Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 29 juin 2018

Le putain d'énorme livre du bonheur qui va tout déchirer, de Anneliese Mackintosh


Le Putain d'énorme livre du bonheur qui va tout déchirer
de Anneliese Mackintosh

Éditions Milady

Sortie le 16 mai 2018
Format broché / 411 pages / Prix 18,20 €


Présentation de l'éditeur :

Ottila a décidé d’être heureuse et ça va faire mal.
Ottila a un problème. Enfin, elle en a un paquet. D’abord elle est alcoolique. Son père est mort pendant qu’elle se complaisait dans une éternelle gueule de bois. Sa sœur a été internée. Sa mère est en train de craquer. Et ses amis la tirent vers le bas. Sauf Thalès, le type le plus sain qu’elle ait jamais rencontré. Thalès donne envie à Ottila de devenir meilleure. Alors elle décide de faire un doigt à son « contexte » pourri et vole Le Petit Livre du bonheur à la bibliothèque. Puis elle entreprend de le scrapbooker sauvagement : mails, SMS, transcriptions de séances de thérapie, dessins... tout y passe.. Le résultat : un roman insolite, contagieux, qui vous fera autant rire (jamais élégamment) que pleurer.



L'avis de Lila :

Ottila fait face à de nombreux problèmes dans sa vie : elle n'a pas encore fait le deuil du décès de son père, sa sœur a des tendances suicidaires entre autres soucis, son amant est un homme marié et également son patron, sa relation avec sa mère est complexe et, pour ne rien arranger, elle est alcoolique. C'est ce dernier problème qu'elle décide de prendre en main, ce qui ne sera pas sans conséquences sur le reste.
Forte de cette nouvelle résolution, Ottila entame la rédaction de son « putain d'énorme livre du bonheur qui va tout déchirer », un journal intime qui constitue le roman que nous tenons entre nos mains. On y suit le périple de la jeune femme sur une année et les nombreux changements qui vont s'opérer, d'abord en elle, puis dans sa vie.

Ce livre constitue un véritable patchwork de tout un tas d'éléments, allant de citations philosophiques à des tickets de caisse, des SMS, des flyers, des lettres... Ottila s'y livre sans concession, avec une furieuse dose de bonne humeur et d'impertinence, même dans les moments les moins joyeux.

J'avoue être très mitigée. J'ai apprécié suivre l'évolution d'Ottila et je ne suis pas restée insensible à l'optimisme qui se dégage de ce roman. La plume de l'auteur est enlevée, maîtrisée, pleine de panache et de punch. La forme du livre est aussi très réussie, avec son mélange varié de tout et n'importe quoi. Mais certains passages me semblaient longs et moins intéressants. Il faut savoir qu'Ottila s'enflamme facilement et est très bavarde ; elle part facilement dans plusieurs pages de délires (certains qu'elle imagine, d'autres qu'elle vit) qui en raviront certains sans doute, mais m'ont personnellement complètement ennuyée... De même pour certains extraits de flyers, de blogs ou de lettres qui me donnaient envie de sauter quelques pages car leur lecture n'était, à mon sens, ni passionnante ni indispensable...

Je suis tout autant mitigée sur les passages qui relatent le passé pas si lointain d'Ottila. L'aspect cru et honnête des descriptions est un point à saluer, mais j'étais parfois mal à l'aise en lisant ses péripéties sous l'emprise de l'alcool et de diverses drogues. Ce n'est franchement pas glamour, comme on peut s'en douter.

En résumé, un roman fort et original qui déborde d'énergie, met de bonne humeur et donne le sourire (à défaut de m'avoir fait rire). Pas un coup de cœur pour moi, ni même une lecture que je retiendrai, mais j'ai apprécié la lecture et j'ai passé un moment plutôt sympa.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire