Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 13 mars 2017

Caraval


Caraval
de Stephanie Garber

Éditions Bayard Jeunesse

Sortie le 8 février 2017
Format broché / 478 pages / Prix 17,90 €


Présentation de l'éditeur :

Bienvenue à Caraval ! Le spectacle le plus extraordinaire de tous les temps ! Vous y verrez plus de merveilles que le commun des mortels au cours de toute une vie. Mais avant que vous vous plongiez dans notre univers, gardez à l'esprit qu'il s'agit d'un jeu... Nous tenterons de vous convaincre que ce qui se passe au-delà de ce portail est réel, mais ce n'est qu'illusions. Prenez garde à ne pas trop vous laisser emporter. Car les rêves qui se réalisent peuvent être magnifiques, mais ils peuvent aussi se transformer en cauchemars si l'on ne se réveille pas...





L'avis de Lila :

Une couverture magnifique, un résumé aussi mystérieux que prometteur, des critiques élogieuses pour la VO, voilà qui donnait furieusement envie de plonger dans ce roman. Les premières pages sont d'ailleurs à la hauteur des attentes.
On fait tout de suite connaissance avec Scarlett et Donatella, deux jeunes sœurs coincées sur une petite île avec un père violent et aucune échappatoire en vue.
Elles sont fascinées par Caraval, un grand carnaval qui prend place chaque année durant une semaine dans un lieu différent. Sur place, la magie est à son comble et son propriétaire, Legend, est auréolé d'un mystère qui ajoute encore à l'aspect onirique de la manifestation. Ajoutons à cela qu'il s'agit aussi d'un jeu avec, à la clé pour le gagnant, la réalisation d'un souhait, et l'on comprend aussitôt que tout le monde rêve d'y participer.

Évidemment, les deux sœurs vont trouver une astuce pour se rendre à Caraval et échapper à leur père au passage. Et c'est là que les choses se sont gâtées pour moi.
Déjà, elles sont aidées par Julian, un marin aussi taciturne et roublard que séduisant et qui a la fâcheuse habitude d'appeler Scarlett : Scarole. Cela fonctionne sûrement bien en VO, mais après trois chapitres, la salade me sortait par les yeux. Il joue au jeu du chat et de la souris avec Scarlett, cachant sans cesse ses intentions. On ne sait jamais vraiment s'il aide la jeune fille ou lui met des bâtons dans les roues. Leur relation fonctionne très bien et ajoute du piment à l'intrigue.

Scarlett, quant à elle, m'a d'abord séduite avant de me lasser. Elle n'est pas loin du profil de la Mary Sue, l'héroïne parfaite sur tous les plans et dont les rares défauts ne la rendent que plus merveilleuse.
Sa sœur est extrêmement agaçante d'un bout à l'autre et le retournement de situation à la fin n'a pas suffit à me faire oublier à quel point je l'avais trouvée détestable jusque-là.
Les autres personnages sont plutôt stéréotypés, avec des méchants dont la psychologie se résume à... être méchants. Pourquoi ? Parce que. Ou presque.

Si l'idée de la chasse au trésor dans un carnaval totalement gouverné par la magie m'a d'abord enchantée, je me suis plutôt ennuyée. Les indices trouvés par Scarlett sont tellement tirés par les cheveux et incompréhensibles pour quelqu'un d'autre qu'elle, qu'on se demande bien pourquoi les autres joueurs participent. Ils n'ont aucune chance de gagner. De ce fait, le lecteur n'a jamais l'occasion non plus d'essayer de comprendre les indices par lui-même ou d'établir des théories, ce qui aurait été amusant.

Et enfin, l'écriture de l'auteur, qui m'a d'abord séduite, a elle aussi fini par m'agacer. L'auteur use et abuse des métaphores liées aux couleurs. Au début, cela transporte. Après quelques chapitres, non seulement on réalise que ces métaphores n'apportent rien, mais en plus elles deviennent presque forcées, comme si, à certains moments, l'auteur se souvenait qu'elle devait en mettre et en collait une vite fait pour rattraper.

Entendons-nous bien, ce roman n'est pas mauvais du tout. L'histoire est vraiment originale, Julian trouvera sûrement ses fans et, à plusieurs reprises, l'auteur réussit à surprendre le lecteur. La fin se révèle d'ailleurs imprévisible. Malgré certaines lourdeurs (qui ont été rédhibitoires pour moi), l'écriture est plutôt bonne et maitrisée. Mais le tout m'a paru excessivement capillotracté, trop forcé et manquant parfois de maturité. Je m'attendais à être transportée tout du long et à lire une histoire aussi forte que passionnante. Cela m'a fait l'effet d'un pétard mouillé, ce qui explique cet avis peu enthousiaste.
Une suite semble prévue, ce sera sans moi.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire