Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 12 mars 2017

Peri Reed, tome 1 : Drafter de Kim Harrison

Peri Reed
Tome 1 : Drafter

de Kim Harrison
 
Éditions Bragelonne

Sortie le 17 août 2016
Format broché / 498 pages / 20€


Présentation de l'éditeur :


Detroit 2030 : doublée par la personne qu'elle aimait et trahie par l'organisation gouvernementale secrète qui l'a entraînée à utiliser son corps comme une arme, Peri Reed est une renégate en fuite.
Ne jamais pardonner ni oublier a toujours été le credo de Peri. Mais son travail le rend particulièrement difficile à appliquer au quotidien. En effet, elle est un drafter, car elle possède un pouvoir inestimable qui lui permet de modifier le temps, mais la condamne aussi à oublier à la fois l‘ancienne histoire qu’elle a modifiée et celle qu'elle a réécrite.
Et lorsque Peri découvre son nom sur une liste d'agents corrompus, elle comprend qu’elle a été manipulée par l’agence. Elle rejoint alors un vétéran mystérieux dans une course mortelle pour reconstituer la vérité sur sa dernière mission, incapable de faire confiance... même à elle-même ! 

Avis de Cassiopée :

Kim Harrison nous sert ici un récit intéressant avec de nombreux retournements de situation. Peri Reed a la capacité de remonter dans le temps, de quelques secondes à quelques minutes. Ce talent lui a ouvert les portes d'une organisation gouvernementale. Malheureusement, elle va découvrir que cette agence n'est pas blanche comme neige et que les personnes sur qui elle pensait pourvoir compter la manipulent...

Les personnages ont leur charme même si dès leur première description on devine à qui on peut faire confiance ou non. Peri mène son combat telle une marionnette qui souhaiterait qu'on lui coupe les fils. Elle a de la ressource et s'en sort pas trop mal. On doute souvent des actions des différents personnages qui l'entourent. Tous semblent avoir une bonne raison d'utiliser Peri ou de lui mentir.

L'intrigue est bonne, l'auteur a su créer une histoire intéressante, pas trop convenue, qui nous réserve quelques surprises. Il y a d'excellentes idées dans le récit, des éléments très intéressants qui, malheureusement, sont gâchés par des erreurs de la part de l'auteur et un très mauvais travail éditorial.

En effet, Kim Harrison dans son histoire a négligé plusieurs descriptions. Ainsi, les retours dans le temps sont flous. On ne comprend pas exactement comment cela fonctionne, ni ce qu'il s'y passe. Ça gâche la lecture. De plus, d'autres éléments ne sont pas expliqués ou développés. Par exemple à la fin, on apprend des arrestation en une phrase alors qu'on attend ce moment depuis 450 pages, l'auteur le mentionne à peine comme un détail. Enfin, on peut ajouter des incohérences dans l'histoire. Il est vrai que l'histoire est déjà intense et fournie, mais bâcler ces petits détails n'est pas pour plaire.

Côté travail éditorial, c'est un vrai massacre. Un paragraphe a carrément été copié collé deux fois à la suite, des lettres manquent, il y a aussi des problèmes de traduction, des fautes d'orthographe et, pire, des fautes de conjugaison. Ce dernier point est peut-être le plus impactant quand on est dans une histoire où le passé, présent et mensonges se mélangent en maëlström d'histoires, il en devient impossible de se retrouver dans les événements. 

C'est bien dommage car l'histoire a un vrai potentiel. Elle est intéressante, mais devient vite lassante. Si on tient le coup face aux incohérences, c'est la traduction qui vient nous embrouiller. 
Pour finir, je ne comprends pas pourquoi l'auteur a décidé d'en faire une série. Le premier tome se suffit à lui-même et, personnellement, je ne vois pas l'intérêt de poursuivre l'histoire de Peri. 
Espérons qu'avec la réédition en poche, la maison d'édition rattrapera le coup pour qu'au moins le lecteur puisse avoir ces problèmes en moins à la lecture. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire