Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 27 février 2019

Les secrets de Thornwood House, de Anna Romer



Les Secrets de Thornwood House
de Anna Romer

Éditions Pocket

Sortie le 2 mars 2017
Format poche / 448 pages / 7,90 €


Présentation de l'éditeur :

Les secrets n'appartiennent qu'aux vivants... Après le décès de son ex-mari, Audrey, photographe indépendante, et sa fille Bronwyn déménagent dans une propriété reçue en héritage dans un coin perdu du Queensland, en Australie. C'est dans cette maison abandonnée qu'elle recommence à zéro et qu'elle découvre la photo du grand-père de son mari, médecin pendant la Seconde Guerre mondiale. Intriguée par le personnage, elle apprend qu'il aurait assassiné sa maîtresse en 1946. Elle plonge alors dans un passé oublié et dans les secrets familiaux. Chose étrange, des meurtres similaires se produisent toujours dans la région. Le mystère s'épaissit et avec lui, les dangers...


L'avis de Vi :

Voilà un roman qui porte parfaitement son nom, même si de prime abord, ça a l’air d’englober un tout : mettre l’accent sur l’aspect énigmatique de l’histoire. Finalement, c’est bien de secrets – et quasiment que de secrets – dont il est question ici.
Le roman commence par l’enterrement de Tony, ex-mari d’Audrey. Un suicide, apparemment, qui laisse perplexe tout son entourage. Premier mystère, et on ne va plus s’arrêter à partir de là.
Audrey et la fille qu’elle a eue avec Tony, Bronwyn, héritent de la maison de famille de ce dernier, une grande propriété australienne, désertée depuis longtemps. Seulement, dès son arrivée, Audrey va se retrouver confrontée aux fantômes du passé de Tony. Les questions concernant son prétendu suicide vont se superposer à de nouvelles : pourquoi a-t-il abandonné cette maison, ainsi que sa famille ? Quel rapport avec la mort de sa grand-mère, que son grand-père est supposé avoir tuée, et la découverte d’un cadavre vieux de vingt ans ?
Au fil des pages, c’est bien après les secrets qu’Audrey va courir, et nous avec elle. Et il y en a tout un tas, mélangés entre eux, trompeurs ou simplement étranges, mêlant non seulement les grands-parents de Tony, mais également ses parents, sa sœur, les voisins… L’intrigue est tellement alambiquée, l’évidence si bien dissimulée, qu’on ne peut lâcher le livre qu’après avoir découvert le fin mot de l’histoire. Qui ne survient qu’à la toute fin.

Je m’attendais à un roman plus posé, basé sur une recherche pointue sur le passé de Tony, mais c’est autre chose que nous réserve l’auteure. L’intrigue jongle entre révélations et dangers, flirtant même avec le thriller. C’est, pour ma part, une belle découverte.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire