Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 21 septembre 2018

Le Vieil Homme et la Guerre, Tome 4 : Zoé de John Scalzi



Le Vieil Homme et la Guerre, 
Tome 4 : Zoé
de John Scalzi

Éditions Bragelonne

Réédition le 16 août 2018
Format poche / 384 pages / 6,90 €


Présentation de l'éditeur :

Je m'appelle Zoé et j'ai quinze ans. Je suis la fille adoptive de John et Jane Perry, ex-officiers des Forces de défense coloniale. Je suis aussi la fille de Charles Boutin, l'homme qui a donné la conscience à tout un peuple d'extraterrestres. Je suis enfin, de ce fait, l'icône de ce peuple et je vis sous la protection de Pirouette et Cacahuète, deux de ses représentants. Je suis encore, soit dit en passant, la copine d'Enzo, un garçon tout à fait mignon et qui me permet de me faire les dents. Ouf !
Mon récit commence quand John et Jane acceptent d'encadrer la colonisation d'un nouveau monde. Vous avez lu cette aventure dans La dernière colonie. Mais sûrement pas comme je vais vous la raconter.


Avis de Lauryn :

J'avais apprécié les deux premiers tomes de cette saga et je pense sincèrement que l'auteur aurait dû s'arrêter là. La suite offre un décalage avec ces derniers, il manque quelque chose pour que ce soit un bel ensemble, une véritable saga de science-fiction. Le tome trois, La dernière colonie, raconte la colonisation de Roanoke par John et Jane Perry, accompagnés de colons. Le récit, à la première personne, est raconté du point de vue de John. Eh bien le tome 4, Zoé, c'est la même chose, mais du point de vue de sa fille. Certains apprécieront peut-être et trouveront cela sympa mais, personnellement, en tant qu'auteure, ça ne me viendrait pas à l'idée de faire ce coup-là à mes lecteurs, sauf dans un même tome. Là, vous achetez deux livres pour la même histoire, avec de simples variantes dues au fait que Zoé et John n'ont pas vécu exactement les mêmes évènements. Bref. Le début est lent, avec des flash-back inutiles et plutôt mal placés, et j'ai lu l'ensemble avec peine car le texte est irrégulier : certains passages sont intéressants, puis le soufflé retombe d'un coup, pour se redresser plus tard... j'ai trouvé cela agaçant.

Au final, il m'a semblé que ce roman aurait pu tenir en moitié moins de pages, et très facilement. Mais le point qui me dérange le plus, c'est Zoé. Son personnage est fade, froid et distant, et ne ressemble en rien à une adolescente de quinze ans. Les dialogues font davantage penser à une femme mûre de la bourgeoisie. Lorsqu'un personnage lui dit qu'il est prêt à mourir pour elle, réponse : " Je ne sais que dire ". Et tout ressemble à ça. C'est une ado spéciale, d'accord, mais une ado tout de même, bon sang ! Il n'y a que ses échanges avec son amie Gretchen qui la rendent plus accessible, moins élitiste dans sa manière de parler. Globalement, les personnages ont d'ailleurs tous la même façon de s'exprimer, ils sont lisses et sans caractère. John me paraît avoir bien changé par rapport au tome 1, de ce point de vue. Il était plus caustique dans les dialogues.

Vous l'aurez compris, je n'ai ni accroché, ni adhéré à la démarche de l'auteur. Si vous aimez les différences de point de vue construits ainsi, et que vous n'êtes pas trop exigeant sur la mise en valeur des personnages, alors peut-être aimerez-vous ce roman. Moi, cela m'a juste donné envie de relire le tome 1.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire