Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 2 février 2018

Au paradis des manuscrits refusés de Irving Finkel



Au paradis des manuscrits refusés
de Irving FINKEL

Éditions 10 X 18

Sortie le 18 mai 2017
Format poche / 288 pages / Prix 7,50 €



Présentation de l'éditeur :

La Bibliothèque des Refusés est un établissement des plus singuliers : elle recueille - plus encore, elle sauvegarde - tout texte ayant essuyé refus sur refus de la part des éditeurs. Littérature, poésie, mémoires, récits épistolaires. tous les écrits trouvent leur place sur les étagères de la Bibliothèque des Refusés. L'arrivée impromptue d'une insupportable bibliothécaire américaine, l'imposture d'une actrice se faisant passer pour une étudiante dans l'idée de voler des idées pour son prochain film, la menace de cambrioleurs convaincus de trouver là le gros lot, sans compter l'irruption de nombreux aspirants écrivains. autant de mésaventures qui viennent perturber l'ordre tranquille de la Bibliothèque. Entre personnages hauts en couleur et situations cocasses, le tout dans un irrésistible humour british, La Bibliothèque des Refusés est également une merveilleuse déclaration d'amour aux livres et aux manuscrits en tout genre.

Avis de Cassiopée :

Ce livre ne m'a pas convaincue. Il m'a fallu beaucoup d'énergie pour le finir. Le titre est alléchant, la couverture accroche l'œil et le résumé finit de convaincre le lecteur. Autant d'élément qui sont là pour faire joli et séduire.

Malheureusement, le contenu est loin d'être à la hauteur. De petites histoires s'enchaînent telles de petites nouvelles sur cette bibliothèque des manuscrits refusés. Les différents récits n'ont quasiment aucun lien mis à part le lieu et certains des protagonistes. Les intrigues sont peu prenantes, ce qui rend difficile la lecture, car une fois qu'on en a fini avec une, on n'a pas vraiment envie de continuer.

Les personnages sont assez perchés et font plus penser à des scientifiques fanatiques et passionnés (et paranoïaques) retranchés dans leur bunker et qui ne veulent rien avoir à faire avec l'extérieur. Cet élément censé être de l'humour n'a pas fait mouche. Le seul élément qui fait sourire sont les lettres de refus, certaines sont particulièrement intéressantes, comme celle écrite en haiku. Malheureusement, il y en a trop peu pour rendre cette lecture prenante.

Le style est classique et les personnages pas du tout attachants. C'est un roman au design pour attirer les amoureux des livres, mais qui au final ne tient pas ses promesses. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire