Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

jeudi 25 janvier 2018

Le duc diabolique tome 1 : Coeur de fripouille


Le duc diabolique 
Tome 1 : Coeur de fripouille
de Katharine Ashe

Éditions J'ai lu

Sortie le 3 janvier 2018
Format poche / 416 pages / Prix 7,40 €


Présentation de l'éditeur :

Héritière d’un duc, lady Constance est aussi un agent du Falcon Club, société secrète qui recherche des personnes disparues. Sa position sociale lui est fort utile pour enquêter, et sa prochaine mission concerne justement un duc pervers… que son père s’est mis en tête de lui faire épouser ! Constance, qui n’a rien d’une faible femme, décide d’apprendre l’escrime pour se défendre en cas de danger.
Or, Evan de Saint-André, l’homme qui se présente pour être son maître d’armes, n’est autre que celui qui a bouleversé sa vie six ans plus tôt…

L'avis d'Elaura :

Voici une nouvelle série de Katharine Ash que nous connaissons déjà pour sa saga Trois sœurs et un prince, et force est de constater que ce premier tome nous laisse une drôle d'impression.

L'auteur n'est pas en faute, mais plutôt les éditions J'ai Lu qui ont décidé de publier cette série bien trop tôt. Pourquoi me direz-vous ? Eh bien Le duc diabolique n'est autre que la suite d'une autre série de l'auteur Falcon Club, non publiée à ce jour, et cela est fâcheux. En effet, Cœur de fripouille est bourré de références à la série Falcon club que nous, lecteurs français, nous ne pouvons comprendre, et c'est sans parler de la plupart des protagonistes que nous sommes censés connaître (et qui ne nous sont pas présenté). Cela rend l'ensemble difficile à suivre et il est donc compliqué de s'immerger dans l'histoire et de ressentir un lien avec les héros.

Dommage, car la plume de l'auteur est agréable et l'intrigue de ce premier opus intéressante. Il serait bon que les éditions J'ai Lu pensent à publier Falcon club pour que nous puissions mieux apprécier celle-ci.

Au final, la nouvelle série de Katharine Ashe débute en demi-teinte puisqu'il nous manque pas mal d'éléments de compréhension.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire