Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

jeudi 8 mars 2018

Jusqu'à ce que la vérité nous sépare, de Gillian McAllister


Jusqu'à ce que la vérité nous sépare
de Gillian McAllister

Éditions Milady

Sortie le 14 février 2018
Format broché / 384 pages / Prix 19,50 €

Présentation de l'éditeur :

Qui est vraiment l’homme dont Rachel porte l’enfant ?
Rachel est en couple avec Jack depuis sept mois, et enceinte de trois. Alors que Jack commence à peine à lui présenter ses proches, la jeune femme s’inquiète : elle l’a pris en flagrant délit de mensonge plusieurs fois et certains de ses comportements lui semblent vraiment étranges. Il reçoit des courriers et des mails inquiétants, sous une autre identité, refuse de conduire et de la laisser seule chez lui. Et si Jack Ross avait un secret à cacher ? S’il avait commis des atrocités ? Pour Rachel, il est temps de découvrir qui est vraiment le père de son enfant...
La future maman enquête sur l’homme de sa vie, avec l’aide de sa meilleure amie. Le doute qui la ronge rend un de ses propres secrets de plus en plus lourd à porter : Rachel a elle aussi un passé. Est-elle aussi fiable et innocente qu’elle veut le laisser croire ?




L'avis de Lila :

Jack et Rachel se rencontrent, tombent amoureux et font un enfant. Le tout en seulement quelques mois. C'est le bonheur total jusqu'à ce que Rachel aperçoive l'objet d'un email adressé à Jack et commence à paniquer. S'en suit la spirale de la paranoïa, la quête de vérité, etc.
Ce pitch de départ est un grand classique, usé jusqu'à la corde, l'auteur avait donc la lourde charge de nous surprendre. En ce qui me concerne, ça n'a pas du tout fonctionné.

Commençons par le plus gros problème de ce roman à mon sens : il est vendu comme un thriller psychologique au suspense insoutenable. Sauf que ce n'est absolument pas un thriller et que le suspense est très limité. Alors qu'est-ce donc ? Une romance psychologique dans laquelle l'héroïne perd pied et devient paranoïaque. Jack cache effectivement des secrets, mais finalement on comprend très vite lesquels et le grand final se contente d'y apporter quelques nuances. C'est embêtant, non seulement l'auteur peine à faire monter la sauce, mais en plus la révélation en bout de course ne vaut guère mieux qu'un "Ha ? C'est tout ?".
Et je n'aurais sûrement pas ressenti cette frustration (et cet ennui total) si le roman avait été présenté autrement. D'ailleurs, je ne l'aurais pas lu.

Ça n'en fait pas un mauvais roman. L'intrigue est intéressante et même si certains dialogues m'ont paru totalement obscurs, voire HS (problèmes de traduction ?), dans l'ensemble c'est bien écrit, même si très répétitif avec une furieuse impression de tourner en rond. L'auteur instaure une ambiance assez lourde qui colle bien à son récit. Les personnages sont fouillés, même si aucun ne m'a intéressée. J'ai aussi eu du mal avec les flashbacks qui n'étaient pas passionnants, en plus d'avoir une conclusion très prévisible.

En résumé, je voulais lire un thriller intense, j'ai lu quelque chose de différent et je suis passée complètement à côté. Mais ce roman pourra convenir aux personnes qui aiment les romances psychologiques pesantes avec des faux-semblants.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire