise son chemin, l'histoire prend des proportions mythiques... Bienvenue à la Cité des Filles Perdues, on les femmes luttent sans pitié contre la violence et le destin. Quand les femmes s'unissent les loups-garous tremblent !


L'avis de Jm-les-Livres :


Bienvenue à la Cité des Filles Perdues, où les femmes disparaissent les unes après les autres. Officiellement, ce sont les coyotes sauvages qui attaquent et tuent toutes les femmes de la ville. Officieusement, ce sont des loups-garous porteurs d’une ancienne malédiction. Analia et un groupe de survivantes, les Victorias, sous les ordres de la Duchesse combattent et éliminent ces monstres. Dès son arrivée dans la ville, l’inspecteur Frank Coffey est envoyé sur la dernière scène de crime et rencontre Analia. Intrigué par la jeune fille, il va commencer à creuser plus loin que les autres avant lui et découvrir ce qui se cache derrière ces attaques.



Je dois avouer que ce comic m’a fait de l’oeil à cause des loups, mais ce n’est pas (que) pour ça que j’ai apprécié ma lecture. Le récit est intéressant et le scénariste, Sean Lewis, offre des personnages assez puissants : des méchants bien tordus et des gentils… bien tordus aussi. Nous ne sommes pas ici dans une histoire toute lisse et gentillette qui oppose le bien au mal. Il est question de survie et de massacre. L’intrigue n’est pas parfaite mais elle tient suffisamment la route pour emporter le lecteur. Du côté des dessins, le style de Caitlin Yarsky est tout aussi efficace. Les illustrations sont douces et violentes à la fois. Cela rend les passages sanglants encore plus percutants et dérangeants.


On ne peut pas passer à côté du message féministe qu’a voulu transmettre Sean Lewis : après tout, des hommes, sous forme de loups, attaquent des femmes qui se défendent de façon tout aussi violente. Je n’ai pas été particulièrement touchée par cet aspect du récit et cela n’a pas influencé mon impression générale sur ce comic. Une chose est sûre en refermant ce premier opus c'est que je lirai la suite avec plaisir.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire