Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

jeudi 21 février 2019

L'Ere Metal tome 1 : 1954-1988



L’Ère Metal Tome 1 : 1954-1988
de Bruno Piszczorowicz

Éditions Camion blanc

Sortie le 20 juin 2018
Format broché / 1080 pages / Prix 40,00 €



Présentation de l'éditeur :

Divisé en deux tomes, L’Ère Metal vous propose un voyage temporel à travers le grand tourbillon que fut la décennie 80 pour le metal, là où son expression s'est diversifiée en factions, supposément antagonistes et hermétiques les unes aux autres et où sa popularité s'est soudainement envolée pour se poser dans le nid du grand public, son Âge d'or en un mot.
À travers une timeline chronologique délayée mois par mois (de l'année 1981 jusqu'aux derniers jours de 1988 pour ce premier tome), une analyse détaillée de nombreuses thématiques ou encore des focus biographiques reprenant le destin singulier des groupes les plus emblématiques, cet ouvrage a pour dessein d'être une étude aussi complète que possible de l'histoire du genre metal, depuis sa généalogie jusqu'à sa postérité, avec une lumière toute particulière sur sa frange la plus populaire et colorée, le hair metal pour ne pas le nommer. Ce copieux projet (deux tomes de 1000 pages environ) entend ainsi rendre hommage à un genre souvent mis à bonne distance par les garants autoproclamés de la grande Histoire officielle du Rock. Il s'adresse à ceux qui ont vécu à plein ces belles années musicales comme à ceux, plus jeunes, qui se passionnent pour cette époque dorée et pour qui l'image d’Épinal accolée au hair metal a valeur de fantasme de vie et de paradis sur terre.

L'avis d'Elaura :

Une claque. Pure. Simple. Génialissime. Non parce que des livres sur l'histoire du metal, j'en ai lu pas mal : des plus ou moins bien documentés, très orientés, à la narration pompeuse et compliquée, avec toujours les mêmes portes d'entrée. Alors, quand j'ai entamé la lecture de ce bon gros pavé de 1000 pages (et ce n'est qu'un premier tome), je n'en n'attendais pas grand chose. Sincèrement. Et puis ce fut le drame : le style narratif de l'auteur, sa manière toute particulière d'aborder le sujet et son choix de présenter les événements de manière chronologique m'ont complètement accrochée. Et 1000 pages, ça fait beaucoup à tomber quand on n'arrive pas à passer à autre chose. Trois jours, dix livraisons de pizzas et une demande de divorce plus tard, j'ai refermé ce putain de bouquin en ayant l'impression d'avoir vécu une putain d'aventure. (Oui, j'aime dire « Putain. »)

Ce livre met particulièrement bien en avant le colossal travail de recherche de Bruno Piszczorowicz sur le metal, enfin, je parlerai plutôt de hard-rock pour cette grande première partie et bien sûr de glam rock ou plus généralement de hair metal. Un travail de titan, analysé avec pas mal d'objectivité et assez de passion pour en faire un must-have pour tous les fans du genre, ceux qui ont vécu ces belles années comme les plus jeunes qui souhaitent en apprendre plus sur sa genèse. Et franchement, étant une fan inconditionnelle du heavy des années 70 et 80, ça fait plaisir de voir que l'auteur a rendu sa gloire à ce mouvement bien souvent décrié (et qui pourtant, à l'heure actuelle, est à nouveau sur le devant de la scène). Le petit plus ? Des tas d’anecdotes, toutes plus croustillantes les unes que les autres et qui permettent d'ancrer dans leur contexte les événements.

C'est brillant, ça se lit tout seul, accompagné d'une playlist de tous ces fameux groupes cités tout au long de ces 1000 pages. Le tome 2 est en route, alors si l'Histoire du metal vous intéresse (l'Histoire avec un grand H), foncez, achetez, offrez-vous ce bon pavé avec plein de noms de groupes bizarres dedans.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire