Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 22 mars 2017

Shakespeare in love tome 3 : Beaucoup de bruit pour un capitaine



Beaucoup de bruit pour un capitaine
de Christy English

Éditions MILADY

Sortie le 24 février 2017
Format poche / 384 pages / Prix 6,90 €



Présentation de l'éditeur :

Comment devenir la veuve la plus célèbre de Londres :
1. Faire le vœu de ne pas se remarier.
2. Posséder un navire et devenir fabuleusement riche.
3. Porter des tenues provocantes, à la dernière mode et à vos propres couleurs.
4. Ne PAS succomber, lors d’une soirée au palais du prince-régent, à un capitaine de vaisseau dont les larges épaules et les yeux verts vous font oublier la règle n° 1.
Angelique Beauchamp, veuve du comte de Devonshire, désire être libre et ne souhaite plus qu’un homme la fasse chavirer. Pourtant, lors d’une soirée, elle rencontre le fringant capitaine James Montgomery qui ne la laisse pas indifférente...
Après une courte mais torride liaison, James s’efforce d’oublier la séduisante Angelique qui ne souhaite pas le revoir. Mais pour la première fois, l’attrait de la mer n’est pas assez fort pour lui faire oublier sa peine. Il décide alors, contre vents et marée, de s’emparer du cœur de cette comtesse obstinée dont le dernier désir est de céder.

L'avis d'Elaura :

Troisième opus de la série Shakespeare in love, Beaucoup de bruit pour un capitaine est donc une relecture de la pièce Beaucoup de bruit pour rien, du célèbre dramaturge.

Comme de coutume dans cette saga, les liens entre l’œuvre princeps et le tome qui lui correspond relèvent plus du clin d’œil que d'une réécriture fidèle, mais n'en reste pas moins agréable. L'histoire débute un mois avant l'intrigue du précédent tome L'Amour d'une nuit d'été et s'achève en même temps que ce dernier.

Christy English prend plaisir à mettre en scène ces personnages shakespeariens au temps de la Régence et cela se voit, même si nous pouvons lui reprocher un bon nombre d'anachronismes, notamment au sujet du caractère plutôt bien trempé de ses héroïnes. Ici encore, Angélique Beauchamp profite pleinement de sa nouvelle condition de veuve, voire même un peu trop. Du coup, l'ensemble manque de crédibilité, mais pour peu qu'on laisse nos petites exigences historiques de côté, l'intrigue ne manque pas de charme et l'idylle entre nos deux protagonistes non plus.

Un opus plaisant à lire, léger, mais que l'on oublie très vite.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire