Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 8 janvier 2018

Miroir, miroir, de Serena Valentino


Miroir, miroir
de Collectif Disney

Éditions Hachette Romans

Sortie le 24 août 2016
Format broché / 240 pages / Prix 13,90 €

Présentation de l'éditeur :

Il était une fois une jeune femme qui ignorait qu'elle était belle. Si belle qu'un roi en tomba éperdument amoureux. Il l'épousa et l'emmena vivre dans son royaume. Le roi avait une fille, Blanche Neige. Une vie de rêve commença faite de rires, de bals et de banquets. Tout était parfait. Jusqu'au jour où la guerre arriva, et qu'une ombre apparut dans le miroir de la reine. Une ombre qui allait déchaîner sa cruauté...


L'avis de Lila :

Qui ne connaît pas le célèbre conte Blanche Neige et les sept nains ? Probablement personne, tant sont nombreuses les adaptations au cinéma comme dans la littérature. Si l'on pensait tout savoir de l'histoire, Serena Valentino a choisi de nous détromper et de la raconter du point de vue de la Reine, aussi connue sous le nom de Méchante Reine (voilà qui pose le personnage !).

D'elle, on ignore tout, si ce n'est son obsession pour son miroir magique et ses envies de tuer la douce et trop jolie Blanche Neige. Mais qui est-elle vraiment ? C'est son histoire qui nous est racontée ici, de son enfance à son mariage avec le Roi, jusqu'au meurtre (presque réussi) de Blanche Neige et sa chute fatale d'une falaise.
L'histoire se suit avec pas mal d'intérêt. C'est amusant de la découvrir d'un point de vue inédit et d'en apprendre plus sur cette femme prête à tuer pour rester la plus belle du royaume. L'auteur lui invente un passé pour expliquer son comportement, et si l'aspect psycho n'est pas d'une grande subtilité, il a le mérite d'exister et d'apporter des réponses intéressantes.

On retrouve ici tous les personnages du conte Disney, même si certains sont à peine évoqués, étant donné qu'on suit la Reine, et non pas la vie de Blanche Neige entourée de sept nains auxquels elle prépare des tartes tout en rêvant du prince charmant en chantant avec des petits oiseaux. D'autres personnages ont été créés par l'auteur pour les besoins de l'histoire.

La plume est jolie et le style s'inscrit pleinement dans celui des contes de fées, rendant le tout agréable à lire. Sans être particulièrement sombre (certains passages, dont la fin, sont même pas loin du niais), il s'agit bien d'un conte à destination d'un public adolescent et adulte.

Une jolie découverte sur une idée originale, qui ne constitue pas une lecture indispensable, mais qui permet de passer un moment de lecture sympathique et de découvrir la terrifiante Reine sous un autre jour.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire