Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 27 mai 2019

Les Greycourt, Tome 1 : Ma sorcière adorée de Elizabeth Hoyt



Les Greycourt
Tome 1 : Ma sorcière adorée
de Elizabeth Hoyt

Éditions J'ai lu

Sortie le 1er mai 2019
Format poche / 384 pages / 7,60 €


Présentation de l'éditeur :

Depuis l’aube des temps, une communauté secrète œuvre à défendre la liberté des femmes. Initiée dès son plus jeune âge, Freya de Moray est devenue leur informatrice. Pour sa nouvelle mission, elle se rend près de la frontière écossaise où, sous l’apparence d’une simple dame de compagnie, elle se mêlera aux invités d’une garden-party pour enquêter sur un parlementaire indélicat. Mais à Lovejoy House, Freya retrouve également Christopher Renshaw, à qui elle voue une haine viscérale depuis le drame qui a brisé leurs deux familles quinze ans plus tôt. Or l’homme qu’il est devenu va troubler ses sens, au point de mettre en péril ses convictions et son combat militant...


L'avis de Jm-les-Livres : 

Elizabeth Hoyt nous propose toujours des personnages qui sortent de l’ordinaire par rapport à leur époque, avec une vision moderne de leur société. Ici encore, l’auteure offre un personnage avec des idées fortes et une volonté de combattre les injustices de son monde, à son niveau. 
Freya de Moray est informatrice pour une société secrète qui défend dans l’ombre les femmes et leurs droits. Engagée comme dame de compagnie depuis quelques années, elle est à l’écoute des dangers qui apparaissent dans toutes les strates de la société londonienne. Justement, un homme souhaite faire voter une loi anti-sorcières au Parlement. Cette loi relancerait une chasse aux sorcières dans toute l’Angleterre : des femmes accusées à tort pourraient alors être exécutées sans possibilités de recours.

Je dois avouer que j’ai été un peu déçue par ce premier tome. Je ne sais pas si c’est à cause de la malédiction des premiers livres, qui ont la lourde tâche d’installer le récit et l’intrigue principale, mais je suis sortie dépitée de ma lecture. Ce qui m’a le plus gênée, c’est le côté société secrète qui vient en aide aux femmes. Il est possible que ce genre de société ait existé au fil des siècles (quand on sait le mal qui a été fait aux femmes), mais je n’ai pas trouvé cette partie crédible. J’avais la sensation que l’auteure était en plein anachronisme, trop moderne dans sa façon de présenter les choses. Peut-être que cette impression ne concerne que moi.
Malgré cela, j’ai pourtant tourné les pages avidement. L’histoire du passé qui lie les deux héros est intéressante. La façon dont l’auteure la mêle à celle du présent complique un peu la compréhension. On se retrouve à distinguer les intrigues actuelles et anciennes, à essayer de comprendre qui échange quoi avec qui, ce qui perturbe un peu la lecture.

À côté de ça, la romance entre les deux héros est passionnée et belle. Leur passé commun ajoute de la profondeur à leur histoire et leur forte personnalité du piquant à l’ensemble. C’est globalement une bonne romance, avec les ingrédients qui plaisent, mais qui rassemblent trop d’éléments complexes, certains pas assez creusés, pour que Ma sorcière adorée soit un coup de cœur. Comme c’est une série d’Elizabeth Hoyt, je lirai quand même la suite avec grand plaisir.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire