Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 5 octobre 2018

La magie du j'en ai rien à f**tre : Adoptez la méthode « MêmePasDésolé », de Sarah Knight


La magie du j'en ai rien à f**tre : Adoptez la méthode « MêmePasDésolé »
de Sarah Knight

Éditions Marabout

Sortie le 1er janvier 1970
Format broché / 224 pages / Prix 6,90 €


Présentation de l'éditeur :

Vous êtes stressé, surbooké, fatigué de la vie ? Vous en avez votre claque de faire passer les autres avant vous ? Il est temps d’apprendre à vous en foutre !
Ce guide pratique, parodie du best-seller de Marie Kondo La magie du rangement, explique avec un humour décapant comment se « désencombrer » des obligations et des sentiments de honte ou de culpabilité qu’on nous colle sur le dos, pour se consacrer aux gens et aux choses qui nous rendent heureux.

Adoptez la simplissime méthode « MêmePasDésolé » et expérimentez la puissance du « rien à foutre ! » :
• des drames familiaux
• de l’opinion des collègues
• des animaux de compagnie
• des gosses
• d’être canon en bikini
• de l’Islande
• et de bien d’autres conneries

L'avis de Lila :

Le développement personnel est très en vogue, mais j'avoue ne pas être attirée par ce type de contenu ; mes quelques essais m'ayant fait bailler d'ennui face à l'avalanche d'enfonçage de portes ouvertes et au ton souvent niais. Mais avec un titre pareil, comment ne pas être interpellé et curieux de lire ce livre ?

Premier bon point, le ton est bien plus rock'n'roll que celui qu'on trouve habituellement. L'auteur nous parle dans un langage clair, moderne, avec beaucoup d'humour et de références à la pop culture. Elle ne cherche jamais à nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Elle n'essaie pas non plus de nous faire croire que sa méthode va nous transformer en êtres totalement zen et épanouis qui sourient du matin au soir en s'extasiant sur les petites choses de la vie. Ce n'est pas l'objectif de ce livre. Ici, on va lister tout ce qui nous ennuie au quotidien et apprendre à s'en débarrasser.

Ce n'est pas non plus la grande révolution, beaucoup de choses avancées dans ce livre tombent sous le sens et le fond reste bateau. C'est surtout la forme qui le rend intéressant. Il y a un réel côté déculpabilisant qui s'en dégage. Exit les livres qui nous apprennent à être parfaits, ici c'est tout l'inverse : on se réconcilie avec soi-même, on assume ce qui nous ennuie et au lieu d'essayer de s'y accrocher pour s'améliorer, on s'en débarrasse pour de bon, sans regret.

L'auteur remet les choses à leur juste place, nous rappelle habilement qu'en réalité, il y a des tonnes de choses qu'on peut abandonner sans qu'il y ait de conséquences. Notre famille ne va pas nous renier parce qu'on n'a pas liké les 370 photos Facebook du dernier bébé de notre cousine. Un employeur ne peut pas nous mettre dehors parce qu'on ne fait pas de zèle, ce n'est pas un motif suffisant, surtout si le travail est fait. Si on abandonne le cours de yoga qui nous ennuie à mourir, la Terre ne va pas non plus s'arrêter de tourner. Si on refuse une invitation à un anniversaire ou un mariage, personne ne mettra notre tête à prix. Et si on n'a pas le temps de préparer un gâteau bio-sans-gluten-sans-lactose-sans-noix-sans-sucre-sans-graisses pour la kermesse de l'école, tant pis, un achat à la pâtisserie artisanale du coin fera bien l'affaire et les autres parents en penseront bien ce qu'ils veulent, ce n'est pas grave.

C'est un constat intéressant, à une époque où on pense devoir tout gérer à fond pour être toujours plus au top, où on se met une pression incroyable sur tout, persuadé qu'on sera jugé ou rejeté au moindre faux-pas, on réalise qu'on a bien plus à gagner à lâcher du lest et à se recentrer sur ce qui nous plaît vraiment. C'est d'ailleurs en ce sens que ce livre est vraiment déculpabilisant.

Bien sûr, il ne s'agit pas de dire zut à tout le monde. L'auteur nous délivre des conseils plutôt malins pour nous extirper des situations les plus courantes sans blesser personne. Parce que l'objectif n'est vraiment pas de devenir quelqu'un d'odieux, mais simplement d'apprendre à mettre des stops fermes et polis quand on le juge nécessaire. On ne se retrouve pas forcément dans toutes les situations décrites, certaines étant assez précises et donc un peu excluantes, mais dans tous les cas, il y a toujours un peu de philosophie à prendre ici et là.

Le ton est joyeux et décomplexé, on rit parfois franchement et cela donne clairement envie de faire du ménage dans sa vie. Cela n'empêche pas la présence de quelques clichés et de passages qui enfoncent des portes ouvertes, mais le ton général sauve ces quelques faiblesses. On pourra aussi regretter les nombreuses références à la pop culture qui, personnellement m'ont plu, mais sont parfois compliquées à comprendre, car très centrées sur les USA. Il y a aussi pas mal de coquilles, un peu plus de relecture n'aurait pas été du luxe.

En résumé, si vous cherchez un livre pour décomplexer, déculpabiliser et trouver des inspirations pour n'en avoir plus rien à f**tre sans vexer personne, vous trouverez sûrement matière à réfléchir (et à rire) avec ce livre.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire